You do what you love and fuck the rest.

A la rentrée, je suis hostile.

« Parfois, je rêve d’avoir dormi jusqu’à mes 18 ans. Évitant ainsi ces conneries de lycée et le reste. »

(Dwayne – Little Miss Sunshine)

Il y a des jours où je déteste tout le monde. Tout le monde.

Je déteste ma vie. Je déteste le lycée. Je déteste ma classe de merde. Je déteste tout. Tout.

Suis-je la seule à vivre aussi mal le lycée ? Lorsque je regarde mes camarades, ils ont tous l’air heureux et tout, ces enfoirés… Ils n’ont pas l’air d’avoir de problèmes. Ou… Ils se sont habitués à être dans leur merde. (C’est ce que je crois.)

Le lycée était, selon moi et Les Frères Scott, un univers merveilleux.

En 3ème, j’étais surexcitée à l’idée d’entrer dans l’un des meilleurs lycées parisiens. Et pourquoi ?

LOVE

EXPECTATIONS

Au Lycée, je pensais enfin avoir ma grande histoire d’amour. Tu sais, un truc fou dont tu te rappelles toute ta vie. Parce que, d’après ma grande documentation de pré-ado (Frères Scott, Dawson, Gossip Girl), le lycée est THE époque pour perdre ta virginité. Je pensais donc sortir avec un mec qui serait capitaine de l’équipe de basket à qui j’offrirai ma petite fleur et lui sa tendresse et qui serait par la même occasion mon futur mari et le père de mes enfants. (Très inspirée de Haley de One Tree Hill.)

REALITY

Love at the first sight d’un mec qui, oui, faisait du basket. Voilà, le seul point commun avec les expectations. Sinon, il s’est révélé être un sale con qui ne sera certainement pas le père de mes futurs enfants. (De toutes façons, je veux pas d’enfants)

D’après les expectations, je ne devais vivre qu’une seule et très très grande histoire d’amour. Mais, en réalité, ça ne s’est pas trop passé comme ça. J’ai vécu une succession d’échec amoureux. (Parce que, j’ai la mauvaise tendance à vouloir remettre le couvert avec Sale Con en oubliant que c’est un Sale Con. Le fait qu’il soit cette année dans ma classe n’aide en rien. Mais au jour d’aujourd’hui, j’ai bien retenu la leçon : Sale Con n’est pas assez bien pour moi. Et je déteste ses amis malpropres.)

Et quand je ne tombe pas  amoureuse de connards, je tombe follement amoureuse de mecs biens MAIS inaccessibles ce qui les rend encore plus attirant. Depuis que je suis rentrée au lycée, il y a eu L’étudiant (Prépa HEC) ; Fake Robert Pattinson (Prépa Hypokhâgne) ; Méché Blond (TermS);  et Mon Homme à barbe (TermS). (Oui, j’adore leur donner des surnoms !)

LYCEE

EXPECTATIONS

Les études, ça n’a jamais été dur pour moi. Parce que je suis- enfin, j’étais- une putain d’intello-premier-rang-lunette-appareil- dentaire-suce-profs. Oui, la fille que vous détestez. Quoi ? Est ce ma faute si les profs m’adoraient ? Et moi, je suis toujours à la recherche de la moindre marque d’affection. (Je pense que cela est dû à l’absence chronique de mes parents lors de ma petite enfance.) Bref, je pensais vraiment passer le lycée sans trop de difficultés. Avoir de super camarades de classe trop funky. Avoir Mention Bien et me tirer.

REALITY

Le niveau des élèves est affolant. Ils sont tous super cultivés, débattent politique lors de la récré et  lisent le magazine Capital. Ok, pas de panique. Je me la coule moins douce qu’auparavant. Beaucoup moins. Tu te rends compte ? Je dois travailler, apprendre mes leçons et faire consciencieusement mes devoirs ce qui étaient inutiles autrefois. Là, je peux te dire que depuis le lycée, ma moyenne générale se rapproche plus de la moyenne que de 20. Et je m’en fous. J’ai abandonné la section internationale de merde, j’ai fait S, ma classe est composé de gamins moches immatures avec 0 poils au menton et maintenant, je déprime.

