I wish I could freeze this moment, right here, right now and live in it forever.

Cet article est dans la continuité du précédent. Alors, j’ai seulement une chose à dire aux  gens qui sont en train de lire The Hunger Games, aux gens qui comptent commencer The Hunger Games, aux gens qui ne savent pas lire mais ont vu le film et n’ont pas envie de savoir ce qui se passera après (bon, j’exagère. J’associe souvent les gens qui n’aiment pas lire aux gens qui ne savent pas lire. C’est tellement inimaginable. Et je pense vraiment que vous ne lisez pas correctement (et donc que vous ne savez pas lire) si vous n’aimez pas lire.) : GTFO ! (SPOILER ALERT!)

(Bon les nuls, je vous épargne la recherche sur Urban dictionnary : Get The Fuck Out ! Je vous ai même mis en gras les premières lettres de chaque mot pour ceux qui ne savent pas ce qu’est un acronyme. Oui, je vous prends vraiment pour des cons. Après tout, vous lisez ce blog et ça, ça veut tout dire.)

Pour les gens qui ont tout lu et aiment THG (les gens parfaits, je les appelle.), les gens qui ont tout lu mais n’ont aimé que moyennement voire pas du tout (WTF ?! Meh.) et les gens qui s’en foutent absolument de THG mais ont juste envie de voir à quel point je peux être intense dans mes obsessions (Spoiler : Très intense. Quand j’aime quelque chose, je l’aime VRAIMENT et  j’ai dû mal à contrôler mes actes et émotions. Bizarrement, je n’ai jamais éprouvé ce genre de sentiment pour des gens. (gens de la vraie vie, précisons) A vrai dire, je déteste les gens. Eurk, les gens.) (mes parenthèses sont géantes, nan ? Si. (en plus, y a des parenthèses dans les parenthèses. Vous arrivez à suivre ? C’est parce que je fais énormément de digressions. Une conversation avec moi ressemble à ça. C’est probablement pour ça que personne ne me parle)), cet article devrait vous parler et peut être même vous plaire.

Je vais juste écrire en vrac ce que j’ai pensé de The Hunger Games en général. Après cet article, vous allez comprendre pourquoi je ne peux absolument pas écrire un blog séries où je passe mon temps à reviewer des épisodes de séries. Ça, et aussi vous avez vu la grande majorité des blogs séries ? Ces gens se donnent un mal fou à reviewer des épisodes de séries toutes les semaines, et tout le monde s’en fout de leurs avis. Et malgré l’absence de commentaires/réactions à leurs reviews, ils continuent à écrire. Et pour quelqu’un comme moi qui écrit pour la gloire (bien sûr), je trouve ça admirable. (JK, j’adore lire les reviews de mes séries. Surtout les reviews de The AV Club et Alan Sepinwall…)

Bon allez, on commence là ! Toutes les digressions que j’ai faites font l’équivalent d’un article chez un blogueur normalement constitué. C’est juste que je suis très nulle pour me restreindre et faire des résumés. Vous devriez voir mes SMS et e-mails… (OMG, je continue encore à raconter de la merde au lieu de passer au vif du sujet.)

 “Happy Hunger Games! And may the odds be ever in your favor.”

– The Hunger Games > Catching Fire > Mockingjay

Ceci est mon ordre de préférence entre les trois tomes. La lecture de The Hunger Games était juste tellement intense et parfaite. Il n’y a aucun moment où je me disais « Bon si tu veux t’arrêter, c’est maintenant car il ne se passe rien d’intéressant. » Il se passait toujours quelque chose. Rien ne m’ennuyait, tout me passionnait. Je découvrais un nouveau monde, de nouveaux personnages et de nouvelles histoires et c’était juste géniale. NOTE : A +

Catching Fire était sympa car c’était un peu du genre calme avant la tempête. J’étais un peu sceptique avec le Quater Quell mais il s’avère que je me trompais car c’était les passages les plus intéressants du bouquin. BEACH SCENE ! BEACH SCENE ! BEACH SCENE ! (Dans le tome 1, c’était CAVE SCENE ! CAVE SCENE ! CAVE SCENE !) Tout le délire du début avec le triangle amoureux et tout, je n’ai pas vraiment aimé. J’ai aimé les moments dans le train, la dynamique Haymitch/Peeta/Katniss (Haymitch drinks. Peeta bakes. And I hunt.). Le parallélisme entre le premier Hunger Games et le second était intéressant. Cela permet de nous montrer à quel point les personnages ont évolué. Ah oui, la scène sur le toit est une scène que j’attends aussi. Elle a l’air d’être mignonne. J’aime quand Peeta et Katniss ont des moments « normaux » où l’un des deux n’est pas sur le point de crever ou fou. Ce qui est rare contrairement à ce qu’on peut penser. NOTE : A

