La vie secrète d’une Terminale

Un titre digne d’un livre qu’on trouverait au rayon préados de la FNAC (Si vous voyiez le genre de merde que lit nos préados… Dixit la fille qui lisait Gossip Girl à 14 ans.)

Un titre aussi digne, à quelques mots près, d’une série merdique que ABC FAMILY pourrait diffuser. Non, c’est déjà fait ? Et ça marche ? Bon en même temps, le monde ne tourne plus rond. Il y a plus de gens qui regardent Pretty Little Liars (4,2 millions pour son retour.) que Mad Men. C’est DRA-MA-TIQUE. Quel monde. (Oui, je m’intéresse aux audiences.)

Bon assez disserté à propos de ce titre qui sera à la qualité de cet article. Oui, attendez vous au pire.

Quand on est en Terminale, on passe par pas mal d’émotions assez contradictoires les unes des autres. On va commencer par :

LA JOIE

(Oui, cet article n’est qu’une vaine excuse pour publier les James Van Der Memes.)

La joie de se dire que c’est enfin fini. Finies, ces trois années qui n’étaient pas si horribles que ça mais elles n’étaient pas géniales non plus. C’est fini, je serai enfin une étudiante. Je passerai enfin ce foutu examen qui nous fait tous trembler depuis la Primaire. (Oui, j’y pensais déjà. Précoce.) Faire le bilan et se dire avec toute modestie qu’on n’a pas trop mal tourné. Maternelle : J’ai sauté une classe.

Primaire : En tête de la classe. (Pas de classement officiel. Damn it, c’est pourtant à cet âge que l’esprit de compétition devrait naître afin de nous préparer à la prépa)

Collège : Toujours plus de 15 de moyenne et que des « Félicitations » à quelques trimestres près. (Je retiens encore la prof qui m’a refusé mon « Félicitations ». Pute.)

Lycée : Baisse de régime en Première mais sinon la Seconde et le premier trimestre de Terminale se sont bien passés.

Je suis dans un lycée général parisien très bien classé après être passé par un collège ZEP donc ça va, je suis assez fière de moi. Mais je n’ose pas me prononcer en définitif tant que je n’ai pas eu le Graal. (Manque 250 points.)

LA TRISTESSE


OH MY GOD. Je suis en Terminale. C’est la fin d’une ère ! C’est la fin du secondaire. Je serai une grande fille, presque qu’une adulte ?!  l’année prochaine. Je me sens tellement jeune et conne. Fuck, dans 5 ans, je serai peut-être en train de pointer au Pôle Emploi. Le temps a passé si vite, j’ai rien vu venir !

Le fait d’être en Terminale, c’est aussi très nul car nous sommes en Terminales et il n’y a donc plus de beaux Terminales sur qui fantasmer. C’est connu que les filles n’aiment pas les garçons de leurs âges. Mais dans ma promotion (si je peux dire ça comme ça), c’est vraiment le vide. (Certains sont bien beaux mais ils ne me plaisent pas.) Y a même davantage de Premières qui me plaisent physiquement. (Ça va, j’ai le même âge qu’eux.)

LA PRESSION

Le programme est trop gros. Il est trop gros que ce soient en Philo ou en Histoire ou encore en Litté. Je pourrais pas. Je pourrais pas. Faut que je fasse un planning de révision dès maintenant. Je vais commencer à réviser le programme depuis le début. Putain, pourquoi n’ai je pas de planning sur 6 mois ! Ah ! Quelle connerie, ce planning d’une semaine ! Oh my god, c’est le 16 juin. J’y arriverai pas à tout retenir. Si je me plante, si je fais du Hors Sujet totale en philo ou en histoire ? ? Oh mon dieu. Je n’aurai pas mon bac et ma vie sera fichue. Et c’est quoi toutes ces putains de brochures sur les écoles et universités ?! Je sais pas lesquelles mettre en premiers vœux. Finalement, je vais mettre une prépa en première position. Et puis non. Et puis, si. Et non. Et si. Et non. Pourquoi suis je si indécise ? Je suis encore pire que Bella qui hésiterait entre un loup garou et un vampire sauf que moi, c’est beaucoup moins important. C’est juste mon avenir après tout. Pire encore, je serai tel Nathaniel Archibald qui ne saurait pas se décider entre Olivia et Serena. (C’est la première fois que je me compare à un être si beau. Nice.) Ma famille est persuadée que j’aurai mon bac avec mention ce qui me fout encore plus de pression ! Pourquoi vous me faites ça ? ! Pourquoi ne pouvez vous ne pas croire en moi. N’ayez pas foi en moi, bordel. Comme ça si je réussis, vous serez étonnés. Et si je me foire, vous ne serez pas étonnés. Vous faites tout pour me gâcher la vie ! I HATE YOU. Y a aussi Sciences Po à préparer ! Ça va pas le faire. Je suis en train de mourir sous ma propre pression. Je n’arrive pas à relativiser. Je vais essayer de faire petit bout par petit bout:

1- Tu vas juste classer des universités et des prépas. Et ton avenir n’est pas en jeu.

2 – Le bac, c’est rien comme un petit contrôle. Si tu te foires, tu n’auras pas gâché ta vie.

3- Sciences Po, c’est un truc facultatif que tu fais pour te marrer.

Haha. Bon, j’y arrive pas. Et à 17 ans, je suis déjà névrosée. C’est dramatique. Névrosée ET emphatique.

QUEEN OF THE BAL

Bah, c’est pas que je croule sous le travail imaginaire en retard mais c’est que  j’ai besoin d’un cavalier pour le bal de fin d’année des Terminales si je veux être Reine du bal. Ah, j’oubliais, on n’a pas ça. Enfin, l’élection de Mister et Miss Popularité, le bal lui, existe. Je me dégotterai bien quelqu’un d’assez riche pour se payer une limousine, m’acheter une petite fleur, et la prendre dans la foulée à minuit passée vers voyons le 22 juin quand j’arrêterai d’être une flippé. Ah bah non, je passe les épreuves d‘IEP toutes confondues du 28 juin au 1er Juillet. Bon, je vais finir tel une Ugly Betty devant la télé le soir de mon bal de fin d’année. Ah pourtant, j’ai toujours fantasmé sur ce genre de truc. Seth Cohen qui vous  dit que vous êtes  sa reine. Pacey Witter qui vous dit qu’il se souvient de chaque détail qui émane de vous. Aah… Le Bal.

Mais si vous tenez vraiment à ce que j’ai ce bal fantastique dont parle toutes les séries, envoyez moi 2 photos de vous + 1 lettre de motivation. (chid0ri@hotmail.fr) De préférence sexe masculin et qui porte bien le costume. (Deadline : 1er Juin.)

FUCK YOU


Je n’ai pas fait une grande impression dans ce lycée. A chaque fois qu’on entre dans un nouvel établissement, on se dit qu’on met la personne qu’on a pu être derrière nous et on repart à zéro. C’est en tout cas ce que je pensais au collège. Et je n’ai pas essayé d’être une autre que moi même parce que ça demandait un putain d’effort quotidien d’être une fille niase qui rit aux histoires pas drôles des garçons, d’être une fille qui fait la bise matinale à toute la rangée, d’être une fille qui prend soin d’elle tous les matin à 7h20, d’être une fille qui écoute les trucs inintéressants des gens, d’être une fille qui ne dit pas ce qu’elle pense bref, c’est dur. Après 2 ou 3 jours d’essai, j’ai tout simplement abandonné. Et j’emmerde tous ces gens qui n’ont pas fait l’effort de me connaître en ne dépassant pas la première impression parce que je suis un être exceptionnel mais qui ne fait jamais de bonnes impressions. (Syndrome Chandler Bing) Ces personnes avec qui j’ai longtemps fait le premier pas et qui m’ont snobé parce que je n’étais pas assez cool ou bien habillée ou trop sérieuse. Fuck you all.

Et je ferai exactement la même chose l’année prochaine. Ceux qui m’aiment me suivent, les autres, vous perdez l’opportunité d’être pote avec une fille qui a vu toute la filmographie d’Andrew Garfield, qui peut te réciter les répliques de Friends en Français ET anglais et qui peut toujours te conseiller une bonne série que personne ne regarde, bref quelqu’un d’awesome.(Mais qui abuse du franglais.)