BONUS : Je pars quelques jours aux Alpes (29.05 au 2.06) avec cette classe de merde. Nous sommes 7 filles à partager une chambre. Je n’ai envie d’être avec personne. (à part Friend Forever & Always) Et je viens d’apprendre que personne ne veut de moi. Apparemment, je serais difficile à vivre avec. Mais, vas te faire foutre ! Allez tous vous faire foutre, bande de merde de la merde. (Merde de la merde, si la merde pouvait manger, puis déféquait, ça serait eux : la merde de la merde.)

Je suis sûre que n’importe qui d’entre vous accepterait de partager une ou deux nuits avec moi. C’est juste qu’ils ne me comprennent pas. Je suis une incomprise. Si je te le demandais, tu accepterais de m’héberger, non ? Bah, eux, non, ils me laisseraient dans la rue. Ces enfoirés…

Je suis énervée, tu peux pas savoir.

WORST, encore :

Réveil : 6h du matin. Coucher : 22h30.

Pas d’alcool, pas de cigarette, et le plus grave : PAS DE TWITTER. Je ne sais pas si je vais survivre. Je suis devenue accro à cette merde. Et non, mon portable n’a pas l’application Twitter.

Point positif : Autorisation Ipod et portable.

Croyez moi, ça va texoter. Encore, si j’étais partie en voyage linguistique en Italie ou en Espagne, je n’aurais pas été contre. Mais là, pour monter des montagnes pourris, regarder des roches pourris, et passer x heures dans un car pourri, ne m’en veux pas si je te dis que je passe mon tour.

LE MINI POINT SACHA DE LA SEMAINE – WEEK 6

Les Enfants Terribles + Sacha Page @ Concorde Atlantique

Le Mercredi 12 Mai 2010 (veille de jour férié : jeudi de l’ascension), Les Enfants Terribles se produiront sur le bateau Concorde Atlantique (Soirée Paris Upper Colleges) en compagnie de Sacha Page.

ATTENTION : Achat des places SUR PLACE à 10 euros.

Soyez là à 19h pour être sûr d’avoir des places !🙂

J’y serai probablement. Alors rejoins moi !

C’ÉTAIT LE MINI POINT SACHA DE LA SEMAINE – WEEK 6

A la rentrée, je suis hostile.

19 réflexions sur “You do what you love and fuck the rest.

  1. iLLy Pop dit :

    J’adore ton article !
    C’est marrant, j’ai pensé à écrire comme ça l’autre jour avec les ‘exceptations’ et ‘reality’. Mais tu as été plus rapide que moi apparement😀
    Lol. Bon je ne sais pas trop quoi te dire à part que ouais, j’ai ressenti pareil. Moi aussi je pensais vivre des choses intenses (comme en on voit dans les séries) au lycée, et bien non. C’était plat, rien d’extra…. Et après, on est bien déçues… non ? Enfin, ce fût mon cas. J’ai eu l’impression de n’avoir rien vécu. Et c’est encore le cas à la fac.
    Bon, après faut relativiser🙂
    Passe un bon moment dans les Alpes. Profite bien ! Bisous.

  2. rebelfashionista dit :

    Alors d’abord je tiens à dire que j’ai beaucoup ri pour la photo « Jim is gone ».
    Pour le reste, je comprends totalement.
    Nous sommes des incomprises. C’est tout. Toujours détestées, tout cela parce que nous n’avons pas une « fake attitude » d’hypocrite avec les autres. Quand les choses ne vont pas: nécessité de le faire remarquer. S’ils n’aiment pas: FUCK!
    Dis toi que tu as su t’entourer de tes vrais amis. Peu importe s’ils ne sont pas très nombreux au lycée, il n’y a que des gens vrais que tu aimes, et qui t’aiment.
    Pour la « High School Romance », je te conseille vivement d’arreter d’y croire, j’y ai cru jusqu’à cette année. Et maintenant, le boyfriend voulu n’est PLUS au lycée mais en FAC.. Alors les bisous passionnés dans le couloir, rares sont celles à qui c’est arrivé. Ce n’est pas pour cela que tu dois désespérer de ne jamais trouver personne, on ne trouve qu’aux moments impromptus (je détestais que l’on me dise ça lorsque j’attendais qu’il vienne sur son cheval blanc avec impatience…Mais pourtant c’est VRAI). De plus, c’est mieux qu’il soit plus mature que toi, les filles incomprises sont rarement comprises par les gens de leur âge, alors avec les étudiants en PREPA, etc. WHY NOT ? L’inaccessibilité n’existe que en théorie, en pratique non.
    Bon ensuite, l’amour n’est pas parfait. DEFINITELY NOT. Alors on en rêve pendant des années et puis lorsqu’on a l’occasion de le vivre, on perd notre temps à analyser chacun de ses gestes, chacune de ses paroles pour se dire: « Il ne m’aime pas, il profite de moi, il ne m’aimera jamais » en pleurant la nuit à 1h du mat -_-
    Ne soit pas trop pressée (ça a l’air facile de dire ça comme ça, mais…)
    Ensuite il est évident que l’on se serait trop ECLATEES dans une chambre en voyage à parler de séries, de mecs, etc. tous les soirs!