Mockingjay : Un peu plus dur de tourner les pages, je dois dire. ÉNORME MANQUE DE PEETA. Je ne lisais pas que pour Peeta mais oui, il m’a terriblement manqué. Je tournais les pages jusqu’à la vue du prénom « Peeta » quelque part. Et je me disais « Encore 20 pages, et y a Peeta ! Courage ! » Et même lorsque Peeta était enfin là, il ne l’était pas vraiment. Je crois que je n’ai jamais vraiment retrouvé, si ce n’est qu’à de bref instants, The Boy with the bread. Je n’étais pas énervée contre l’attitude de Peeta car ce n’était plus lui, c’était Evil Peeta du Capitol. J’étais juste terriblement triste qu’il soit devenu une pièce de leur jeu, ce qu’il redoutait le plus en commençant leur jeu.

Alors, que dire d’autre ? Avoir un narrateur complètement shouté et dans le coltar ? Pas la meilleure idée au monde, loin de là. Le lecteur ne peut se fier à presque rien de ce que dit Katniss. Son esprit est tellement embrouillé. Elle n’a plus aucun sens d’objectivité. Vers la fin du bouquin, j’ai vraiment eu du mal à suivre les actions, qui faisait quoi et pourquoi ils le faisaient. Pourquoi Katniss aurait voté un Hunger Games 2.0 ? C’était tellement hors personnage. Pour avoir la confiance de Coin, et donc pour être sûre qu’elle puisse tirer sur Snow ? Je ne sais vraiment pas. Mais je sais que la mort de Prim ne justifie pas un Hunger Games 2.0. La fin est rapide et flou mais je parle de ça plus longuement tout au long de de ce méga post The Hunger Games. NOTE : B

Peeta/Katniss : Je vous mentirais si je vous disais que même sans l’aspect romantique, j’aurais aimé The Hunger Games de la même façon qu’avec. The Hunger Games n’est pas focalisé sur l’histoire d’amour entre Peeta et Katniss. Elle est même en second plan, voire troisième plan selon le tome. En romantique que je suis, bien sûr que c’est un aspect du livre que j’ai le plus apprécié. J’ai adoré voir le développement de leur relation. Selon moi, à la fin du tome 1, Katniss fait confiance à Peeta et l’apprécie en tant qu’ami. Et ce ne sera qu’à partir du tome 2 qu’elle développe des sentiments romantiques à son égard. Et dans le tome 3, je pense vraiment qu’elle aime Peeta.

Pour Peeta, ça a commencé beaucoup beaucoup plus tôt, à l’âge de 5 ans comme il nous le dit. Après, je ne pense pas qu’il soit complètement amoureux d’elle depuis qu’il a 5 ans. Pas du tout. Je pense par contre que oui, il l’a remarquée à l’âge de 5 ans et que depuis il a dû mal à la sortir de son esprit. J’aime le fait qu’ils ont grandi ensemble en se connaissant mais en fait pas vraiment.

Leur vraie première interaction avec le pain est assez touchante. J’aime beaucoup ces relations qui ne commencent pas immédiatement par un love at the first sight. (les histoires d’amour qui commencent par un one night stand sont rarement biens) C’est juste plus satisfaisant et plaisant de les voir tomber amoureux. Et vous savez, ils ont 16 ans. Et il y a quelque chose de très innocent et par conséquent très romantique dans les relations adolescentes. (enfin, évitez de regarder Gossip Girl, Skins, 90210.)

“You’re a painter. You’re a baker. You like to sleep with the windows open. You never take sugar in your tea. And you always double-knot your shoelaces.” -Katniss

