I hate my life, and it hates me back.

« I hate my life, and it hates me back. » Cette phrase que vous pouvez lire dans ma présentation (qui est en anglais car c’est ma description sur Tumblr) n’a jamais été aussi vraie qu’aujourd’hui.

Aujourd’hui, l’Univers a fait en sorte qu’un garçon soit assis à ma place habituelle. (3ème rang). L’univers m’a mis à côté d’un garçon avec qui je me suis tout de suite entendue. L’univers m’a fait passer quelques moments en sa compagnie. Et comme ma vie et l’Univers réunis me détestent, ils me l’ont ensuite retiré. C’était une sorte de blague méchante et vicieuse de la part de l’Univers.

Il est vrai que je suis la personne qui a engagé la conversation sur quelque chose d’aussi banal que l’emploi du temps. Sauf qu’il a continué à me parler, et j’ai continué à lui parler et c’était bien. Vraiment bien. On a ensuite eu cours pendant un peu moins de 2h. J’étais assise tout à côté de lui. Pour la première fois, j’ai dérogé à ma règle de Megadesk. Je lui avais expliqué Megadesk, il a trouvé ça drôle mais il préférait que je sois à côté de lui parce qu’on s’entendait quasi pas sinon et qu’une personne avait plus besoin de cette place que moi et mon délire d’espace vital. C’était facile de se concentrer à côté de lui car il prenait  beaucoup plus de notes que moi. En sachant que je prends énormément de notes, ce détail m’a plu. Il était mignon, drôle et facile à parler avec. Hum, la ressemblance physique avec Sale Con m’a un peu surprise mais je dois avoir un type ou un truc de ce genre. Et non, Sale Con ne ressemblait pas du tout à Adam Scott. C’était le genre grand sportif châtain décontracté. Les hommes sur qui je fantasme  (John Krasinski, Adam Scott, Jesse Eisenberg, etc…) ne ressemblent jamais aux genre de garçons vers qui je suis attirée IRL. Bizarre…

Après le cours qui s’est fini plus tôt que prévu, je l’ai accompagné pour qu’il puisse régler un problème administratif. (Il m’a demandé. Je n’ai pas fait ma stalker creepy) Le problème administratif étant qu’il ne savait pas à quel groupe il appartenait. Les bureaux n’étaient pas ouverts, on a donc décidé de manger ensemble. J’avais RDV avec BFF à 13h pour manger ensemble. Je viole le Bro Code pour la première fois, et je pars manger avec lui tout en espérant que j’arriverais à temps pour le RDV avec BFF. (Nope, je suis arrivée en retard.) Ce qui était bien avec lui, c’est que je n’essayais même pas. Tout était facile. Il me rappelait la présence de mon pote Ben. Except, on ne se prenait pas dans les bras constamment et il ne s’est pas senti obliger de préciser qu’on était et on ne serait qu’amis. (A l’époque, on avait 15-16 ans et n’importe quel amitié fille/garçon semblait ambiguë. Mais il s’est senti obliger de le souligner.Asshole.)  Je me sentais bien avec lui, et pour moi, ce n’est pas quelque chose qui arrive souvent. Pour une fois, un garçon s’intéresse vraiment à moi. Je ne suis pas la seule à poser les questions. Je ne suis pas la seule à parler. Avec lui, j’arrivais  à dire des choses intelligentes et drôles. (Méché Blond me rendait complètement débile) Nous avions un nombre effarant de choses en commun. Cependant, j’ai essayé de ne pas trop m’avancer ou de me faire des films comme j’avais toujours l’habitude de le faire au lycée. J’étais en général toujours déçue. Peut être que pour moi ce que l’on a, c’est spécial. Mais peut être que ce n’est pas son cas, peut être qu’il se fait des amis partout où il va (mon pote Ben était ce genre de personne. Je détestais ça.) et qu’il m’ignorera dans les jours à venir.

« Not a bad day. »

J’ai aimé beaucoup de choses chez lui en une après midi. J’ai aimé sa façon de toujours me tenir la porte et de me laisser passer avant. J’étais contente de porter une jupe pour la vue que ça pouvait lui offrir. (pas grand chose…) J’étais inquiète de porter une jupe, je vérifiais toujours que ma jupe ne s’était pas accidentellement coincé à mon collant. C’est le genre de truc qui m’arrive. Et c’est la honte.