    PS: J’ai surement besoin d’en parler plus que je ne le crois pour le mettre en post scriptum mais une fille a tenté de se suicider du troisième étage dans mon lycée… o.O

  3. Anastasia dit :

    Je connais ce sentiment d’exclusion. Le lycée meilleure période de la vie? Tu parles! Le lycée ça craint. Au collège j’étais excitée: « youhou je suis au lycée je vais sortir tous les soirs, rencontrer le mec parfait mais je ne serais pas avec lui avant la fin de l’année, j’aurais mon BAC et on partira tous aux USA pour fêter ça! » AHAH la bonne blague.
    Après je me suis dit que la FAC ça pouvait pas être pire. C’est pas pire non, c’est pareil. En gros ça craint. J’attends mes 27ans, mon bar favori ( Marshall sans Lily) et surtout mon boulot de rêve. On y croit!

    Courage on y est presque!

  4. Cécile dit :

    iLLy Pop : Merci ! Tu peux toujours le faire, personne ne le remarquera ! Voilà, tu me comprends tout à fait : c’est plat. On fait toujours la même chose. Personne ne tombe enceinte à 16 ans. Personne n’a d’accident de voiture. Personne ne se drogue. P’tain, les séries nous racontent vraiment de le merde. Mensonges ! A cause des séries pour ados, on s’imagine des films mais oui, on est bien déçues.
    Oh non ! Tu brises mes rêves ! Pour la fac, je rêvais d’un truc à la Greek. PARTY ! PARTY ! PARTY ! Je crois que je ne vais guère passer un bon moment à mater des roches et me dire « C’est un granite ou un basalte ? » Des trucs qui me serviront vachement dans la vie de tous les jours, tu vois…

    Rebelfashionista : Je suis contente que tu aies aimé la photo, elle me fait rire à chaque fois. Tu regardes The Office ?
    Tout à fait, moi je me considère comme quelqu’un de gentille un peu égoïste et prétentieuse mais profondément gentille et qui ne cherche pas les problèmes. C’est les problèmes qui viennent me chercher.^^ Exacte, je déteste les faux culs et je ne veux pas en être une.
    Comme cette fille, appelons là Cel. J’ai toujours pensé que Cel m’aimait bien. Elle me raconte ses histoires d’un non intérêt affligeant et on parlait Nouvelle Star. Je pensais sincèrement qu’on s’entendait plutôt bien sans être les meilleures amies au monde. Mais apparemment, elle fait partie des filles qui ne voulaient absolument pas de moi dans sa chambre. Par contre quand il s’agit de me demander mes cours, elle est bien gentille avec moi. J’arrive pas à croire que je lui ai prêté mes cours. Quelle pute. Bon, elle est un parfait exemple d’hypocrisie. Ça me donne envie de gerber.
    J’ai quelques BFF, que je sur-aime même si l’une d’elles ne veut pas m’accompagner voir Sacha, love.
    High School Romance,mais moi, je veux bien attendre mais je suis en manque d’affection. Je veux porter la chemise de mon petit ami. Je veux jouer à ses jeux vidéos préférés. Je veux regarder des films d’horreurs avec lui. Je veux l’embrasser sous la pluie. Je veux être avec lui pour lui parler de mes doutes, de mes craintes et de la vie. Je veux tout ça. Et je pense que ce n’est pas trop demander. Ce n’est pas la perfection, ce que je veux est d’une banalité.
    J’aurais kiffé partager ma chambre avec toi ! Parler mecs et séries nous aurait occuper pendant un bon bout de temps.
    Pour le PS : Preuve que Le lycée, c’est dur ! Je ne vais pas dire que j’ai des pensés suicidaire aussi sinon vous allez tous m’envoyer des messages de prévention. Mais je pense que ça nous arrive tous, non ? D’en avoir marre, de tout foutre en l’air et de vouloir partir, surtout pendant l’adolescence. Vous avez réussi à l’arrêter à temps ? Tu la connaissais ? C’est pas évident à gérer.