PeetaAhh… Peeta. La moi de 16 ans est FOLLEMENT amoureuse de Peeta. Mais comme il s’avère que la moi de 18 ans et la moi de 16 ans ne sont pas si différentes que ça, je suis très amoureuse de Peeta. Je ne pense pas que l’auteure s’est mis en tête de créer le garçon de 16 ans parfait pour mieux toucher le lectorat qu’elle voulait viser. Je n’ai pas senti qu’on essayait absolument de me pousser à aimer Peeta. J’ai trouvé ce personnage très vrai et naturel. Il est mignon, drôle (je dois souligner que j’adore son humour.), généreux, gentil, intelligent et créatif. Ce que j’aime chez lui, c’est qu’il n’a pas peur de ses sentiments. Il sait ce qu’il ressent et il n’attend pas forcément quelque chose en retour. Lorsqu’il fait certaines déclarations à Katniss, il ne les dit pas pour avoir un quelconque retour. Je pense qu’il le fait déjà de manière tout à fait naturel (ce n’est pas du tout calculé de sa part) et il dit ces choses parce qu’il a juste envie qu’elle le sache. Il a envie qu’elle sache que sa plus grande peur est de la perdre. Et que sans elle, sa vie n’a plus vraiment de sens. (vu le contexte, c’était absolument vrai) Il est sensible, calme mais il reste toutefois fort et courageux quand il s’agit de protéger les gens qu’il aime.

Et il est juste adorable. Il y a quelque chose dans le détail qu’il fait des double nœuds à ses lacets qui m’a touché. Je sais pas, dans ma tête, c’est tellement Peeta de faire ça. Et je trouve ça mignon que Katniss ait remarqué de petits détails le concernant.

Quelle fille ne tomberait pas amoureuse d’un garçon qui peint et qui fait des cupcakes ? Il y a un truc assez remarquable qu’il faut que je souligne : c’est un jeune homme tout à fait bien constitué de 16 ans, et il n’essaie jamais d’aller plus loin avec Katniss. Ils sont restés à la first base, et c’est trop mignon. Et dormir dans les bras de Peeta a l’air d’être la chose la plus agréable au monde.

“Leave the district. Run off. Live in the woods. You and I, we could make it”

– Gale  Je n’étais pas disposée à aimer Gale à cause de mon amour inconditionnel pour Peeta. Mais j’ai vraiment essayé de mettre cet amour de côté pour lire comme quelqu’un d’assez mâture. (ce que je ne suis pas.) J’ai essayé de l’aimer, et de ne pas juger négativement toutes ces actions. Je ne le comparais pas à Peeta, je le lisais comme un personnage bien distinct. Conclusion ? Oui, je l’aime bien. Ce n’est pas mon personnage préféré mais je l’aime bien. Et je ne vois aucune raison de le détester. Gale ferait tout pour protéger les gens qu’il aime : sa famille, Katniss, la famille de Katniss et les gens du District 12. C’est quelqu’un d’extrêmement courageux, brave, farouche. Il veut participer à la révolution. Il veut que les choses changent et il va tout faire pour. Il n’est pas du tout passif, il ne subit pas. Il subit peut être l’indécision de Katniss mais ce n’était pas comme s’il pouvait vraiment faire quelque chose. Il chasse pour sa famille. Il refuse que ses frères et sœurs mettent leurs noms dans le tirage plus qu’il ne faudrait. Il est prêt à chasser plus pour également nourrir la famille de Katniss qui était probable de ne jamais revenir du jeu vu les probabilités. C’est un bon personnage, et je suis contente qu’il ait eu une bonne fin. Un peu demi teinte, je l’avoue mais pour moi, ça reste une bonne fin. (surtout parce que j’étais persuadée qu’il allait crever. Je savais que l’auteure n’allait pas tuer Peeta. Parce que si j’étais l’auteure, je ne l’aurais pas tué, tout simplement. Ou je l’aurai semi tué comme elle l’a fait.)

In the woods waits the only person with whom I can be myself. Gale. -Katniss

-Gale/Katniss : J’aime beaucoup l’amitié qui les lie. Je n’ai jamais réussi à les shipper. Et pas uniquement parce que je portais un t-shirt TEAM PEETA en lisant. Ils sont très proches. Ils se ressemblent énormément que ce soit physiquement ou dans leurs personnalités. C’était un peu comme des frères et sœurs. Ça faisait un peu inceste et c’est pour ça que je ne voyais pas vraiment d’avenir à caractère romantique les concernant. Et quand ils avaient des interactions romantiques, je trouvais ça juste bizarre. Cela me mettait un peu mal à l’aise. Cependant, leur amitié est formidable. Ce qu’ils ont, c’est une chose que peu de gens ont ou auront dans leurs vies. Avoir un ami avec qui tu peux juste être, à qui tu peux absolument tout dire sans être jugé, quelqu’un qui t’écoute, quelqu’un qui te connaît mieux que tu ne te connais, qui connaît tes réactions par avance, c’est quelque chose de rarissime.  Certes, la fin de leur amitié est triste mais je comprends pourquoi. Katniss associera toujours Gale à la mort de sa sœur. Katniss et Gale sont sortis différents de la guerre. Ils ont grandi et beaucoup changé. Et c’est triste mais c’est ce qui arrive dans la vie. On grandit, on change et on prend des chemins différents. C’est ainsi. Franchement, qui peut se vanter d’être encore ami avec celui qui était votre meilleur ami à l’âge de 11 ans ? (Moi, mais c’est parce que je suis spéciale. Et surtout, je n’ai que 18 ans. Cela me brise le cœur mais qui sait où on sera dans 10 ans ?)

