Frankly, you disgust me.

La fac se passe bien. Enfin, je crois. Il y a certains aspects de la fac qui continuent à me faire penser au lycée ce qui est assez amusant. Je n’ai pas encore de groupes ou d’amis fixes. En général, je me fais des amis d’un cours. Genre, je m’assois à côté de cette personne et on discute mais ça ne va pas plus loin. Et en général, je ne les retrouve pas le jour suivant. Il y a tellement de têtes à retenir d’un seul coup, c’est plutôt difficile. Si difficile qu’il m’a fallu 10 minutes l’autre jour pour me rendre compte que je m’étais trompée d’amphi et que ceci n’était pas ma classe et ni mon professeur. Haha, qu’est ce que c’était drôle ce jour là !? Non, c’était nul.

Comme au lycée, les groupes se forment très vite. Et je suis quasi sûre que cette formation de groupes se fait selon les goûts. Les belles sont ensemble. Elles parlent de trucs importants de la vie comme le mascara L’Oréal. J’étais derrière elles, j’ai appris plein de trucs. Ouais, je savais pas qu’on pouvait mettre du mascara sur les cils inférieurs. Les geeks avec les lunettes et le même sweatshirt depuis une semaine sont ensemble. Les fumeurs traînent ensemble. Les filles qui portent le voile forment également un cercle. Ça, j’ai pas trop compris mais passons.

Ce matin, j’ai réussi à m’assoir par inadvertance à côté du plus beau mec de mon amphi que j’ai remarqué il y a 2 semaines déjà (donc la première semaine de cours) . Enfin le plus beau mec qui était dans mon champ de vision. Étant vers les premiers rangs, je suis certaine que je rate tous les beaux localisés à l’arrière. Mesurant la même taille qu’Amy Poehler (je partage au moins un truc avec mon modèle pour la vie), mon champ de vision est déjà très réduit à la base. Je suis restée à côté de lui pendant genre 5h et rien ne s’est passé ! A vrai dire, j’avais déjà parlé avec lui. Et ça m’avait laissé un souvenir amère. Il n’avait pas grand chose à dire, et il y avait des silences embarrassants. Mais cette fois, j’étais à côté de lui alors peut être que ça allait changer quelque chose. (Nope.) Il était cette espèce d’huître et je n’avais pas le bon couteau. Quand les beaux ont ce genre d’attitude, j’ai toujours l’impression d’être une grosse merde. Genre, je ne suis même pas assez bien pour que tu m’adresses la parole. Ou tu as honte d’être vu avec moi. Mais tout ça, c’est SO lycée ! J’aurais vraiment voulu être amis avec lui, et pas uniquement parce qu’il était blond, grand, super bien habillé et j’imagine que son visage n’était pas trop moche. Il avait l’air d’être sympa. Bon de qui je me fous ?! C’est parce qu’il était beau. Voilà, je l’ai dit. Maintenant, jugez moi. Pour ma défense, il était beau mais il ne me plaisait pas donc… C’est comme Ryan Gosling, il est beau, il a un de ces corps… C’était bien réel dans Crazy, Stupid, Love ? C’était pas du photoshop, hein ? Et pourtant, Adam Scott qui n’est pas traditionnellement beau me plaît davantage.

(En revanche, je suis complètement amoureuse de Ben Wyatt. Il lui a offert un éclair en forme de L ! C’est le meilleur cadeau au monde, beaucoup mieux que des fleurs ou du chocolats)

La première semaine, je le voyais toujours tout seul avec son PC. Je me disais que c’était normal et que dans 2 semaines, il sera entouré de plein de filles et garçons. Deux semaines sont passées et il est toujours seul. Ce qui est vraiment étrange car il a vraiment tout pour être populaire. Je me suis donc dit aujourd’hui que peut être malgré les apparences, il était peut être aussi socialement inapte, paumée, et bizarre que moi. Peut être que c’est  le cas, mais il semble vouloir rester ainsi. Je lui ai tendu tellement de perches mais jamais il ne les a saisit. J’ai fini par arrêter parce que je ne suis pas si désespérée. Et s’il n’a pas envie de se lier d’amitié avec moi, ce n’est pas grave. Dès fois, ça marche et dès fois, non. Et avec lui, c’était clairement non. A un moment, il regardait une série pendant la pause. Il était donc sur mon terrain de prédilection. Et même là, ça n’a pas collé. Il regardait le season premiere de The Big Bang Theory (qui était vraiment nul, BTW) Ce n’est pas avec ce genre de série qu’il allait grimper dans mon estime. Le pire ? Le pire, c’est qu’il riait vraiment. (La seule fois où j’ai vu un sourire sur son visage) Nous n’avons visiblement pas le même humour. Je me suis fait chier royalement durant le season premiere de TBBT. Je n’estime pas que j’ai un humour plus développé que la moyenne. Je suis capable de rire de choses vraiment stupides et ringardes. Le sketch des serpents avec Kristen Wiig dans le dernier SNL m’a vraiment fait rire. (Beaucoup trop pour ce que c’était) Mais c’mon, TBBT, la grande majeur partie du temps, c’est si prévisible et lourd. Je lui ai donc un peu parlé de TBBT mais ce mec est peut être beau mais damn it, il ne sait pas articulé et parler clairement. C’est le genre de truc qui m’insupporte. Il a même pas la force de me parler correctement. Pff. Bref, j’ai compris que lui et moi, on ne serait pas BFF mais qu’on pourrait toujours avoir des rapports cordiaux. En plus, j’ai élargi mon champ de vision vers la gauche et j’ai repéré un autre mec mignon toujours tout seul qui ,lui,  prend ses notes sur des feuilles. YAY ! On est les seuls old school qui préfèrent le papier à Microsoft Word ! Ou les seuls clochards de cet amphi. J’ai même vu une fille qui prenait ses notes sur une tablette numérique !

