Up until I was 25 I thought the only response to, « I love you, » was, « Oh crap ! »

Ça a fait tilt.

Il y a quelque jours, j’ai échangé quelques paroles avec Sale Con que je n’avais pas eu l’occasion de voir depuis un bout de temps. D’une part parce que nous ne sommes plus dans la même classe, d’autre part parce que nos emploi du temps n’auraient pas pu être plus différent l’un de l’autre que ce soient les salles ou horaires.

Ensuite, j’ai eu l’impression d’être Tom de 500 days of Summer. J’ai l’impression d’avoir vécu une sorte de relation à deux versions différentes strictement opposées l’une de l’autre. Je sais que je l’avais idéalisé. Ça, je le savais. Mais je ne savais pas à quel degré je l’avais fait. J’étais consciente d’avoir des œillères le concernant rien qu’en regardant la tronche que tirait BFF quand je ne cessais de tarir des éloges à son sujet. Je trouve ça hallucinant de se mentir à ce point. C’est vrai qu’à l’époque je tenais à tout prix à aimer quelqu’un parce que j’étais amoureuse de l’idée d’amour.

Je lui ai projeté des qualités qu’il n’avait pas forcément. J’ai interprété des moments selon mes envies. J’ai trouvé des connections improbables. J’ai fait des choses insensés, c’est le moins qu’on puisse dire.  J’ai saoulé BFF pendant des soirées entières afin de décrypter son comportement. Et je m’en excuse surtout qu’elle, elle ne le sentait pas du tout. (Et elle n’était pas la seule, à vrai dire. D’autres étaient trop polis pour me contrarier.) J’ai toujours essayé de faire plus que nécessaire quand il me demandait de l’aide même quand il ne demandait rien. J’étais jalouse pour un rien. J’ai élaboré des scénarios sous ma couette sur comment ça serait. J’ai fait abstraction de ses défauts. (Dieu sait qu’ils sont nombreux.) Le concernant, j’avais jeté en l’air tous les principes que je voulais qu’un homme possède. (Physique et Morale.)

En définitif, je me suis fait des films.

Maintenant que je m’en rends compte de tout cela, je me sens très très bête. Et je me sens ridicule vis à vis de mon comportement passé. Mais l’important, c’était de m’en rendre compte, je crois. Maintenant que je sais, ça va mieux.

9 réflexions sur “Up until I was 25 I thought the only response to, « I love you, » was, « Oh crap ! »

  1. iLLy dit :

    Tu l’as dit toi-même: l’important est de s’en rendre compte🙂
    Que rajouter de plus à ça ?
    Juste que ça m’est déjà arrivé aussi, et qu’effectivement, en y repensant je me suis trouvée trop conne sur le coup. Mais ça arrive.

    Ps: Merci de m’avoir mis Jake en avatar… Grrr ! (pardon)

  2. Salomé dit :

    Tu n’es pas la seule, Chidori ! On est, plus ou moins, toutes comme cela !
    On se fait des films, on essaie de décrypter des signes, des actes… Comme Gigi dans  » Ce que pensent les Hommes  » !

  3. Lizzie dit :

    C’est pas bête, c’est pas ridicule, c’est juste HUMAIN !😉
    Mais parfois, je me dis que les choses seraient plus simples si on réfléchissait moins. Mais je ne sais pas comment faire…!

  4. Hajar dit :

    Moi aussi je suis passée par là, je l’ai troooooooop idéalisé, tout le monde me le répétait mais je ne voulais rien savoir, je me disais qu’ils ne pouvaient pas comprendre et voir ce que je vois… mon c** oui !

    Enfin bref, moi aussi je m’en suis rendu compte et deux ans plus tard je rencontre Le mec presque parfait… To be continued.

  5. Loutch dit :

    Mon dieu. Je ne sais pas comment je suis tombée sur ton blog (jesuismaladedoncjesèchemajournéede8hdecoursetjeglandesurleNet), BREF. Toujours est-il que j’ai eu, pour le moment, le temps de lire uniquemment tes 3 articles les plus récents, mais jsais pas… Ca m’a vraaaaiment mis le smile😀 Je te jure🙂 (et, ahah, qui plus est je viens tout juste de voir 500 days of Summer -shame on me- donc c’est encore plus dans le contexte). Enfin, tout ça pour te dire que je suis fan🙂

    Have a nice day,
    Léa

    P.S : ah oui, et au fait… Je ne suis pas -totalement- folle, hein
    P.P.S : je crois que je comprends ton amour pour Andrew Garfield ;D

    • MissChanandlerB. dit :

      Loutch : Bienvenue. T’as dû taper un délire genre « Gaspard Ulliel Naked ». Ou n’importe quoi Naked. Cool que ça t’ait donné le sourire parce que ce ne sont pas mes articles les plus drôles, c’est plutôt déprimant d’après certains. Merci, j’espère que tu continueras à lire.

      P-S : Je ne l’ai jamais pensé. Pourquoi ? Je devrais ?
      P.P.S : Cool, mes amis ne le comprennent pas.

  6. Loutch dit :

    Ahah, oui, j’ai bien dû taper un truc avec « Gaspard Ulliel » dedans, ça me le fait tout le temps en ce moment x)😀

    P.S : pour Andrew, ils ne comprennent rien à rien alors ; il est trop chou ! ;D (mais je te le laisse, don’t worry)

    • MissChanandlerB. dit :

      Loutch : Tu me le laisses ?! C’est trop gentil ! Quelqu’un me dit que dans la vraie vie et pas dans mon imagination hypertrophié, il appartient déjà à Shannon Woodward et ensuite à Jesse Eisenberg.^^

      rebelfashionista :
      Borf, plus pour longtemps.

You give away nice like it doesn't cost you anything.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s