J’ai aimé le fait qu’il n’a pas rendu bizarre le fait que je lui ai demandé de me donner la main lorsqu’il traversait la route sans tenir compte des feux et des piétons. C’est un truc qui me stresse et me traumatise depuis mon enfance où j’ai failli être renversé par une voiture. Bref, il m’a tendu le bras que j’ai pris, il a ri et m’a dit de ne pas m’inquiéter. C’était bizarre mais il ne l’a pas rendu bizarre et ça, c’était cool.

J’ai aimé le fait qu’il n’accepte pas que je le rembourse. Je ne devrais pas aimer parce que c’est nul et tout mais c’est plus fort que moi.

Ensuite, on est allé à l’administration. Et c’est là que j’ai appris que la seule personne avec qui je me sentais bien à la fac n’était pas dans mon groupe. Le rencontrer était un soulagement. Il aurait pu être un colocataire en amphi fixe. Il aurait pu être un repère. Il aurait pu être un ami. Il aurait pu être un de mes meilleurs amis. Et il y avait du potentiel pour ce qu’on aurait pu être. (Même si je ne suis pas du tout dans cette optique là en ce moment. Je suis arrivée à un point critique où je suis si investie dans un couple fictionnel que ma propre vie amoureuse ne m’intéresse même plus.) Merci Univers. Merci beaucoup pour ça. A quoi ça sert de porter à ma connaissance qu’il y a quelqu’un dans cette fac avec qui je pourrais m’entendre très bien mais que je ne pourrais quasi jamais voir ? Quand on s’est quitté, c’était un peu bizarre. J’avais cette sale impression que je ne le verrai plus jamais et que c’était juste l’histoire d’une après midi. Et si ce n’était vraiment que l’histoire d’une après midi, j’aurais vraiment un sentiment d’inachevé. C’est très étrange. Mais j’ai le sentiment qu’il s’est passé un truc spécial, après peut être que je raconte des conneries. Et voilà, je dois maintenant tout recommencer et essayer de trouver quelqu’un qui serait susceptible de devenir un colocataire en amphi fixe.



18 réflexions sur “I hate my life, and it hates me back.

  1. Camille dit :

    je comprends pas pk il ne sera plus avec toi en amphi ? Et sinon, tu as son nom, vous êtes dans la même fac. honey, il va falloir te créer un vrai compte facebook. Si tu veux je t’écris des trucs ultra cool dessus pour te rendre encore plus ultra cool aux yeux de ton futur mari ;D ( imagine tu diras à tes enfants que vous vous êtes rencontrés en amphi à 18 ans… pas besoin de 172 saisons comme Ted !)

    • MissChanandlerB. dit :

      Camille : On n’est pas en amphi ensemble car il est dans l’autre groupe. Ses cours magistraux se déroulent l’après midi alors que les miens se déroulent le matin. On se rate constamment. Ses TD sont le matin et moi inversement, mes TD sont l’aprèm. Non, je n’ai pas son nom. On s’est juste demandé nos prénoms et en général, on se présente pas avec son nom de famille. Ça fait un peu péteux, nan ? Et je n’ai pas découvert son nom d’une autre façon. J’ai eu une mauvaise expérience avec FB, et j’ai donc supprimé mon FB perso et je ne compte pas l’activer de nouveau. Les gens qui m’intéressent vraiment, je les ai sur mon téléphone. Sur FB, il n’y avait que des gens dont je n’en avais rien à foutre. Bon, après, c’était peut être rien. Et si c’était spécial. Bah on se reverra forcément d’une façon ou d’une autre. (j’ai pas trop envie de forcer les choses) Pour l’instant, j’essaye de passer à autre chose sinon je serais un peu déprimée. J’essaye de parler avec d’autres filles et mecs qui, eux, sont dans mon groupe.

  2. youpi34 dit :

    Je peux me tromper, mais il me semble qu’une fois qu’on est à la fac (enfin la bonne fac pour soi) on rencontre des gens avec qui tout est plus facile… et puis aussi quand on arrive dans un endroit où tout est nouveau pour tout le monde.
    Ne désespère pas, je suis sûre qu’il y a plein de gens bien dans cette fac!

    • MissChanandlerB. dit :

      Jungle Ju : Ahh… WordPress ne doit pas aimer ton pseudo. Oui, j’imagine. J’ai déjà parlé à pas mal de gens. C’est sympa. Sauf que c’est vraiment difficile de les retrouver après. Tous les jours, je m’assois à côté de quelqu’un que je connais pas, et je lui parle un peu ou beaucoup. Ça dépend des gens. Mais je dois avouer que je n’ai pas encore trouvé quelqu’un avec qui je m’entends aussi bien que le garçon de l’article.

