Are we having fun yet ?

LA JAPD

La JAPD, maintenant appelée JDC (Journée Défense et Citoyenneté.), est une journée obligatoire pour tous ceux qui veulent un jour passer le baccalauréat, le permis de conduire ou encore un concours de la fonction publique. En gros, sans cette journée et surtout le précieux certificat que vous aurez à l’issue de cette journée, vous ne serez rien dans la vie.

Ma JDC tant attendue est enfin arrivée en fin mars alors que tous mes potes de 1993 l’avaient déjà fait l’année dernière. Un des inconvénients d’avoir sauté une classe… Comme tu l’as compris, lecteurs avisés, j’ai effectué ma JDC avec en très grande majorité des gens de 1994. Année maudite : mort de Kurt Cobain et naissance de Justin Bieber. Tous mes amis m’avaient prévenu de la lenteur de cette journée. Donc, je m’attendais à m’ennuyer et  surtout de perdre mon temps à quelques jours du bac blanc.

Ainsi, comment s’est déroulée ma JDC ? (Je suis pauvre en problématique. J’ai tout usé au bac blanc pour des esprits moins tolérants que vous et qui ne sauraient me pardonner une problématique minable.)

Dans un premier temps, nous étudierons le déroulement de la JDC, puis  ma carrière de pilote du Mirage 2000 le temps de quelques heures et enfin de mon histoire d’amour passionnée et torride avec Fontainebleau Boy.

Le plan est rappelé entre crochets pour vous aidé, mais il ne doit en aucun cas figurer sur votre copie. Tout comme les gifs qui sont seulement là pour égayer l’article et parce que j’aime ça.

[I – Le déroulement de la JDC]

N’ayant aucun sens de l’orientation, j’y suis allée très tôt afin de pouvoir m’y retrouver. Je suis bien sûr allée sur Google Maps afin de voir à quoi pouvait bien ressembler cette caserne. J’avais noté les lignes de métro, les stations, les changements, le nom des rues et fait un joli schéma de la map, le tout sur un post it. Bref, j’avais assuré. Et malgré tout, j’ai réussi à me perdre. Oui, j’ai un sens de l’orientation légendaire. Je suis arrivée avec 30 minutes d’avance, et j’ai bien trouvé la rue et tout. Sauf que, j’ai poireauté pendant une vingtaine de minutes à l’arrière de la caserne. J’ai commencé à me poser des questions quand je ne voyais pas l’ombre d’un ado. Pour ma défense, Google Maps m’avait montré l’arrière du bâtiment. Et qui suis je pour remettre en doute Google Maps ?

Je me suis donc rendue à l’entrée du bâtiment, c’est mieux. Et là, j’ai vu masse ados. Mais des ados que je pensais être des espèces en voie d’extinction  depuis que je suis dans mon lycée BCBG. Les filles n’avaient pas l’air d’être tout droit sorties d’une publicité Comptoirs des cotonnier et les garçons n’étaient pas des minets parisiens. J’ai trouvé ça pire en fait, vu qu’ils avaient en grande majorité aucun sens du style. Et je ne vous le cacherais pas que ça a été difficile de trouver des gens agréables à l’œil. La plupart des mecs portaient des Jogging. Des jogging. Si It Boy de ma classe aurait vu ça, il aurait fait une syncope. Pendant les séances d’EPS, IT Boy disserte sur le jogging qui est selon lui le vêtement le plus moche au monde car il est sans forme et qu’il ne devrait pas être un vêtement. Oui, ça c’est les garçons de mon lycée… J’espérais au moins me rincer l’œil à défaut de me faire mortellement chier.

Nous sommes donc ensuite placés dans des salles en groupe de 30 personnes. Je devais être dans une salle de cassos ou je ne sais pas. Ils étaient beaucoup à ne pas venir de Paris, mais de banlieues à côté. Enfin, ça me semble assez loin de Paris mais bon. Nous étions placés en groupe de 6 ou 7. Les militaires nous ont ensuite expliqué le déroulement de la journée qui semblait avoir été prévu heure par heure, à la seconde près. Ils ont tenté des blagues pourris.

Des exercices de français ont été proposés. Rien de bien difficile pour une grande littéraire telle que moi. Ses tests de français consistaient à dire si tel mot ou tel mot existe genre « Lapin » ou encore de savoir lire un programme de cinéma ce que tu fais tous les mercredi dans le METRO. Enfin, pas bien difficile pour Littéraire mais c’était aussi pas bien difficile pour un gamin de CE1.

