Je suis une autiste.

Les gens de ma classe pensent que je suis une autiste. Vous savez, dès que vous êtes différents, les gens se croient obliger de vous mettre une étiquette pour expliquer cette différence. L’étiquette collé sur mon front ? AUTISTE.

Je pense que certains pensent même que je suis atteint du syndrome Asperger si vous voulez mon avis.

J’ai fait quelques recherches et je peux peut être comprendre les raisons de ce diagnostique par des esprits médiocres.

Le terme autisme tend a désigner aujourd’hui un trouble affectant la personne dans trois domaines principaux:

  1. Anomalies de la communication orale et/ou non verbale
  2. Anomalies des interactions sociales
  3. Centres d’intérêts restreints.

(Source : Wikipédia)

1-  Je n’aime pas parler pour ne rien dire. Je n’aime pas raconter des choses sans fond. Je n’aime pas rire pour rien. Je n’aime pas parler avec des gens que je n’estime pas. Je n’aime pas parler en cours. (Il m’est impossible de faire deux choses à la fois.) Je n’aime pas parler de moi.

Cela fait-il de moi une autiste ?

2- Je ne suis pas le genre de personne qui a une aura sympathique qui fait que tout le monde est attiré vers elle. J’ai essayé à maintes reprises d’aller vers des gens au début de l’année. Je vous jure que j’ai essayé. Et ensuite, j’ai été fatiguée de toujours être la seule à essayer sans n’avoir rien en retour. Maintenant lors des pauses, je me contente de lire Jane Eyre ou le  Libération du jour.

Cela fait-il de moi une autiste ?

3- J’ai plein de centre d’intérêts, et ils le sauraient s’ils avaient fait l’effort de me connaître.

Je souffrirais plus précisément du Syndrome d’Asperger.

Laissez moi vous expliquer comment en sont ils venus à cette théorie.

Quelqu’un qui souffre d’Asperger possède des qualités que j’ai apparemment comme :

1- Perfectionnisme.

J’aime que les choses soient bien faites. Peut être pas parfaite mais oui, dans l’idéal j’aimerais qu’elles le soient. Mais je pensais que tout le monde avait ce désir.

2- Un grand respect des règles

Je ne traverse jamais quand le feu est rouge pour les piétons même s’il n’y a pas de voitures. Je ne parle pas en cours par respect au profs. Je ne suis jamais absente ou elles sont toutes justifiées dans les 48h qui suivent. Je ne fume pas dans les escaliers. Je ne fais rien de condamnable. Je ne consomme pas de substance illicites. Je ne transgresse aucune règles.Tout ça est suffisant pour ma classe.

3- Une forme d’intelligence.

Non, c’est juste que je profite de la chance que j’aie. Je suis dans un des meilleures bahuts de Paris avec des profs qui veulent réellement nous aider, alors je bosse. Je fais mes devoirs, j’apprends mes leçons, et j’ai des bonnes notes. Je ne suis pas Sheldon Cooper comme ils le pensent, j’essaye juste de saisir la chance que j’aie en travaillant autant que je peux. Et je me donne les moyens pour accomplir mes buts.

4- Une objectivité et honnêteté.

Ça, je ne peux pas le nier. Sue me.


Il est vrai que j’ai pour eux beaucoup de défauts qui relèvent du syndrome d’Asperger comme :

« Ils peuvent être égocentriques, ne pas aimer le contact physique » : Je ne peux pas le nier. Je déteste les contacts physique. Ça fait de moi une freak. Je déteste faire la bise. Je déteste prendre des gens dans mes bras pour dire bonjour. Je n’aime pas qu’on me touche. C’est très bizarre. Et là, j’avoue que ça me fait peur.

« Ils ont des difficultés à se faire des amis malgré leur désir de nouer des contacts et de rencontrer des gens. » : C’est triste à dire mais pour moi ça a toujours été ainsi depuis que je suis petite. Quand j’étais enfant, ce désir était surement très fort mais il s’est estompé de plus en plus en grandissant.