Concernant les cours et non pas ces futilités, j’essaye de me porter volontaire pour le plus de trucs possibles. Je me suis par exemple proposée de faire un exposé oral sur Georges VI en cours d’anglais. (si je réussis à caser Colin Firth, handsome, Jane Austen, je serais heureuse) Je m’inscris aux espèces de galops d’essai mis en place pour les nuls.

Pour ceux qui se posent la question, je n’ai pas toujours revu le garçon dont je vous parlais. Vu nos emploi du temps, on est comme deux bateaux de nuit qui se ratent constamment. C’est ça l’expression ? Bref… Quand j’ai cours, il doit être chez lui en train de dormir. (Oui, j’ai cours assez tôt) Quand il est en cours, je suis chez moi en train de lire des fan fictions Ben/Leslie (parmi la communauté Ben/Leslie, il y a un nombre incroyable d’écrivains talentueux.) A vrai dire, lors de l’inscription pédagogique, j’avais la possibilité d’aller dans sa classe. C’était même très encouragé car il y avait beaucoup trop de monde dans mon groupe. Je ne l’ai pas fait. Parce que j’avais mon emploi du temps idéal préparé depuis longtemps et je ne voulais pas qu’un hypothétique quelque chose gâche tout. Et même si lui était prêt à changer de classe pour moi (ce qu’il allait faire mais il y avait trop de gens dans mon groupe déjà), je n’aurais pas pu faire la même chose pour lui. Parce que, parce que je ne pouvais pas gâcher mon Master plan. C’est peut être difficile à comprendre mais c’est comme ça. Et même si comme Ted, je crois de moins en moins au destin, je continue à y croire et j’ai envie d’y croire. Parce que ne plus y croire, c’est si déprimant et ça craint vraiment. Donc si lui et moi, on avait un truc spécial, on se reverra sûrement. A l’origine, je n’étais même pas censée le rencontrer. Il n’était pas dans ma classe, et il n’aurait donc jamais dû être à cet amphi à cet heure là.

Je vais retourner déprimée sur cette rupture qui m’a brisé le cœur en écoutant du Adèle et par conséquent jouer avec les nerfs de mon frère qui n’en peut plus d’entendre Someone Like You. Ah oui, je parle bien de Ben et Leslie. Bien sûr que ça me touche encore plus que si c’était une rupture que j’avais vécue. Parce que je ne m’aime que moyennement alors que je porte un amour inconditionnel à ces deux personnages qui se comprennent si bien, qui s’apprécient tant et qui sont tellement tellement heureux ensemble.


« Well, Leslie, everything you’ve accomplished, you have earned and you have worked for. I don’t want anyone to think that you got where you are today by sleeping with your boss. »

« Okay, look. I’m gonna make this real easy for you. It’s not you, it’s me. I’m not ready for a commitment. I just don’t like you anymore. I know it’s hard to hear that, but… You’re boring, and frankly you disgust me » – Ben Wyatt

Ben Wyatt, tu as définitivement gâché tous les autres garçons pour moi et je m’en fous complètement.



10 réflexions sur “Frankly, you disgust me.

  1. Lyly June dit :

    Alors c’est comme ça à Paris, c’est la norme de prendre des notes sur son macbook ? raaah, horreur…
    déjà que je méprise hautement mon voisin de table régulier qui sort son ipad tout dégueu de traces de doigts. Team papier crayon !

    • MissChanandlerB. dit :

      Lyly June : On va dire qu’il y a plus de gens qui utilisent un Macbook que des feuilles et stylos. Oui, si je n’ai plus de feuilles, je pourrais crever pour qu’on m’en prête une car personne n’en a. La majorité de ceux qui utilisent des ordinateurs portables passent leur temps sur Facebook, Assos ou des sites de jeux en ligne donc…

  2. larevuedelili dit :

    Hmm. Honnêtement, si je peux t’éclairer, je pense que si les filles qui portent le voile ont tendance à traîner entre elles, c’est peut-être parce qu’elles n’ont pas les mêmes intérêts que les « belles » et/ou les fumeurs. Je dis ça, je dis rien😉

    • MissChanandlerB. dit :

      larevuedelili : J’imagine. Mais c’est vrai que c’est encore plus frappant parce que ça fait un peu genre secte discriminatoire. Je sais que ce n’est pas le cas, mais bon, bref… (Je ne vais pas développé)

  3. Katy dit :

    Je ne sais pas si tu verras ce commentaire car il y a trois ans depuis tu écris cet article, mais je dois poser une questionne!

    Peut-être evidemment, je lisais ses vieux articles (un peu stalkerish, je sais) et je vienne de faire la maths que tu devais avoir eu 17 ans quand tu allais à l’université pour la première fois, non?

    En tant qu’une anglaise c’est incroyable d’aller à l’université à cet âge – tu dois être extrêmment réussite académiquement (et je ne veux pas absolument dire que tu ne semble pas d’être intelligente – au contraire)! Peut-être c’est normale en France. Je vienne de googler et je suis assez perplexe par le système de la scolarité de la France.

    Celui est mon première commentaire donc je vais me présenter dans l’èspace bienvenue.

    • MissChanandlerB. dit :

      Oui, j’avais 17 ans quand je suis entrée à l’université. J’ai juste sauté une classe quand j’étais plus jeune. Ce n’est pas incroyable en France. Je connais pas mal de gens qui ont sauté une classe. Cela n’a rien d’exceptionnel. (ou je ne suis entourée que de gens brillants. Mais j’en doute.)
      Si tu as des questions sur le système FR, n’hésites pas à me poser des questions. Je serais ravie d’y répondre.

You give away nice like it doesn't cost you anything.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s