NOSTALGIC

Mais mon sentiment dominant reste la nostalgie. La fin du lycée ne marque pas seulement la fin du lycée mais aussi tout le bloc qui précède, la maternelle, la Primaire et le collège. Et c’était quand même bien toutes ces années. J’ai rencontré des gens exceptionnels. Je me suis fait mes meilleurs amis de toujours à la Maternelle. Ce qui me fait dire que notre jugement à l’enfance est plus fiable qu’à n’importe quel âge. On n’a pas tous ces à priori. Par exemple cette année, j’ai rencontré un garçon aux cheveux bien bouclés qui fêtait Hanoukkah et Pessa’h. J’ai donc voulu me lier d’amitié avec lui mais j’ai dû me rendre à l’évidence que ce ne sont pas tous des Seth Cohen. Les préjugés sont tenaces. 

En maternelle, on disait « Meilleure amie pour la vie » mais je ne savais pas que dans mon cas, ça serait vrai.

En primaire, j’étais dans une phase de bitch populaire avec ma bande mais je m’amusais vraiment. Faire partie d’une bande qui était invitée à toutes les fêtes d’anniversaire, c’était vraiment sympa.

Au collège en ZEP, j’ai rencontré des gens avec qui je ne pensais pas jamais un jour accroché. Ces garçons en difficulté scolaire qui se la racontent un peu et qui perturbent gentillement les cours mais qui ont un réel bon fond. Je n’aurai pas pu être plus leur opposé et pourtant, on s’est bien amusé ensemble. On a chahuté au cours d’EPS, on s’est embêté en s’introduisant dans les chambres de l’un ou l’autre en voyage de classe, on faisait des conneries en cours, on a participé à un concours de robots, bref ces personnes avec qui je pensais navoir rien en commun font partis de mes meilleurs souvenir du collège. Même après vu qu’on s’est échangé quelques appels où on avait toujours des choses à se dire et de multiples textos et puis… on a perdu contact. C’est la vie.

Au lycée, j’ai rencontré des gens venant d’autre milieux. Un milieu très aisé et BCBG. Venant d’un collège à la Ryan Atwood Version Chino, j’étais plutôt du genre : « Tu sais ce que j’aime chez les gosses de riche ? RIEN ! » Bien sûr, certains n’ont fait que confirmer ce que je pensais d’eux mais d’autres se sont révélés géniaux avec toutes les bonnes choses que peuvent apporter un milieu social aisé comme une culture impressionnante, une aisance à parler correctement, et des goûts vestimentaires qui feraient pâlir plus d’une blogueuse mode.

Et enfin, le lycée a véritablement marqué mes premiers émois amoureux parce que je ne ressentais vraiment rien pour les garçons au collège. (Weird ?) Et Gautier (Méché Blond) a ruiné tous les autres garçons pour moi car aucun garçon ne pourra arrivé à sa cheville. Non seulement, il a été l’un des premiers à me faire ressentir ces choses bizarres mais ça sera également le dernier à cause de sa perfection inégalable. Hate to love you. Ensuite Sale Con m’a apprit que les mecs ne sont pas des Pacey Witter en puissance. A eux deux, ils ont foutu en l’air les premiers instants magiques de mes futures relations sentimentales. Merci.

Non, c’était vraiment sympa. Si c’était à refaire, je ne le referai pas sans hésiter.

Pour fêter le fait que mon compteur de visites a enfin atteint un nombre respectable à 6 chiffres et qu’il est vraiment beau en couverture de DETAILS (Take that, Matthew Morrison du mois dernier qui doit faire tomber le t-shirt pour exciter. Andrew n’a pas besoin de ça, lui.) Et ses cheveux sont vraiment magnifiques, c’est le genre de coiffure où on a envie de faire lentement glisser nos doigts dedans.

 

19 réflexions sur “La vie secrète d’une Terminale

  1. Laura dit :

    Je viens de découvrir Mad Men !(mais je regarde Breaking Bad depuis 3 saisons, ça compense)
    Finalement, en lisant, le bilan de ces années passées, on a pas l’impression que ce fut si horrible. Le fait que tu sois dans un lycée BCBG comme tu dis, t’as beaucoup apporté & maintenant que tu y es tu vas y rester ^^
    Moi j’ai fait l’inverse : je suis passé d’un collège « huppé » à un lycée moyen. Même s’il est clair que le niveau scolaire n’est pas le même, j’ai vraiment appris le sens du mot « étranger » et, pour être franche, certains valent mieux que d’autres petits Blancs…
    Mes résultats scolaires furent, tout comme toi, franchement très très mitigés en Première mais je remonte la pente(AMEN)

    Sinon, j’ai une question : MAIS PUTAIN COMMENT TU FAIS POUR GERER !?
    Entre ScPo, les admissions Post-Bac, le bahut… Je m’incline là…

    La bise.