Ensuite, on a eu la chance d’avoir un petit cours de secourisme par la Croix rouge ce qui aurait pu être top si la fille avait su parler français. Non, elle était plus proche des jeunes qui ponctuent leurs phrases par « Aight » (Bon, je l’ai piqué chez Norman mais vous voyez le genre.) La seconde qui nous a expliqué tout le processus avec le mannequin avait un accent roumain ou chais pas quoi. Je n’ai absolument rien compris. Si je tombe sur un inconscient dans la rue, il a de fortes chances de crever malheureusement car la Croix Rouge a envoyé des gens qui sont incapable de parler français correctement. Le mannequin m’a aussi traumatisé car à chaque fois je me refaisais mentalement la scène de The OfficeDwight coupe le visage du mannequin et j’avais « Staying Alive » dans la tête.

La journée était ponctuée par des forums de discussions sur la citoyenneté, les métiers de la défense et autre chose dont je suis incapable de me souvenir.

[II- Pilote du Mirage 2000]

Dans mon groupe, les gens étaient horriblement mous. J’avais juste envie de les secouer. C’étaient des zombies. Lorsque les militaires nous ont demandé de réfléchir par groupe sur nos droits et devoirs en tant que citoyen, tout le monde était mort. Ils nous avaient laissé une feuille afin d’y inscrire nos idées et personne n’osait la toucher par peur de la réflexion. C’était navrant. J’ai donc pris les choses en main, et j’ai animé ce groupe mort. J’ai demandé à chacun leurs idées sur la question, j’ai inscrit toutes les idées même celles que je trouvais connes afin de ne pas les vexer. Lorsque les militaires nous ont demandé qui était le pilote de notre groupe qui se nommait Mirage 2000, j’ai vu plusieurs doigts pointés dans ma direction. Génial…

Dès le début de notre forum de discussion, j’avais l’impression qu’ils attendaient que j’animais la conversation avant que je le fasse. Comme si c’était une évidence. En effet durant les présentations, il se peut que d’une certain façon, j’ai pu exprimer un forme de confiance en moi. Contrairement à certains, je me suis présentée de façon claire et intelligible. A comprendre que je parlais fort et pas dans ma barbe contrairement à beaucoup. C’est vrai que j’étais plutôt fière de moi quand j’entendais le nombre de « Je cherche un emploi »; « J’ai arrêté mes études », « Je suis en BEP coiffure » genre moi, j’ai réussi. C’est nul de penser ça, je sais. Mais pour une fois dans ma vie, j’avais l’impression de ne pas être une ratée, et ça c’était plutôt cool. Dans mon lycée, je suis une naze, une ratée. Dans mon lycée, il ne suffit pas d’avoir des bonnes notes pour ne pas être une ratée. Il faut l’assurance, la beauté, les vêtements, les amis, l’argent, des parents jamais là, une activité artistique et savoir organisé des soirées.

[Mon histoire d’amour torride et passionnée avec Fontainebleau Boy]

D’accord, j’avoue, j’ai un peu menti. Il n’y avait pas QUE des cassos. Il y avait, en effet, un garçon plutôt joli qui oui, je l’avoue a su titiller des choses en moi. Rien de sexuel à comprendre dans cette phrase, hein ? A force de trainer dans mon bahut, je finis par m’enticher du seul garçon dans la salle qui portait des mocassins. C’est tout moi ça. Il est arrivé un peu en retard, ce qui fait que je ne l’ai remarqué que sur le tard. Et dès que je l’ai vu, je me suis dit : « Cécile, t’as trouvé ton passe temps de la journée.Hihihihihi » J’avais juste envie de sauter au cou des militaires quand ils nous ont dit de nous présenter. Pas besoin de stalker sur Facebook, tout était livré sur un plateau d’argent. La vie peut être cool parfois. Il s’est donc présenté, il avait un nom plutôt cool.Je trouvais que ça lui allait bien. Il m’a plu parce que je sais c’est très bizarre mais il me faisait penser au Petit Prince de Saint-Exupéry. Il portait un pull vert foncé et une écharpe rouge et il était blond donc j’ai tout de suite pensé à ce personnage que j’ai toujours affectionné depuis mon enfance. Il avait un air doux, sensible et une forme d’innocence qui m’ont touché. Il n’habitait pas à Paris mais à Fontainebleau qui est presque aussi cool. Né en 94, il était bien sûr en Première n’ayant pas sauté une classe. S’il aurait sauté une classe, j’y aurais vu un signe. Je me fais tout le temps des films à la con comme ça.