« Ils ont tendance à être frustrés par l’incapacité à entrer dans les critères de normalité » : Avant, ouais. Ça m’énervait pas mal de ne pas être comme tout le monde. Pourquoi je n’arrive pas à aller vers les autres ? Pourquoi je n’arrive pas à être naturel ? Pourquoi les autres ne m’aiment pas ? Pourquoi je ne souris quasi pas ? Pourquoi je n’arrive pas à être spontanée et délirante ? Maintenant, je m’en fous. Je suis comme je suis. J’ai accepté d’être comme ça, et si les autres ne peuvent pas l’accepter, c’est pas mon problème.

« Ils n’éprouvent pas le besoin d’avoir des liens sociaux. » Je ne cherche pas à socialiser. J’ai quelques amis, ça me suffit. Je ne vois pas pourquoi je devrais copiner avec tout le monde.

« Ils sont gravement perturbés pas le changement et toute modification de leur habitude. » Le changement me fait peur, il m’angoisse. J’aime que les choses soient telles qu’elles devraient être. Je n’aime pas m’adapter au changement.

Je dois avouer que j’ai beaucoup de points en communs avec les personnes souffrant d’Asperger. Même si vraiment, je ne pense pas souffrir de ce syndrome. Et si c’est le cas, je crois que je vis plutôt bien la chose. Enfin je crois.

C’est juste que ça me saoule que les gens se croient obligés de juger d’autres par quelques traits de caractère qu’ils montrent. Qui sont-ils pour juger les autres ? Pourquoi juger ? Pourquoi mettre des étiquettes sur tout le monde ?Au lieu d’essayer de comprendre pourquoi ils sont ainsi ? Tout le monde n’est pas comme vous. Et les gens qui ne sont pas comme vous, ne souffrent pas forcément d’une maladie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

19 réflexions sur “Je suis une autiste.

  1. Meroan dit :

    Bonsoir ~
    Voilà un mois que je te lis et je pense enfin à te laisser un petit commentaire, pour te dire que tes articles sont vraiment géniaux sur tous les niveaux, et que tu as l’air d’être une personne super sympa – et en aucun cas autiste !
    Je suis sûr que les gens de ta classe s’en rendraient compte si, comme tu l’as dit, ils se donnaient la peine de te connaitre. Et puis, finalement, si on réfléchit bien, ce sont eux les autistes puisqu’ils ne cherchent pas à te connaitre.

    Voilà, bonne nuit et bon courage !

    • Agnès dit :

      J’adore ce genre de réponde : « tu as l’air d’être une personne super sympa – et en aucun cas autiste ! » un jugement de plus… je pense que mes collègues me trouvent très sympathique et je parle à tout le monde… et pourtant je suis autiste asperger. Je ne vois pas en quoi les autistes asperger sont pas sympaso_O ????!

  2. Laura dit :

    Encore une preuve que tes congénères n’ont rien vécu…Tu t’en fous, le lycée c’est bientôt terminé, tu ne les reverras plus jamais !

    Moi j’aimerais bien avoir dans ma classe une fille qui lit Jane Eyre et Libé ! Dans mon bahut, c’est à peine s’ils regardent le journal de 20h… En plus, t’as plein de centres d’intêret ! Par exemple t’es une vraie geek, il n’y a donc personne qui mate des bonnes séries dans ta classe ?

    Perfectionnisme, je le suis aussi et dans mon cas c’est assez horrible. Si tout n’est pas parfait dans une journée ça m’énerve !

    Allez, keep smile bella grazza !

  3. Lizzie dit :

    Bon, bah, on est deux dans ce cas-là alors !
    En fait, ton article me rappelle à quel point je n’ai pas aimé mon année de Terminale. Tu verras, après, c’est mieux !😉 Mes années fac, j’ai adoré. (et je ne parle pas de la série d’AB hein – désolée – je suis vieille).

  4. iLLy dit :

    Nan, bah on est trois alors.
    Je pense que tu n’as rien de tout ça. C’est juste que tu es comme tu es. Différente, et alors ?
    Je trouve que les personnes ont beaucoup trop tendance à cataloguer, classer. J’sais pas… Ça m’énerve ce genre de choses.