“Katniss, the girl who was on fire!”

-Katniss : Je ne vais pas m’étendre sur Katniss parce que c’est un personnage parfait. Quand je dis parfait, je ne dis pas qu’elle n’a aucun défauts. Bien au contraire. Elle a beaucoup de défauts, et c’est pour ça qu’on se reconnaît et s’attache à elle. Elle nous ressemble d’une certaine façon, mais elle est également un modèle. Elle est forte, intelligente, attentionnée, combative et elle inspire profondément les gens. Et pourtant, elle n’a aucune idée de l’effet qu’elle a sur les gens. Katniss a vécu beaucoup de traumatismes, elle a perdu les gens qu’elle aimait lors de cette guerre et même si elle en sort meurtrie et traumatisée, elle nous montre qu’on peut se relever de toutes les choses horribles qui peuvent nous arriver. Il y aura toujours de l’espoir. Il faut juste ne pas abandonner, et toujours continuer à y croire. Et surtout, avoir des gens qui tiennent vraiment à vous. Si vous avez ça, tout ira bien.

« Katniss will pick whoever she thinks she can’t survive without”- Gale

-Peeta/Katniss/Gale :

Je n’aime pas les triangles amoureux. A vrai dire, je déteste ça. Et il y a toujours des triangles amoureux dans les séries teens. Il n’y a que The OC qui l’ont bien géré avec Seth/Anna/ Summer. Je n’ai pas senti une forte présence du triangle amoureux. Katniss avait tendance à penser à Gale quand elle faisait des trucs à Peeta dans la grotte. (Damn, on dirait que je parle de fellation ou un autre truc sexuel. Donc quand elle embrassait Peeta) Le film n’a pas cessé de le souligner en montrant Gale à chaque fois qu’il y avait de l’action entre Peeta et Katniss. (Enfin, de l’action Hum. Hum.) Perso, je ne l’ai pas vraiment vu ou ressenti ce triangle car je n’arrivais pas à shipper Gale/Katniss. Je n’arrivais même pas à les voir ensemble. Pour moi, Gale faisait partie de sa famille. C’était comme son cousin. Et pour moi, c’était évident qu’elle allait finir avec Peeta. Peut être que si les choses auraient été différentes, elle aurait fini avec Gale. Mais les choses sont comme elles sont, et ça sert à rien de se dire« What if ?« 

Tout le monde parle de triangle amoureux mais j’ai trouvé qu’il était peu présent et qu’on essaye d’en faire plus que ça ne l’est vraiment. J’ai rarement vu des fans s’entretuer en arborant des t-shirts TEAM PEETA ou TEAM GALE. (Et je crois que je ne verrai jamais ce genre de truc même dans le fandom Twilight. Dommage, ça aurait été fun.)

Je refuse de penser que Peeta a été choisi par défaut car Gale a explosé la sœur de Katniss. (Bon d’accord, il ne l’a pas explosée…) Je pense qu’au fond, ça a toujours été Peeta.

You and me and Haymitch.Very cozy.Picnics, birthdays, long winter nights sitting around the fire retelling old Hunger Games tale. -Peeta

-Les personnages secondaires :

J’ai adoré les personnages secondaires de cette trilogie. Enfin, un peu moins ceux du tome 3. Je n’ai pas vraiment accroché avec les gens du District 13. Je pourrais faire une liste des gens pour lesquels j’avais un mauvais feeling au début et que j’adore maintenant : Effie, Haymitch, la Prep Team, Finnick, Johanna par exemple.

Je ne m’attendais pas à autant aimer Finnick. Son histoire avec Annie est trop mignonne et triste. J’ai hâte de voir qui va jouer le rôle de Finnick. Dans ma tête, c’est un mec super beau à la Armie Hammer.

Il ne faut donc jamais se fier aux premières impressions.