    Ps : Je ne suis pas allée au salon finalement. La trouille.
    Merde, fais chier, c’est que ça commence vraiment à devenir sérieux ce truc !

  2. Laura dit :

    Re-PS : Quoi, mais… c’est Andrew Garfield qui va reprendre le rôle de Spider-Man !??? (Bon okay, je suis out sur ce coup.)
    Moi qui avait prévu d’arrêter quand Tobey racrocherait le costume…

    • MissChanandlerB. dit :

      Laura : Et tu aimes Mad Men ? J’ai les épisodes mais pas encore eu l’occasion de tout regarder. C’était pas SI horrible mais tu sais, les mauvais moments restent plus longtemps en tête que les bons chez moi. Je me prends trop la tête. Justement, j’arrive pas trop à gérer. Je suis une préparation au CNED pour Sciences Po et c’est vachement dur. (Rendu 3 devoirs sur 16. Je suis trop forte. Mais j’ai toujours eu la moyenne donc je suis assez fière de moi.) Et j’ai des cours de chinois à l’extérieur pendant 2 heures le samedi. (Week end tombe à l’eau.)
      Ah, t’es pas allée ? C’était un peu chiant. J’y suis restée 2 heures, je crois. J’ai pris toutes les brochures qui m’intéressaient. J’ai fait semblant de m’intéresser à des trucs dont je m’en fous (genre prépa privée scientifique) pour parler avec un beau mec du stand. (Il était en 3ème année de médecine) J’ai eu un sac de Sorbonne Nouvelle et plein de stylos. Free stuff !
      Eh ouais, ça fait chier de choisir. Le 20 janvier, on va commencer à mettre les vœux.

      P-S : Oh god, tu dois être la seule personne à ne pas le savoir. Mais si tu suis mon blog, tu te tiendras toujours au courant de son actualité de force. Je t’oblige à regarder le Spider Man Reboot avec Andrew Garfield quand il sortira.^^ Je te rembourse s’il est plus pitoyable que Tobey Maguire. ^^

      Justine : En fait, c’est le tout mélanger qui me perturbent. Entre l’orientation, le bac et les concours, les trois ensemble, ça me stresse. Même en étant 3ème de ma classe et tout, ça me rassure pas du tout. Et je m’inquiète aussi pour mes amis qui ont l’air de s’en foutre de leur orientation. Je crois que je vais commencer à faire du sport pour évacuer ou un truc du genre. Mais merci pour tes statistiques, ça me calme un peu.

  3. Justine dit :

    Je n’ai envie de te dire qu’un seul mot après la lecture de ton article… ZEN ! Même si je sais que toutes ces histoires de bac, de concours et de classement de choix peuvent être stressants, j’ai vraiment l’impression (ce que peut paraitre – et être – stupide vu que je ne te connais absolument pas) que tu te mets beaucoup trop la pression ! Ne serait-ce que pour le bac, dis-toi que dans ta classe il y aura en moyenne deux personnes qui ne l’auront pas, et d’après tes dires et l’impression qui ressort de ton blog tu n’as pas l’air d’être la plus con😉

  4. Laura dit :

    J’adhère vraiment à Mad Mend. Faut dire aussi que je suis fan de cette période années 50-60 ! Et Don Draper, quel homme ! (Je suis clairement gérontophile)

    T’inquiètes, moi aussi je me mets la pression à mort. Je crois que ça serait vraiment comique si on se cotoyait tous les jours. Les 2 stréssées de la vie quoi. Moi, je stresse même quand je vais chez le coiffeur, c’est dire…

    Sinon, apparement j’ai rien raté au salon. De toute façon, je suis toujours un peu paumée quand je vais à ce genre de RDV. Et ça ne ferait qu’emplifier mon stress.

    C’est marrant ton attitude pour le mec mignon, j’aurai fait exactement la même chose ! Parfois, j’ai l’impression d’être une chienne en rute xD (En même temps, quel mec ne l’est pas de nos jours ?)