Comme moi, il était le leader de son groupe. Comme moi, il s’exprimait en un français correct. Ma technique de la journée fut d’être toujours très proche de lui.  Je ne laissais jamais un mètre entre nous. Psycho, vous avez dit ?  Malheureusement, on a dû être séparé lors des cours de secourisme. A mon plus grand regret, les bouches à bouches auraient été chouettes. Bon d’accord, ça se fait sur un mannequin. Mais on aurait pu au moins se toucher pendant les exemples. J’ai, en effet, joué les mannequins morts, et c’était une fille qui m’avait tripoté. Bref, j’aurais préféré qu’il me tripote mais passons.

Je sais que vous vous me moquez de ma technique minable. Mais ma technique minable et moi avons fini par déjeuner avec Fontainebleau Boy. Qu’est ce t’en dis de ça, bitch ?! Pas si nul, hein. On a mangé ensemble, face à face. J’ai fait mon autre technique : la technique du miroir. Quand il buvait, je buvais. Quand il s’essuyait, je m’essuyais. Quand il passait à un autre plat, je passais à un autre plat. Seth et Summer m’ont inspiré cette technique. Et Fontainebleau Boy aurait fini par se dire qu’on est soulmates parce que comme par hasard, on fait les mêmes gestes au même moment !  Quelle coïncidence, c’est ouf, marrions nous ! Bon, j’avoue que cette technique à la con, vous pouvez l’oublier. On était les seuls assez polis à notre table à souhaiter « Bon appétit » à tous le monde. On a échangé quelques paroles. Mais vraiment, je ne voulais pas le brusquer. Il était si mignon, tout timide, innocent et doux. Bref, je ne voulais pas du tout le pousser dans ses retranchements ou quoi que ce soit. Je voulais y aller doucement. Bref, ma technique du miroir a plutôt fonctionné car on a fini de manger en même temps. J’ai débarrassé, et il m’a suivi, juste derrière. Il était vraiment trop chou.

Si j’étais confiante et tout devant tout le monde, je faisais un peu moins la fière devant un garçon qui me plaisait. Mais je suis toujours comme ça. Devant Méché Blond, c’était l’apothéose : pauvre petit chose rouge qui est incapable de formuler des phrases avec plus de 10 mots. Depuis Méché Blond, j’avais un peu plus confiance en moi avec les mecs. Enfin plutôt, aucun mecs n’arrivaient à la cheville de Méché Blond donc c’était relativement simple.

Puis, je me suis souvenue que si tu plais à un garçon, il viendra naturellement à toi. Si ce n’est pas le cas, ça ne sert à rien de chercher des signes ou d’échafauder des plans machiavélique. J’ai appris ça cette année avec Beau Brun Barbu. Au moins, il aura servi à quelque chose, ce nul. J’ai donc laissé tomber toutes tentatives et suis allée me réfugier dans mes annales en vue du bac blanc.

Plus tard, j’ai vu qu’on avait le même portable et j’ai tout de suite regretté ma précédente action. On a le même portable ! Tu sais ce que ça veut dire, on était SOULMATES, voyons ! C’était un putain de signe !

(Et non, je n’ai pas d‘iPhone.)

Si j’avais un iPhone en effet, je n’ose même pas imaginer le nombre de soulmates que j’aurais sur Terre…

Bien sûr, les gens, que je ne l’envisageais pas vraiment. Comme je le disais au début, je le voyais comme un passe temps pour cette journée merdique. Et il a accompli son rôle à merveille : il était un très gentil passe temps très agréable à l’œil et d’une sensibilité touchante.

Are we having fun yet ?

Yes, we are parce que Party Down, c’est génial. Adam Scott est beau, talentueux, drôle et tout simplement génial. Autant dans Parks and Recreation que dans Party Down.

 


10 réflexions sur “Are we having fun yet ?