Cinna, Rue, Caesar et d’autres que j’oublie certainement sont des personnages avec lesquels j’ai tout de suite accroché.

Bizarrement, je n’ai jamais ressenti quelque chose de spécial envers Prim. Et j’aurais dû, non ? Et c’est peut être pour ça que sa mort ne m’a pas vraiment affecté.

J’ai énormément d’amour pour tous les tributes du tome 1. Non, je ne déteste pas Cato ou Clove ou les Careers Tributes. J’ai de la peine pour eux. Ce n’étaient que des enfants. Ils ont été élevés de cette façon et pour ce but en particulier. Je comprends, et je n’ai absolument pas de haine pour eux.

Je n’ai que de la haine pour Coin et Snow. D’une certaine façon, je déteste encore plus Coin que Snow. En prétendant sauver les districts de cette dictature, il était certain qu’elle allait réinstaurer une sorte de dictature à la chute de Snow. Une dictature où elle aurait le pouvoir.

What I need is the dandelion in the spring. The bright yellow that means rebirth instead of destruction. The promise that life can go on, no matter how bad our losses. That it can be good again -Katniss

-La fin de Mockingjay

Je sais que beaucoup de gens ont été un peu déçus par la fin. Je ne dirais pas que la fin m’a rendu heureuse car j’aime les Happy Endings. Mais la fin était satisfaisante et réaliste pour moi. Ce n’est pas un happy ending mais ça aurait pu être pire. Au moins, Katniss et Peeta sont ensemble et en vie. Quoi qu’ils aient à traverser, ils sont ensemble et chez eux au District 12 et c’est ce qui compte. Bien sûr que la fin m’a un peu brisé le cœur.(je sais, tout me brise le cœur. La chose la plus facile à faire au monde est probablement de me briser le cœur.) Au début, la chose la plus importante pour Katniss était de protéger sa sœur et maintenant, elle l’a perdue. Tout comme la chose la plus importante pour Peeta était de rester lui même quoi qu’il arrive, et il s’est perdu. Ils ont tous les deux perdu la chose à laquelle ils tenaient le plus en commençant The Hunger Games. Et pourtant, même après la perte de ces choses essentielles, ils sont toujours ensemble l’un pour l’autre, et tentent de se reconstruire petit à petit.

La fin était en effet plutôt flou. J’aurai aimé en savoir plus sur les retrouvailles de Peeta et Katniss par exemple. J’ai trouvé une fic qui complète très bien ces trous : If You Found Me at Last J’ai beaucoup aimé cette fic, elle est écrite avec le point de vue de Peeta ce qui change un peu mais ça reste néanmoins très intéressant.

Ce n’était pas la meilleure fin, mais elle reste satisfaisante, réaliste et appropriée.

-Le film

Le film en lui même était bien. C’était une adaptation correcte qui a vraiment essayé d’expliquer les choses pour les gens qui n’avaient pas lu le livre. L’utilisation des commentateurs était intelligent. Ensuite, je ne suis pas vraiment sûre que tout était compréhensible pour quelqu’un qui n’aurait pas lu le livre. J’ai bien aimé, c’était cool de voir tous ces moments en images. Toutefois, certaines choses m’ont un peu dérangé.

Je sais qu’il n’aurait pas pu tout inclure, et qu’ils ont dû faire l’impasse sur certains passages. Je continue à penser que ces petits moments pas forcément essentiels étaient ce qui rendait le livre un peu plus spécial. Je veux dire il est impossible d’apprécier Peeta à sa juste valeur dans le film. Ils ont dû couper presque tous les petits moments où il est drôle et léger. Mais ce sont ces moments qui nous font tomber amoureuse de lui.

J’attendais avec impatience la scène dans la grotte et j’ai été un peu/beaucoup déçue. C’mon, un bisou ? Un seul zou bisou bisou ?! WTF ?! Il y en a au moins 10 dans le bouquin dont un qui est sincère et qui donne à Katniss l’envie de l’embrasser encore et encore. Je ne sais pas pourquoi ils ont transformé l’épisode du pain. A l’origine, cet épisode du pain n’est pas awkward parce que Peeta lui a jeté du pain comme si elle était un cochon. Cet épisode est un peu awkward parce que Katniss se sent toujours redevable envers lui car il n’a pas hésité à risquer une baffe de sa mère dans le but unique de sortir afin de donner le pain brûlé à Katniss en prétendant donner le pain aux cochons. Peeta lui a donné de l’espoir quand elle avait cessé d’y croire et elle n’a jamais réussi à le remercier, et voilà pourquoi c’est awkward. C’est awkward parce qu’elle n’a jamais pu le remercier et qu’elle pense qu’elle n’aura plus l’occasion de le faire étant donné qu’ils participent tous deux à The Hunger Games. Ils ont complètement changé l’histoire avec le père de Peeta et Peeta le premier jour de la rentrée, le jour où il a remarqué Katniss pour la première fois. Ils ont remplacé ça par un truc super super creepy genre « je te regardais rentrer chez toi tous les jours »  C’est aussi creepy que Edward qui regarde Bella dormir toute la nuit.