  5. MissChanandlerB. dit :

    Meroan : Bienvenue d’abord et merci pour toutes les gentilles choses que tu as dit à mon sujet, c’est très sympa. Et j’essaye de faire l’impasse sur ce genre de chose, et puis « Autiste » , ça va. Ça aurait pu être pire en les connaissant…. Merci de m’avoir mis en lien sur ton blog, récemment crée, je crois ? Je vais y faire un tour car il a l’air bien. (Bah ouais, quoi. Tu as vu Boy A ! Qu’en penses tu ? As tu pleuré ? Je sais que oui. Le contraire n’est pas possible.^^)

    Laura : Oui, je fais tout pour. Apparemment, mes vœux post bac sont très loin des leurs.^^ Dans ma classe, ils ne connaissent même pas Jane Eyre ! Et ça se prétend Littéraire ! WTF, j’ai envie de dire. Dans ma classe, je crois qu’ils se sont arrêtés à Gossip Girl, Grey’s Anatomy et Les experts. Eww…
    Pendant qu’ils lisent tous METRO, moi je lis Libé et on me demande tout de suite « T’es de gauche? » C’est bon, les gens, calmez vous.
    Si ma journée n’est pas parfaite, j’ai tendance à me la repasser dans la tête avant de me coucher et ressasser toutes les choses qui se sont mal passés. Je suis grave.

    Lizzie : Haha. Mes années fac, ça me fait trop rire quand je tombe dessus sur AB1. Ça a mal vieilli. Bizarrement, j’ai aussi le pressentiment que la fac sera mieux et c’est pourquoi je suis très pressée d’en finir.^^

    iLLy
    : C’est fou le nombre d’autistes qui lit mon blog ! ^^ Je crois que les gens ont besoin de cataloguer, ça les rassure.

  6. Meroan dit :

    De rien & Merci ! (=

    Oui, j’ai regardé Boy A après avoir lu ton article précédent ! Mais je dois t’avouer que même si j’ai trouvé la fin trop trop triste, je ne suis pas allé jusqu’à pleuré =S.

    Pis merci pour mon blog, que j’ai effectivement créé il y a quelques jours ^^.

    • MissChanandlerB. dit :

      Meroan : Je suis trop sensible…^^ J’ai lu les quelques articles que tu as posté. Et j’ai bien aimé donc je t’ai mis dans mes liens. Bon courage et bonne continuation pour le blog. (C’est pas toujours évident au début)

  7. Shopgirl dit :

    D’un clic, me voilà ici, grâce à Lizzie.

    Je pense que cela rassure les autres de pouvoir caser les gens, de leur mettre une étiquette, ils doivent s’y retrouver et voir leur confiance confortée. Si la place de l’autiste est prise, ce n’est pas moi, en quelque sorte.
    Avec internet, c’est facile aussi d’avoir accès aux symptômes et de faire ce diagnostic de bazar.

    Comme tout le monde, tu as des qualités et des préférences.
    Le lycée craint pour les filles intelligentes qui ne pouffent pas de rire à chaque blague pourrie du pseudo beau gosse de la classe.

    La différence, c’est bien aussi.

  8. Margaux dit :

    Il est quand même assez bizarre de constater qu’aujourd’hui, dès qu’on n’est pas toujours en train de jouer au/à la rebelle, de transgresser les règles ni de finir nu(e) sur un bar le samedi soir, mais qu’on préfère lire de bons bouquins ou se livrer à une activité mettant les synapses un peu à contribution, tout le monde trouve ça anormal.
    De toute évidence tes Klassenkamaraden (qui ont l’air charmants…) n’ont pas non plus le sens de la mesure, puisqu’entre ne pas aimer le contact physique et souffrir d’un syndrome, il me semble qu’il y a quand même une légère différence.

    Enfin, c’est le premier commentaire que je laisse ici malgré une venue régulière, et il me semble que tu n’es pas si anormale que cela, et ce malgré une légère tendance à l’obsession Garfieldienne (mais qui pourrait-on blâmer pour cela ?)🙂

    PS : j’ai fait littéraire aussi, et je me souviens du nombre incalculable de gens qui n’aimaient pas lire dans cette section. Sans doute ne savaient ils pas compter non plus, that’s why.