    Sinon pour Andrew, c’est clair je dois être la dernière personne au monde qui ne soit pas au courant ! Pourtant, je suis cinéphile, et une vraie geek en plus ! *part se cacher*

    Ps : Pour le CNED, je pensais pas que c’était aussi dur… Moi je pense passer le concours de ScPo après mes 2 années de prépa, cette année je me sentais vraiment pas prête, avec le bac, les admissions… Et par la mention TB, c’est quasi impossible sauf si on a un dossier parfait, ce qui n’est pas mon cas (cf. année de 1ère)

  5. Doriane dit :

    Hey salut la miss!
    Je viens de découvrir ton blog aujourd’hui. Je ne suis pas allée faire les soldes pour avancer un peu mon mémoire, bref je me retrouve à re-regarder Alias et je tombe sur ton article sur Michael Vaughn =)
    Belle découverte en tout cas, ton blog est super et a pris sa place dans mes favoris. Drôle, juste, pile en phase avec mes goûts en matière de série et de zik! Et en plus pas de fautes d’orthographe, c’est quand même assez exceptionnel de nos jours pour le noter!
    Bon courage, profite de ta Terminale, ça passe malheureusement trop vite.
    Si tu veux des tuyaux pour l’année prochaine, je suis en quatrième année à Sciences po aix, n’hésite pas à me contacter!
    Bonne continuation et merci pour le bon moment ^^

  6. Lyly June dit :

    Respire, cool calme zen lexomil, il y a à peu près 0.1 % de risque que tu n’aies pas ton bac. J’ai eu 9 de moyenne à l’année en maths (terminale S spé maths, ahah), ma connasse de prof me répétait tout le temps que j’avais pas le niveau. Et j’ai eu 13 au bac. N’oublie pas l’harmonisation des notes avec les lycées bien plus mauvais que le tien. Donc respire🙂

    • MissChanandlerB. dit :

      Doriane : Alias, c’est trop bien. J’ai envie de tout me refaire aussi. Je vois toujours les étudiants de Sciences Po comme l’élite et tout, et ça me choque toujours de savoir que certains prennent plaisir à lire mon blog qui est pourtant assez futile. Pas de fautes d’orthographe ? Je suis sûre que si, je ne me relis pas assez. Mes goûts en matière de musique ? C’est la première fois qu’on me le dit, merci ! OUI ! Je veux bien des tuyaux et tout. Je garderai bien précieusement ton adresse e-mail en cas de conseils, ou problèmes puisque tu me permets ce qui est vraiment cool.

      LylyJune
      : 9 en Terminale S Spé Maths ?, ça va. La plupart de mes amis en S ont entre 6 et 9 en maths. Je ne te voyais pas en S vu les études que tu fais aujourd’hui. Je ne sais pas particulièrement ce que tu fais comme études mais je crois que ce n’est pas trop scientifique. Je me trompe ? (Ça se pourrait.) Si ce n’était que le bac, ça irait. Mais c’est surtout l’après bac qui m’inquiète.

  7. Lyly June dit :

    J’ai fait 3 ans de sciences éco et après je suis repartie à zéro sur ma licence d’anglais, maintenant je suis en master 1. Et je prie la sainte vierge pour qu’elle m’envoie la lumière divine sur mon orientation et que j’ai une révélation. A bientôt 25 ans, je crois qu’il est temps😉

    • MissChanandlerB. dit :

      Lyly June : Mais tu as une licence de sciences éco non ? J’aimerai vraiment faire le bon choix niveau orientation cette année parce que je sais que je ne serai pas capable de recommencer à zéro comme tu as pu le faire.

  8. rebelfashionista dit :

    Oh la la les souvenirs qui remontent à la fin c’est touchant. Comme quoi, on en parcourt des choses sans s’en rendre compte… on grandit quoi.

    Fais le bon choix pour tes études, ne prends rien de trop difficile à suivre, et si tu veux mon avis sincère, je te conseille la prépa. Personnellement, la filière que je suis à un rythme comparable à celui d’une prépa (c’est pas moi qui l’ai dit, mais des experts) mais nous n’avons pas l’encadrement pour: internat, professeur, classe même…
    Donc perso, je laisse tomber dans de très courts délais (pour m’orienter vers un cursus simple et non plus double) après qu’ils aient osé dire que « Paris IV ayant des conditions très strictes, même en cas de maladie les professeurs ont pour consigne de mettre un 0 » oui même avec un certificat. Donc pour éviter que fac rime avec prozac, surtout si tu es de nature anxieuse (et que tu penses que le programme du bac est chargé HAHAHA ^^, t’en es qu’au début) n’y va simplement pas. Le mieux pour toi c’est une prépa, voire sciences po. T’en es tout à fait capable: organisée, intelligente, etc.

