I figured wanting would lead to trying and trying would lead to failure.

J’ai peur de la fac et de cette vie qui m’attend. Je sais que c’est ridicule. Pendant trois ans, tout ce que je souhaitais, c’était de finir le lycée. Faire mon temps et me tirer. (Oui, le lycée, c’est un peu comme la prison. Minus les détraqueurs) J’ai l’impression que je n’ai pas le droit de me foirer. Et je n’en ai pas envie. Je sais que ce n’est pas grave de perdre une année. Je le sais. De plus, j’ai sauté une classe donc ça ne serait pas dramatique si je perdais une année. Mais si je me foire, je n’ai aucune idée de ce que je vais faire de ma vie. Aucune. Réussir ma première année, ça me rassurera pour les années suivantes. Je n’ai pas envie de me foirer, et de devoir refaire toute cette orientation. Parce que c’est peut être la chose la plus chiante que j’ai dû faire de toute ma vie. (ça et monter une montagne à quatre pattes. Ne me demandez pas pourquoi.) Je n’ai que 17 ans, et je ne sais pas ce que je veux faire de ma vie. Je sais que j’ai des possibilités. Mes possibilités sont infinies comme tout le monde si on se donne les moyens.

J’ai peur de ne pas être à ma place à la fac. J’ai peur d’être encore une fois mis à l’écart par les autres étudiants comme ce fut le cas l’an passé. Apparemment, ça a l’air d’être plus difficile de se lier d’amitié à la fac qu’au lycée. Déjà, à la fac, les effectifs sont énormes. Si je ne me fais pas d’amis à la fac, je ne me ferai plus jamais d’amis. C’est pas à la fac qu’on se fait ses amis pour la vie ? En primaire, au collège et au lycée,  c’est en grande majorité des amis éphémères. Mais à la fac, les amis que tu te fais, ce sont ceux que tu invites à ton mariage et tout non ? En gros, c’est des amis pour ta vie d’adulte non ? Sinon, j’ai vraiment rien compris.

Je ne suis pas désespérée ou quoi que ce soit. Mais à la fac, tu rencontres souvent une personne avec qui tu vas entretenir une longue relation. Et si, rien ne change ? Si tout est exactement comme au lycée ? Si je continue à être cette fille pathétique qui a des crushs sur des garçons qui n’en ont rien à faire de moi. Si je continue à être cette fille qui ne trouve à son goût aucun des garçons qui sont susceptibles de l’aimer et qui les rejette parce que ça ne prouve qu’une chose : je n’attire que des psychos cons.

Je sais que je panique là. Je sais que si je pars avec cette inquiétude et négativité en moi, rien ne marchera. Et tout ce que je crains finira par se réaliser. Mais, je ne peux pas m’empêcher de penser que tout sera exactement pareil qu’au lycée. Alors que la fac, c’est censé être une possibilité, la possibilité que les choses changent.

11 réflexions sur “I figured wanting would lead to trying and trying would lead to failure.

  1. iLLy dit :

    Avant de rentrer à la fac, je m’étais posée tout un tas de questions aussi. Les mêmes que les tiennes à vrai dire. Tout ce que tu as écrit là, c’est vraiment ce que je me suis demandée avant d’y aller. J’appréhendais beaucoup la rentrée en fac.
    J’espérais y rencontrer la bonne bande de potes, celle que tu vois h/24, avec qui tu fais soirées sur soirées, celle avec qui tu vis pleins d’aventures, celle que tu invites à ton mariage (comme tu dis), ce genre de truc quoi. (Je crois que j’ai vraiment trop regardé de séries en fait. Damn.)
    Et puis non… C’est vrai que sur le coup, j’ai été déçue, parce que je m’en faisais une image, et ça n’a clairement pas été ça. Mais bon, j’ai relativisé. J’ai quand même connu de bonnes personnes, vraiment, mais c’est claire que pour la plupart ce sont juste des « amis de fac ».
    Alors que quand je vois mon frangin, pour lui ça a été l’inverse. Tous ses amis d’aujourd’hui sont ceux de la fac. Et ils sont incroyablement soudés. La bande de potes dont t’as toujours rêvé quoi. J’en étais jalouse. Parce que pour moi, c’est comme ci en passant du lycée à la fac, rien n’avait changé.
    M’enfin, voilà, je crois que j’ai trop parlé de ma vie là, désolée.

    J’espère sincèrement que ça se passera bien pour toi. Je vois pas pourquoi ça ne serait pas le cas😉
    J’ai hâte que tu nous racontes tout ça. Et puis, bonne rentrée d’avance !