  9. californiadrama dit :

    Je trouve les gens de ta classe assez cruels et puérils pour des Terminales, je sais pas si c’est le stress des exams qui leur sont monté à la tête ou quoi mais c’est étonnant la façon dont ils ont l’air de se comporter. Enfin, s’ils ne peuvent pas supporter le fait que tu prennes plus tes études au sérieux que tes relations sociales, tu ne peux pas leur dire autre chose que « Screw you, bitches ! ». Quoique si tu ne leur dis pas tu te porteras certainement mieux mais moi je pense que tu n’as pas à changer ta façon d’être, ça ne doit pas t’atteindre. Portes toi bien quand meme.🙂

    • Agnès dit :

      Nous avons tous besoin de catégoriser pour avoir une image du monde qui nous entoure. C’est humain. C’est le fait d’être jugée défavorablement qui est désagréable. Pas nécessairement d’être catégorisé. Est-ce que tu penses réellement que les autistes sont moins bien que les autres au point de prendre ça pour une insulte ?

  10. Lyly June dit :

    J’ai retrouvé mon journal intime hier après midi, et là je suis rendue à la période lycée (ça couvre 7 ans de ma vie cette chose !). et OH MY GOD ! mais tu sais que tu es super mûre pour ton âge ! qu’est ce que je pouvais écrire comme conneries à 17 ans. Je me plaignais aussi de pas avoir d’amis dans ma classe, on est tous passé par les mêmes phases. Sauf que toi tu l’exprimes vachement mieux que moi à l’époque (j’avais une grosse tendance à insulter tout le monde, c’était très constructif)

  11. Justine dit :

    Les gens sont bêtes et il y a des cons partout, une fois que tu t’es mis ça dans la tête ça va mieux en général. De plus je pense que tu seras bien plus à ton aise dans les études post bac, car tu sembles faire preuve d’une maturité que la plupart des élèves de terminale ne possède pas. Courage, le lycée est presque fini !🙂

  12. MissChanandlerB. dit :

    Margaux : Ça varie selon les classes. Par exemple dans ma classe de l’an dernier, être comme je suis était absolument normal. Les gens ont tendance à tout grossir. Bienvenue dans la section commentaire. Pour Andrew G., je tente de me soigner. (en tombant amoureuse de Jesse Eisenberg !^^) Je suis une littéraire en spé maths ! Donc j’aime autant lire que compter. (Enfin…)

    californiadrama : Oh non, ce n’est pas le stress des exams. Ils se plaignent toujours de la crainte de pas avoir le bac mais en même temps, ils foutent rien. WAKE UP, PEOPLE ! Ça ne m’atteint pas. Ça m’avait fait bien rire. Et ça donne matière à un article !

    LylyJune : Je ne peux pas croire que tu pouvais mal écrire. (à part emporter par la fureur, la rage, la colère) Si à ton âge, j’écris à moitié aussi bien que toi. Je me considèrerais comme la plus chanceuse. (Ok, c’est le discours de Ross. J’ai modifié des petits trucs. Mais l’idée est là.) JE VEUX VOIR UN EXTRAIT DE CE JOURNAL ! (et en particulier, le passage que tu cites !)

    Justine : Que veux tu ? J’ai encore foi en l’humanité. ^^ Moi aussi, c’est ce que je pense concernant après.

  13. Cecile dit :

    Merci pour ton témoignage, je me reconnais dans ce que je lis.
    Moi aussi on a fini par récemment me coller l’étiquette de « souffrante du syndrome d’asperger ». Ces étiquettes sont dangereuses, car en les collant, je sais que les gens « normaux » considèrent les « autistes » comme des victimes, des malades, des handicapés… Cela engendre une exclusion, nous allons êtres exclus des décisions et autres projets importants, car beaucoup pensent que autisme va de pair avec inaptitude voire même folie…
    C’est pourquoi pour moi il est important que les gens se disent que l’autisme n’est pas une maladie mais juste une forme d’hypersensibilité…
    Je dis souvent que ce sont les personnes « normales » qui ont un soucis et sont trop coupées de leurs sens.

You give away nice like it doesn't cost you anything.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s