    Seule chose: plus tu montes, plus tu rencontres des gosses de riches et ça dans n’importe quelle filière d’excellence (Fac prestigieuses, prépa, sciences Po). Et ils ne sont pas toujours agréables à toujours péter plus haut que leurs culs. Donc essaie une fois là bas de ne voir que les bons côtés quand ils parleront de fourrures et de leurs 5 doudounes Moncler. Au moins avec eux tu pourras parler littérature, films, etc…

    Au final, tu vas regretter le rythme vraiment « trankilou » du lycée. Tu verras. Mais bon, comme je disais ça se trouve que non, je te trouve super organisée quand moi je te souviens qu’en mai je t’avouais n’avoir rien révisé ^^
    Mais relax quand même: vraiment le bac c’est super facile Cécile. C’est surnoté mais VRAIMENT ! S’ils voient que tu es qqun qui a quand même travaillé un minimum pendant l’année, avec des notions, tu dépasses la moyenne. Quand tu révises, tu peux vite dépasser le 15 même.

    Pareil, Sciences PO c’est un MYTHE. Vraiment des mythomanes avec la difficulté du concours: vas y en révisant à ton habitude, sans te stresser, reste dans le rythme où tu te trouves, ne stresse pas et vas-y. Je crois que c’est le truc pour sciences Po: ne pas stresser+révisions. Ne stresse vraiment pas. En philo j’ai dormi sur ma copie pendant 30 minutes (il faisait chaud dans cette espèce de SERRE!) et j’ai eu 11 en rendant… une copie double à peine. J’ai pas stressé ça a payé. Juste que j’avais pas réviser non plus (bah oui… j’y croyais pas et j’avais perdu mon temps à stresser pour le bac à la fin du mois de juin) et en Histoire ça le fait moins…

    Bref, GO Cécile, aies confiance.

  9. rebelfashionista dit :

    Ps: Dans notre lycée, une seule personne inscrite en L n’a pas eu son bac, trois personnes en ES. Il est bien classé. Le meilleure du département… mais dans le pire département. Bon on est dans les 100 premiers de France mais le tiens aussi je présume. Donc respire.

    Ah et puis j’ADORE la photo d’Andrew. Je te la pique pour mon album personnel de beaux gosses.

    • MissChanandlerB. dit :

      rebelfashionista : J’envisage la prépa à 70% en premiers voeux. C’est surtout les profs qui te donnent l’impression que le programme est énorme et qu’on arrivera pas à venir à bout avec le peu d’heures qu’on a. (Surtout Histoire/Géo et un peu Philo.) Ce qui me fait dire que je devrais travailler certains points toute seule en plus des révisions. J’aime pas ses gosses de riches qui ont l’impression que tout leur ai dû. Et que tu n’es pas assez bien pour eux. En fait, mon but en vrai c’est une mention. Si possible Bien ou Très Bien. Donc voilà. Pour ScPo, plus tu révises, plus tu y as mis du tien, plus tu stresses je pense. Après faut savoir gérer. Et peut être que t’es tout simplement très intelligente et que si t’avais ne serait ce qu’un peu bosser ScPo, t’aurais été acceptée.
      D’après le classement des lycées de L’Étudiant 2010, on est 47 ème. Mais Louis Le Grand est genre 178 ème donc ce classement est assez bizarre.
      T’as carrément un album personnel de BG ?

    • MissChanandlerB. dit :

      rebelfashionista : Ce genre de dossier n’a pas tendance à te déprimer plus ? Le bac, c’est une grosse blague quand on l’a. Mais quand on le passe, je crois que tout le monde éprouve une part d’inquiétude légitime ou non.

  10. Maria dit :

    Slt toi!
    On a un truc en commun : « Fuck you »
    Je pense que j’aimerais que tu me conseilles une série😉
    Waiting for yur answer !

You give away nice like it doesn't cost you anything.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s