  3. Hajar dit :

    Bon ben moi j’attends la suite hein ! Parce que chez moi aussi ça a un goût d’inachevé, et je ne veux pas m’exciter trop tôt et dire que je suis sûre qu’il y a aura une suite… parce qu’il FAUT qu’il y en aie une mother funker ! Parce que je suis une rêveuse aussi et qu’il se peut qu’il n’y en aie rien, en tout cas, j’espère que ton année sera géniale côté rencontres et études !

  4. Justine dit :

    Tu risques de le recroiser ce jeune homme quand même, une fac c’est pas SI grand que ça (enfin pas la mienne !) ! Et effectivement la BU peut être le bon plan, après, comme tu le dis, faut essayer de parler à des gens de ton groupe aussi… Ca va aller vite tu verras, on arrivera au vacances de Toussaint et t’auras déjà des potes🙂

  5. jean dit :

    ton post reflète parfaitement l’ambiance de la fac, tout le monde vient pour bosser ses cours en espérant trouver la bonne personne. A mon avis c’est bon signe qu’il t’est tendu le bras pour traverser, il s’agit de quelqu’un qui est attentionné, combien de fois j’ai oublié ce geste, on ne me l’a jamais pardonné. Tu vas tomber sur le bon et plus rapidement que tu ne le pense, la force de la persuasion attire n’importe qui, c’est juste une histoire de confiance en soi.Avec ton humour ca ne devrait pas trainer. D’accord avec toi pour FB, pas besoin de ca pour se connecter aux autres.

    • MissChanandlerB. dit :

      jean : Pour ma part, je ne pense pas trop à cette optique quand je vais à la fac. Bien sûr que ça serait cool de rencontrer quelqu’un mais c’est pas vraiment un de mes buts. C’est un peu con de pas te pardonner, c’est pas grand chose. Il ne m’a pas tendu le bras de manière spontané, c’est moi qui me suis cramponné à son bras parce que je ne sais pas traverser les rues. Cool, je ne suis pas la seule à penser que j’ai de l’humour. Cool quelqu’un d’accord avec moi sur FB. Tout le monde est accro à FB à la fac, c’est grave.

  6. larevuedelili dit :

    Je suis curieuse, tu l’as revu depuis ? Ça semble idyllique cet après-midi. Seriously ! J’aimerais que ça m’arrive.

    PS: Aujourd’hui ma jupe s’est coincée dans mon collant. Une dame a passé la tête par sa voiture pour me le crier pendant que je marchais sur le trottoir. True story.

    • MissChanandlerB. dit :

      larevuedelili : Aussi fou que ça puisse paraître, non, je ne l’ai toujours pas revu depuis ! Comme quoi, j’avais un bon pressentiment. Maintenant, je m’en fous un peu. C’était bien mais c’est passé. Et voilà.
      Damn pour ton histoire. J’espère qu’il y avait pas trop de gens sur le trottoir et que t’as pas passé toute ta journée ainsi ! Ça devait être gênant.

  7. larevuedelili dit :

    Oh qui sait, tu vas peut-être le revoir au moment où tu t’y attends le moins. Parce que c’est tout de même incroyable, les garçons c’est chiants, pas agréable, normalement surtout quand ils sont pas mal, et nous passons pour les chelou. C’est un ordre cosmique.

    Pour ce qui est de ma jupe, j’ai tiré dessus plus ou moins discrètement. Il n’y avait pas grand monde, ça va encore😉

    • MissChanandlerB. dit :

      larevuedelili : En lisant ton blog et même ce commentaire, j’ai l’impression que tu as vraiment quelque chose contre les garçons en ce moment. (C’est à cause de ce qu’il t’a fait ou c’est vraiment un constat en général ?)

  8. larevuedelili dit :

    C’est à cause de ce qu’il m’a fait. Ou du moins de ce que je l’ai laissé faire, j’aurais du laisser tomber il y a plus d’un an. Au moins, ça m’a donné une très très bonne leçon. Ne jamais s’attacher à ce point, c’était pas humain l’amour que je portais pour lui et je te pense plus ou moins bien placée pour le savoir.

    C’est aussi un constat en général, je pense que j’aurais du mal dans ma vie par rapport à eux. Je ne veux pas devenir lesbienne, mais j’ai du mal à croire que qqun est fait pour moi.

You give away nice like it doesn't cost you anything.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s