  1. camille dit :

     » que suis-je face à google maps » : premier éclat de rire de cet article. Moi aussi pour ma JAPD je suis pas arrivée à la bonne porte😉

    Et je l’ai dit des tas de fois, mais t’es une des lycéennes les plus cool que je connaisse et j’espère que tu resteras une fille cool ( note pour plus tard : ça a l’air d’être bien parti)

    • MissChanandlerB. dit :

      lamercure : Reprend Gossip Girl pour quelques minutes de Dair par épisode si tu veux. Mais c’est assez dur à reprendre une fois qu’on a arrêté. Et je suis sûre que les scénaristes vont tout gâché car ils veulent garder leur précieux Chair. Chuck et Blair, on n’en peut plus !

      camille : Tout de suite, je me sens moins conne. Venant de toi, ça me fait encore plus plaisir. Étant donné que je te considère comme une des filles les plus cools de la blogo et bien plus.

  2. iLLy dit :

    Ha ha, j’adore ton billet ! Il était bien fun à lire.
    Bon, je te l’ai déjà dit mais j’adore la façon dont tu écris tes articles🙂

  3. DelFine dit :

    Je suis exactement comme toi, l’orientation et moi on est pas très amis, par contre je le suis beaucoup plus avec google maps, heureusement qu’il existe celui-là!!
    Sinon avec toi , la JAPD ca a l’air super sympa!!lol!! Comme Camille, j’ai rigolé toute seule devant mon ordi en lisant ton article!! Et voila que l’on fait connaissance avec un nouvel energumene de ton lycée, ce qui m’amène a poser une question : si le jogging, ce n’est pas assez classe pour It Boy, que porte-t-il quand il fait du sport ? il reste en caleçon? Parce que je vois mal ce qu’on peut porter d’autre pour faire du sport qu’un jogging?!!

    • MissChanandlerB. dit :

      iLLy : Merci beaucoup. Il me semble que tu me l’as déjà dit une fois mais ça me fait toujours aussi plaisir. Eh oui, je ne suis pas encore blasée.^^

      DelFine : Figures toi que je ne l’ai jamais vu en jogging. Il y tient à sa doctrine. It Boy porte un short et un débardeur. Non, il n’avait pas froid au début de l’année car on était au gymnasee. Et là, on court à l’extérieur mais comme tu peux le constater le temps est propice au port du short. Et comme c’est un It Boy, il est très bien foutu et le short et le débardeur lui vont très bien. Voilà.

  4. nottobemissed dit :

    OMG, j’ai la mienne demain. Merci pour ce petit topo, qui me permettra de m’y préparer mentalement.
    Je suis assez associale alors je doute d’être comme toi et de prendre l’initative pour l’exercice sur les droits et devoirs. J’ai du mal à parler aux gens et c’est assez handicapant. Ce que je redoute le plus, c’est l’exercice de secourisme par deux, alors ça je sens que ça va être horrible.
    Et pour ce qui est de l’orientation je suis merdique aussi, mais bon ma mère me conduis donc ça, ça va aller, ce sera déjà ça.

    En tout cas, ton article m’a bien fait rire🙂

    • MissChanandlerB. dit :

      nottobemissed : Comme t’as pu le lire dans mes articles précédents avec ma classe, je ne suis guère la fille populaire et sociable. Après tout dépend des circonstances, et là, je voulais juste réveiller tout le monde et leur donner un petit coup de fouet. Enfin, façon de parler. Le secourisme, je l’ai fait avec deux autres filles. C’était vraiment pas grand chose. C’est vrai que moi aussi, je l’appréhendais. Mais finalement, c’est tout con et les groupes se font naturellement. Je me suis mise avec les gens qui étaient le plus près de moi sans me poser de questions. J’espère que ta journée va bien se passer. Même si je sais que non car cette journée est assez chiante dans l’ensemble même si tu as un love interest comme tu as pu le lire dans mon article. Mais ça égaye un peu.

  5. DelFine dit :

    Sacré It Boy!! C’est clair qu’il faut etre bien foutu pour porter un short et un débardeur pour faire du sport, ca ne va pas à tous les garçons!! Avec les gens qu’il y a dans ton lycée, tu pourrais écrire un bouquin, avec ta façon d’écrire toujours drôle et ironique, ça ferai un carton je suis sure!!

    • MissChanandlerB. dit :

      DelFine : Je confirme que ça lui va très bien. It Boy a tout : le corps et le joli minois qui va avec sinon, ça ne serait pas It Boy. Haha, c’est vrai que ça serait cool. Ça serait sûrement un best seller. Si Twilight est un best seller, alors je peux écrire un best seller. Mais bon, je me ferai tué par tout mes gentils camarades avant même mon évasion pour le Canada avec l’argent que m’aura rapporté mon bouquin. Alors je passe mon tour.

You give away nice like it doesn't cost you anything.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s