Fandom is where you found yourself.

Peut être l’avez vous remarqué ou peut être que non et alors je suis vraiment bête de l’avoir pointé, mais j’écris sur ce blog avec un peu moins d’enthousiasme qu’auparavant. Je me suis demandée pourquoi. Ma vie n’est pas moins excitante qu’avant car elle ne l’a jamais été. Je ne pense pas m’être lassée de mon blog. J’aime mon blog d’amour, je continue de checker mon dashboard WP quotidiennement.

Je pense que c’est plutôt dû au fait que je suis plus impliquée dans mon fandom. Étant plus impliquée dans quelque chose, je dois forcément un peu délaisser d’autre choses.

Après ce constat, je me suis demandée si faire partie d’un fandom en valait vraiment la peine.

J’aime mon fandom. Je m’y sens bien dedans. Je me reconnais dans ces gens. Ce fandom n’est pas aussi intense que celui de Glee, Sherlock ou Supernatural. (dans ces fandoms, il faut vraiment aimer lire les fanfics homoérotiques par contre. Je crois que c’est un mot que je viens d’inventer. Ça n’existe pas homoérotique ? N’est ce pas ? Les fanfics gays, j’en ai lu mais ce n’est pas mon truc préféré. Et franchement, je ne sais pas si je pourrais lire une fanfic kink entre Sherlock et Watson.) Mon fandom n’a pas l’air aussi taré que celui de One Direction. Leur fandom est effrayant. Je n’aurais jamais envie de me reconnaître dans ces filles. Pourquoi voler la chaussure d’un membre de votre groupe préféré ? Pourquoi ? Juste pour pouvoir le lui rendre et avoir un câlin ? Pff. Vous êtes pathétiques.

J’adore être dans un fandom parce que j’ai l’impression de faire partie d’une communauté. J’adore être obsédée par tous les petits détails de la série. J’aime l’excitation qui s’empare du fandom quand on annonce l’arrivée d’une guest star que tout le monde aime. (PAUL RUDD !) J’aime le fait que tous nos sentiments sont décuplés. Avec Internet, Tumblr et Twitter, être dans un fandom est beaucoup plus intense mais aussi beaucoup plus interactif qu’auparavant. Il suffit d’un tweetpic de @mradamscott pour que cette photo se retrouve sur quasi toutes les pages de mon Dashboard lors des premières minutes après le tweet. J’aime lire les analyses des fans sur l’épisode, les personnages et l’évolution de la série. J’aime la créativité autour des fandoms en matière de gifs, fanarts, fanmixes (musiques gratuites et sélectionnés!), fanfics bien sûr (mon truc préféré que je n’ai vraiment découvert que l’année dernière). Je parle à des gens qui viennent des quatre coins du monde, et je trouve ça tellement génial. Faire partie d’un fandom, c’est aussi dépenser sans compter : Un t-shirt nerdy avec une référence que seuls les vrais fans comprendront, un accessoire de la série, les DVDs.

(YAY ! Community ! Les gens ! YAY !)

Dès fois, j’ai l’impression que mon fandom est une sorte d’échappatoire à ma vie. Et je me demande si c’est vraiment sain de me réfugier dans la vie de personnages fictifs. Le fandom, ce n’est pas la vraie vie. Il nous distrait de notre travail. Il nous ruine. Il nous fait perdre du temps. Et pour beaucoup, le fandom est une phase mais en réalité le fandom n’est jamais vraiment qu’une phase. Il fera toujours partie de nous. Le fandom influence et continuera à influencer certains choix qu’on a fait dans notre vie.

Je ne pourrais pas vous dire que faire partie d’un fandom est la chose la plus raisonnable et saine au monde. Car c’est faux. Mais je sais que sans ce fandom, je serai probablement beaucoup plus triste que je ne le suis aujourd’hui. Quand j’imagine ma vie sans ce fandom, je n’arrive pas à penser à autre chose qui me rendrait heureuse de la même façon. Je suis même effrayée d’admettre que si Parks and Recreation n’était pas entrée à ce moment de ma vie, je serai probablement dans une sorte de dépression. Ce fandom m’a permis de supporter tellement de choses merdiques dans ma vie. Ce fandom m’a appris plein de choses diverses et variées sur la télévision, la comédie et le féminisme par exemple. Le fandom m’a fait découvrir tellement de nouvelles choses, des choses que je n’aurais jamais soupçonné aimer. Le fandom a su attiser ma curiosité et pousser à faire des recherches, lire, regarder des films pour comprendre. Ce fandom m’a permis de savoir ce que j’aimais vraiment. Et c’est grâce à ce fandom que j’ai découvert des femmes intelligentes, drôles et magnifiques qui sont devenues pour moi des modèles et une influence constante dans ma vie. Cela peut paraître excessif pour beaucoup de gens, et si c’est le cas je crois que vous sous estimez la force d’un fandom et que vous n’avez jamais vraiment fait partie d’un fandom. Et j’en suis triste pour vous. Parce que vous n’imaginez pas à quel point c’est amusant de juste pouvoir aimer quelque chose sans limites,(car rien ne sera jamais « trop » dans un fandom) et sans peur d’être jugé et critiqué.

Le fandom est juste un endroit qui me rend heureuse composé de gens qui partagent le même amour, la même adoration, la même passion pour les mêmes choses que moi et dans lesquels je me reconnais. Et je ne connais aucun autre endroit dans le monde comme celui là.

4 réflexions sur “Fandom is where you found yourself.

  1. BloodySelena dit :

    J’ai rien d’autre à dire, mais je voulais préciser qu’on peut faire partie du fandom Supernatural sans vraiment aimer les fanfics homoérotiques ^^. Même si du coup, j’ai des copines qui en écrivent et que du coup, de temps en temps, j’en lis, parce qu’elles écrivent bien, quand même.

    • MissChanandlerB. dit :

      Tu as tout à fait raison. Je ne pensais pas aimer lire des fics kinky ou des fics gays ou threesome mais en fait du moment que c’est bien écrit et que les voix sont bien cernées par l’auteur, tout passe. En effet, on peut faire partie du fandom de Supernatural et ne pas aimer les fanfics homoérotiques mais ça doit définitivement réduire le nombre de fics à lire non ? (Et je me demande si j’arriverai à lire des fics wincest… Pas sûre)

    • MissChanandlerB. dit :

      Non, tu n’as pas pris un coup de vieux. Je suis sûre que tu sais ce qu’est un fandom sauf que tu n’utilises peut être pas ce mot pour le désigner. Les fandoms, ça existent depuis toujours. Un fandom, c’est juste une communauté de gens qui partage une même passion pour un film/une série/un livre. Il y a des artistes (oui, faire des gifs. Ce n’est pas facile), des écrivains (oui des auteurs de fanfics. Je les considère comme des écrivains vu la qualité de leurs fanfics), et des gens passionnés dans le fandom. Le fandom utilise en général beaucoup Livejournal, Tumblr, Twitter. Ce que j’essaie de dire, c’est que si tu as été un jour très passionnée de quelque chose au point d’aller chercher des gens passionnés comme toi de cette chose en question, tu sais ce qu’est un fandom.

You give away nice like it doesn't cost you anything.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s