    Anastasia : Moi aussi, j’étais dans le même trip : soirée tous les week end. Beau gosse en petit ami. Bac à la poche. Le tout sans vraiment travailler comme c’est le cas dans les séries. Moi je trouve qu’on les voit à peine travailler alors que 40% de mon temps est consacré à mes études.
    Vous me démoralisez le moral ! Je pensais vraiment que la fac allait être un tout nouveau départ ! Où je pourrais être qui je veux. Où les gens étaient plus mâtures. Vous brisez mon rêve !

  5. Noa dit :

    Comment j’suis trop d’accord. Pour ma part, le lycée était tellement décevant et prise de tête que j’ai abandonné. – NE JAMAIS FAIRE CA LES ENFANTS ! –

    Les séries nous bourrent définitivement trop le crâne. Les casiers américains, les bals de promo, les rencontres du grand amour, les accidents de voitures, les prises d’otage d’un ado mal dans sa peau avec un flingue, c’est toujours pareil. Et rien n’existe en vrai. MENSONGE ! Forcément après avoir rêvé d’un Lucas/Nathan Scott, Dawson Lerry, Seth Cohen, Nate Archibald, comment ne pas être déçue de se retrouver avec un Sale Con, Ingrat Psychopathe, etc ?
    Malheureusement on n’y peut pas grand chose. Lycée, fac ou même après, on vivra pas le rêve américain des séries. C’est triste à dire.

    Et je suis d’accord avec rebelfashionista, moi aussi j’aurais kiffé partager une chambre avec toi ! Bon allez quoi, on se retrouve toutes et on fait une soirée pyjama à l’américaine ?!

    Fuck les gens IRL, tes e-friends sont les meilleurs.

    • Cécile dit :

      Noa : Quand tout va de travers, j’ai envie de faire comme toi, et puis je me dis qu’il ne me reste plus qu’un an et je m’accroche ! Tu sais, je crois que tu peux toujours reprendre le lycée !^^
      J’ai un bal de promo après le bac pour les Terminales. C’est tout ce qu’on a qui se rapproche des séries américaines !
      Pas sûre pour la soirée pyjama, mais c’est clair qu’il faut qu’on se rencontre un jour !
      J’aimerai bien fuck les gens IRL mais il n’y a qu’eux qui peuvent te faire de gros câlins. Contrairement au e-friends qui t’écrivent HUG, c’est bien gentil mais bon…

      Hajar : MERCI ! Si je vais au Maroc, je n’oublie pas de te prévenir avant ! Tu me feras visiter et tout ! ^^

  6. Noa dit :

    Accroche-toi, c’est bientôt fini. Je pense pas reprendre. J’ai mes examens dans un mois, et plus tard peut-être que j’passerai mon bac, histoire de !

    Un bal français qui cherche à imiter les américains ? Ouh tu vas t’éclater.

    C’est clair qu’il faut se rencontrer. Ca risque d’être .. folklo.

    HUG ! Ca peut toujours faire du bien. Surtout quand ça va pas.
    ( Genre maintenant. Gauthier is so out. Big déception alors que je n’attendais rien de lui, c’est pire. )

    • Cécile dit :

      Noa : Quoi ? Raconte moi, tout ça ! Par e-mail ou autre. Sinon en parlant de « Gaut(h)ier », j’ai revu pas mal de fois Méché Blond depuis la rentrée, et il est très pris par les révisions…. Ah là là, dernière minute pour réviser le bac, BAC ! J’aime son insouciance !

  7. rebelfashionista dit :