  2. Lyly June dit :

    Ma 1ère première année (sciences éco), j’ai pas trop aimé. C’était comme au lycée, même en pire, parce que j’y ai retrouvé une fille que je détestais et dont je pensais m’être débarrassée en fin de CM2. Mais à partir du moment où tu étudies un truc qui te plait vraiment, tout se passe bien (licence d’anglais FTW). C’est comme au lycée parce qu’on est en groupe de td, tout le temps, et en amphi tu finis par te mettre à côté des gens que tu connais. Même si l’amphi est énorme, les gens se mettent toujours plus ou moins au même endroit, c’est un truc inexplicable alors que tu as le choix entre 150 places. Mais tu es aussi libre de te mettre à côté d’un mec que tu as repéré sans que ça paraisse trop bizarre. c’est angoissant mais c’est surtout l’occasion de rencontrer plein de nouvelles personnes qui viennent d’ailleurs. Tu vas voir, c’est bien, mais pas comme dans les séries, c’est la vraie vie.

  3. Laura dit :

    Je suis exactement dans le même cas que toi. Sauf que moi c’est pour la prépa. Donc, je n’ai même pas le droit de me foirer la 1ère année. Je me demande sérieusement si je vais survivre. Je sais que je vais me faire des amis mais j’ai surtout peur d’être la dernière grosse nulle de la classe. Je ne sais pas comment je réagirais si ça m’arrive. Si je me foire, je sais pas non plus ce que je vais faire alors que, pourtant, je sais dans quoi je veux travailler plus tard (l’édition).
    Ah, merci j’ai enfin trouvé quelqu’un qui pense comme moi à propos du système d’orientation ! Rien que pour ça je voulais pas redoubler ma Term !
    Cécile, tu sais que tu regardes TROP de séries, hein ? C’est vrai que ma soeur qui est à la fac a 4/5 amis (dont sa meilleure amie) mais elle ne les voit pas tant que ça car ils habitent à des distances différentes. Mais je comprends ton état d’esprit, ça m’aurait fait flipper l’idée d’être une personne parmi des milliers d’autres dans une fac. Et pour ton crush, il faudrait que tu essayes de sortir (en fac, t’auras plus le temps). Très souvent, on rencontre un ami d’un ami, etc.
    Moi je ne sais même pas si il y aura des mecs dans ma classe. En tout cas mon prof d »histoire est une bombe ! (Ben quoi, faut bien se motiver non ?😉
    Tout ça pour dire que : le lycée, c’était tranquille en fait.

    Ps : Il faut vraiment que j’arrête de t’écrire des pavés, c’est dramatique. Mais ça me fait plaisir de voir qu’il y a quelqu’un qui est dans le même état d’esprit que le mien (parce que visiblement, mes amis ne sont pas du tout stréssés par leur rentrée en fac…)

  4. MissChanandlerB. dit :

    iLLy : Merci, tu confirmes toutes mes craintes. ^^ Bon après, ça doit varier en fonction des gens que tu rencontres, des études que tu fais et autres. Tout le monde a l’air d’avoir une expérience différente de la fac.

    LylyJune : Je ne suis pas vraiment sûre que je vais étudier un truc qui me plaît. La vraie vie, c’est censé être mieux que les séries parce que c’est réel. Mais pour l’instant, j’en suis pas tout à fait convaincu.

    Laura : En prépa, c’est quasi sûre de se faire des amis. Il y aura forcément un dernier ou une dernière mais c’est peut être pas SI dramatique quand on est dans une bonne prépa. Si ? Ça doit être sympa de travailler dans l’édition. Après, j’ai cru comprendre que c’était un secteur assez difficile pour trouver du travail. Encore le fait que je regarde trop de séries n’affecte pas vraiment une vie. Mais c’est vrai que le fait de penser que les séries reflètent la vraie vie, ça peut poser problème. C’est un peu être Abed mais en moins pire parce que je n’ai pas autant de références. Ah si, il y a des garçons en prépa HK. Ils sont super cultivés, beaux, et BCBG. Tu connais déjà ton prof d’histoire ? Cool. Le lycée, c’était relativement simple mais c’était aussi super chiant. Comme tu as pu le voir ci dessus, tu n’es pas la seule à écrire des pavés. Et j’arrête pas de le dire mais j’adore lire les pavés et le fait que vous partagez vos propres expériences ou ressentis.