    En fait je comprends ce que tu veux en parlant d’affection avec un garçon… J’aimerai bien que tu expliques à Boyfriend que les filles ne demandent pas la lune mais juste des banalités que l’on peut voir facilement dans les séries: les instants clichés, il n’y a pas de mal à aimer ça ! Mais bon, je conçois, que nous, FILLES, sommes compliquées: quand nous obtiendrons cette affection, nous voudrons plus. S’il nous donne trop, on voudra moins. Bref, un vrai casse-tête.
    Je ne regarde pas The Office (j’ai vu un seul épisode et je me souviens avoir beaucoup ri) et la photo m’a donnée envie de suivre en streaming (rares sont les séries qui me donnent envie de faire cet effort).
    La fille qui a tenté de se suicider n’était pas à sa première fois (à la différence qu’avant ce n’était pas publiquement) et cette fois ci elle s’en est bien tiré, sans rien: les magnifiques pompiers sont venus à temps. Je ne la connais pas et c’est assez étrange comme je me rends compte qu’en dehors de ma petite vie personnelle, je m’intéresse peu à la solitude des autres. C’est propre à l’humain je crois. Alors que je me pensais seule parce que détestée, j’ai ouvert les yeux et j’ai vu que MOI je n’étais pas désespérée. Du moins, beaucoup moins qu’elle. Bref, j’aurais voulu lui donner un peu de ma force, mais j’ai réalisé que ma force c’était surement les amis. Que ferait-on sans eux ?!

    • Cécile dit :

      rebelfashionista : Pour l’instant, si je peux vivre juste ces quelques moments, je pourrais m’estimer comme la plus heureuse au monde. Mais… Quand je vivrai ces moments (car je finirai, tout de même, par les vivre. Bah oui, une fille comme moi, saine d’esprit, sériphile, drôle, intelligente et pas trop moche ! Je ne peux pas finir seule ! N’est ce pas ???)
      The Office, tout ceux à qui j’ai conseillé adore !
      C’est clair ! Y a des jours où je me dis que personne ne peut être plus malheureuse que moi. Que je suis la fille à qui toutes les merde arrivent et tout. Ce qui prouve à quel point je suis égocentrique et égoïste. La fille ne va pas bien apparemment. Les vrais amis sont les meilleurs !
      Mais, mais pourquoi Boyfriend t’a dit ça ? En étant avec toi, merveilleuse personne, il ne croit pas en l’amour ?!!!! Pas possible. Jamais content.
      Ok, ok, j’attends…. Mais Love prend du temps… Pendant qu’il prend son temps pour se montrer, je comble ce besoin d’aimer en faisant ma groupie avec les musiciens. C’est fou à quel point j’ai besoin d’aimer ! Peut être encore plus que d’être aimé. Est ce grave ? ^^

      P-S : Pour le « Do I believe in love ? No sorry. » C’est juste une référence à Walking on a line de Pony Pony Run Run que j’ai constamment en tête, ces derniers temps.

  8. rebelfashionista dit :

    PS: « Do I believe in love ? No, sorry. »
    Traduis le en français et tu as ce que boyfriend m’a dis… -_-

    N’oublie pas de ne pas être trop pressée. Sois le juste assez pour KIFFER le moment venu car y a les bons côtés comme les mauvais (un copain, ça stresse…)

  9. rebelfashionista dit :

    Le besoin d’aimer… Je connais TROP ça, lorsque je ne peux pas rêver de qqun je me sens trop vide. Je pense que tu dois ressentir la même chose. Et des fois, je t’avoue, j’aurais bien envie de dire, « FUCK BOYS, j’y crois plus » mais le fait est là: c’est plus fort que moi. Il faut à tout prix la nuit que je rêve d’une vie parfaite avec qqun (célébrité, camarade de classe, inconnu…) Alors ce n’est pas grave, juste chiant.
    Tu ne peux pas finir seule, c’est IMPOSSIBLE. Tu es de ces filles qui plaisent réellement aux gars tu vois. Pas celles sans cervelle, sans humour, sans passions. Avec toi un gars ne peut pas s’ennuyer. Alors non, bien sur que non, tu ne finiras pas seule.
    Boyfriend m’a dit ça car il a vécu trop de déceptions et du coup maintenant c’est 100% « j’peux pas faire confiance au nana » (bon OK, j’ai lu ses mails et je recommencerai bien, so WHAT?). Il me l’a dit en concluant sur: « alors en fait j’ai bien peur que l’on ne partage pas le même genre d’attachement ».
    Les mecs sont tarés.