  5. camille dit :

    La vraie vie c’est beaucoup mieux que les séries parce que c’est vrai et que personne n’écrit le scénario à notre place ! Je suis tjs amie avec ma bande de potes rencontrés en prépa alors que j’étais pétrifiée avant d’y aller.

    Le supérieur c’est totalement différent du reste des études, même les beaux gosses du lycées sont perdus à la fac. Il n’y a plus l’ambiance cours de récré, on se sent tous plus grands et on agit donc comme des gens plus grands, qui ne te critiquent pas parce que t’es nulle en sport où que t’as pas de sweat abercrombie.

    J’ai envie de te dire ce que dis Ginny à Harry dans le dernier chapitre d’HP : tout se passera bien ! ( je suis sûre qu’en plus ta cicatrice ne te fais plus souffrir depuis longtemps !)

  6. Diane dit :

    Purée, tu me fais stresser à stresser autant ! x)

    Je suis encore au lycée, donc je peux pas parler de moi, mais pour mes sœurs, ça s’est pas passé comme tu le dis, genre les amis de ta vie sont les amis de la fac.
    Une d’elle s’est fait qu’une vraie amie à la fac, sinon ses meilleurs amis viennent du lycée (dont son copain) et des activités parallèles.
    Mon autre sœur, c’est exactement pareil.
    Et aucune des deux avaient une idée précise de ce qu’elle voulait faire du reste de sa vie, pourtant elles s’en sortent pas si mal ^^
    Donc stresse pas trop, tu te feras les amis que tu te feras, mais imagine pas que si tu t’en fais pas là, tu finiras vieille fille solitaire ! T’as toute la vie pour faire de nouvelles rencontres !

  7. MissChanandlerB. dit :

    camille : Je ne me sens pas vraiment plus grande. C’est comme s’il n’y avait pas une grande transition entre le lycée et le supérieur. Citer Harry Potter, ça me fait toujours du bien donc merci.

    Diane : Ah désolée. C’est juste que ça m’ennuie tout ça. J’ai sûrement exagéré, comme d’habitude. Je suis connu pour tout dramatiser sur ce blog. Je n’ai pas envie de rentrer en cours. Je n’ai pas envie d’entrer au supérieur. Je n’ai pas envie de devenir adulte. Je n’ai pas envie qu’on attende de moi une telle attitude. Ce que j’ai écrit, c’est ce que je crains. (et heureusement que ça ne se passe pas ainsi pour tout le monde) Je sais que j’ai toute ma vie pour faire de jolies rencontres. Mais la fac, c’est toujours présenté comme THE lieu où tu fais des rencontres qui comptent réellement.

  8. Justine dit :

    La fac, c’est cool ! Au début t’es perdue puis t’es bien obligée de t’asseoir à côté qqun. ca tombe bien, qqun est perdu aussi ! Et la tu deviens pote avec quelques personnes, tu te mets à discuter avec eux et à sortir le jeudi soir, et à rentrer beaucoup trop tard pour être totalement fraiche le vendredi matin !😉
    Non, honnêtement, je comprends que ça puisse faire peur, ça m’a un peu fait cet effet l’an passé quand je suis arrivée en amphi, mais l’année passe extrêmement vite et tu finis par connaître tout le monde, en détester qques uns et en adorer deux ou trois ! Le plus hallucinant reste quand même la vitesse à laquelle l’année passe… ! (ce commentaire ne sert à rien, je viens de le relire, désolée ! )

  9. MissChanandlerB. dit :

    Justine : Détrompes toi, ce commentaire m’a fait très plaisir et me rassure énormément. La façon dont tu as décrit la fac me donnerait presque envie d’y aller. Ça a l’air vraiment cool.Surtout le temps qui passe vite. Donc n’hésite jamais jamais à laisser un commentaire surtout quand tu crois qu’il ne sert à rien.

  10. CHAcrilège dit :

    Le collège, le lycée, la fac… Sans être pessimiste, je pense que c’est une période de notre vie ou nous changeons, grandissons et évoluons beaucoup. Et nos relations s’adaptent a ce changement.

    Je suis persuadé que des amis on s’en fait tout au long de sa vie.

  11. MissChanandlerB. dit :

    CHAcrilège : Moi aussi, je suis sûre qu’on continue à se faire des amis tout le long de notre vie. Cependant, dans les films et les séries, on remarque que les amis de longue date se sont souvent rencontrés à la fac. (Ted, Marshall, Lily dans HIMYM ou encore Chandler et Ross dans Friends)

You give away nice like it doesn't cost you anything.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s