    • Cécile dit :

      rebelfashionista : Une question. Rêves tu de ton BF, à présent pour dormir ? Ou tu n’en as plus besoin puisque tu vis ton rêve ? My ass ! Hahaha…
      Je me fais également un film pour dormir. Je sors avec un grand brun barbu drôle et sarcastique. Dans mon rêve, il est ingénieur d’un truc machin. Mais je pense à le faire changer de profession parce que Sale Con (Ex-Love) vient de confier que son but s’appelle Polytechnique… Dès fois, je me dis que je ne devrais pas le bannir de ma vie. Polytechnique, quoi ?! Il va devenir riche ! ^^ (Plus vénale, tu meurs.) Si je suis à Sciences Po et lui, à Polytechnique, OMFG, couple prestigieux de la mort qui tue : « I want him back ! » Nos enfants seront des génies en Sciences et en Lettres ! Je pense sérieusement à le re-envisager, parce qu’il a dit que le seul truc qui l’embête, c’est que s’il devient un scientifique sorti de Polytechnique, il ne pourra pas être présent autant qu’il le voudrait pour sa future famille. (Bah oui, ça voyage pas mal, les scientifiques très pointus.) No, I’m kidding. Il est trop dur à suivre. Enfin… Bref.
      S’il n’a rien à cacher, je ne vois pas en quoi ça le dérangerait que tu lises ces e-mails… Mais dans le principe, je comprends ton BF. Officiellement, je suis avec lui. Officieusement, je suis derrière toi. GIRL POWA !

      Alicia : Le lycée, ça craint. Personne n’a eu une bonne expérience du lycée ??? Les gens ne viennent pas vers moi parce qu’il pense que je suis froide… Alors que c’est juste parce que quand j’étais gosse, j’étais d’une timidité maladive. Depuis j’ai dépassé ça, mais j’ai toujours dû mal à aller vers les gens.

      CookieShow : Mais qu’as tu avec les comédiens ??? C’est vrai que les garçons qui font options théâtre sont hmmm… Ca fait deux ans que je suis au lycée, et je suis déjà à mon 5ème crush. Et il me reste encore un an. Mais je tombe amoureuse pour un rien, un regard, un sourire, un frôlement de genoux, une blague, un mot gentil. C’est un miracle qu’avec toutes ces aventures amoureuses, ô combien palpitante, tu aies eu ton bac ! ^^

      Nes : Journaliste musicale ? Cool ! Je ne vais pas dire le contraire… T’inquiètes, à mon retour, article Alpes : “Mon suicide aux Alpes après avoir admirer le Moho…Oh, Moho ! “

  10. Alicia dit :

    Je suis totalement d’accord avec ton article🙂
    Pour moi le lycée c’est terminé, mais je n’ai pas vraiment apprécié ces années là.. niveau études sa été, je n’ai jamais redoublé, jamais eu de réelles difficultés (mais cette année c’est différent à la fac!), mais ce sentiment « d’exclusion » je le connais assez bien.. j’ai tellement haï mes années d’adolescence ! ..tellement du mal à aller vers les autres à cause de ma timidité et de mon manque de confiance..
    Tu sais, j’aimerais d’un coup avoir 5/6 ans de plus, pour avoir un job qui me plait, et enfin avoir un copain, et une vie bien « cadrée’.. car pour l’instant tout est flou dans ma tête :s

  11. CookieShow dit :

    Oh on dirait moi ! Moi aussi au lycée je pensais que niveau cœur j’allais vivre des trucs de ouf. Bah non plus. Ceux qui m’ont taper dans l’œil n’était pas pour moi. Je suis resté 4 ans au lycée. J’ai eu 4 coups de cœur ( un par an )( véridique ) Il y a eu Arthur en seconde ( théâtreux super sexy tombeur qui a force de copines pas discrètes à fini par me remarquer. )( mais c’était la fin de l’année ) Il y a eu Thibaut en première ( C’était un con )( Je me suis pris un vent royale ) Il y a eu Yohann deuxième première ( Un autre théâtreux doué comme jamais mais gay ) Et Antonin en Term ( un pote. Mais il s’est trouvé une copine juste avant que je me lance )

    Mais bon la bonne nouvelle dans tout ça c’est que j’ai quand même eu mon bac =D

  12. Nes dit :

    Bon ok moi qui pensais que la FAC aller être trop l’éclate et rattraper le lycée … plus que deux trois déceptions amoureuses et je perd tout espoir … En plus vu la « carrière » que j’envisage je vais tellement galérer, je voudrais être journaliste musicale alors ça fait ni le lycée ni les études ni le job maintenant mes prochaines « expectations » sont sur la retraite et je ne crois même pas au paradis …

    Bonnes chance pour les Alpes de toutes façon mieux vaut être seule que mal accompagnée comme on dit

You give away nice like it doesn't cost you anything.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s