Ensuite la stratégie du faux couple n’était pas vraiment clair. Le film nous donne vraiment l’impression que Katniss avait vraiment des sentiments pour Peeta et que d’un seul coup, elle lui annonce que ce n’était que pour le jeu. Dans le livre, c’est très clair que Katniss se force à embrasser Peeta à de nombreuses reprises et qu’elle joue le jeu de l’amoureuse. Peeta semble vraiment y croire dans le film, alors que dans le livre, il est certes heureux et croit qu’ils ont eu de vrais moments mais il est très conscient du public qui les observe et qui s’excite de cette histoire d’amoureux maudits. Peeta est d’ailleurs un très bon menteur, et il est très doué avec les mots afin de manipuler les gens. Bref, difficile d’avoir le cœur brisé comme tous les lecteurs l’ont eu à la fin du tome 1 et difficile de shipper Katniss et Peeta à la fin du film.

Quelques autres petits détails :

Peeta a encore ces deux jambes à la fin du film. C’est formidable.

-La fille du maire n’existe pas dans le film. Dommage, je l’aimais bien.

-Je regrette qu’il ne nous ait pas montré les retrouvailles à la fin. Katniss et Peeta qui s’embrassent très longuement et Caesar qui tente de les interrompre et Peeta qui le repousse tout en continuant d’embrasser Katniss. Je pense que ça aurait été marrant et adorable visuellement mais bon…

– « That is MAHOGANY ! » Elizabeth Banks est parfaite.

-C’est moi ou Haymitch n’était pas assez bourré durant le film ?

Katniss a trouvé l’eau très rapidement. On dirait qu’elle ne l’a presque pas cherchée.

-J’aurais aimé que l’histoire avec Rue ait été plus développée. Qu’on s’attarde un peu plus sur l’histoire de son district, et des mockingjays.

-Pourquoi Katniss murmure t-elle simplement le nom de Peeta au lieu de le crier comme c’était initialement le cas à l’annonce des deux gagnants d’un même district ? Le cri de son nom aurait été tellement plus fort et marquant.

-Certaines répliques cultes de Peeta qui n’ont pas été citées et c’est nul : “You here to finish me off, Sweetheart?” ou encore “She has no idea. The effect she can have

-J’ai regretté qu’elle ne lui donne pas de somnifère pour pouvoir aller chercher son médicament. Ça aurait été une scène fun.

Katniss n’hésite pas une seconde avec l’histoire des baies ce qui m’a un peu gêné. Car dans le livre, elle hésite énormément. Elle est même prêt à le tuer car de toutes façons, il est sur le point de mourir vu l’état de sa jambe et elle doit penser à sa sœur et sa mère. Une des principale raison pour laquelle elle veut que Peeta gagne si elle ne gagne pas est que le District 12 aura un peu plus à manger et que si elle meurt, Peeta se sentira obligé de donner du pain à sa famille comme une sorte de compensation. Pas vraiment romantique donc.

-Josh Hutcherson : Ce crush est assez embarrassant. Pas parce qu’il est plus jeune que moi, il ne l’est pas. (il est né en 1992.) J’ai des réactions tellement gênantes à son égard. Ce sont des réactions de fangirl puissance infini, je pensais vraiment être passé cette phase. Contrairement à ce que vous pouvez penser, j’ai des réactions plutôt normales et modérés (Bien que « normal et modéré » pour moi est probablement « excessif » pour vous.) quand je vois un photoshoot d’Andrew Garfield, Jesse Eisenberg ou Adam Scott. Je suis excitée, mais je ne suis pas en mode fangirl. Avec Josh Hutcherson, je ne peux pas m’empêcher de glousser et de sourire bêtement à chaque fois que je vois un des ses photosets sur mon Dashboard. (et j’en vois énormément car j’ai commencé à suivre beaucoup de Tumblr dont l’url comporte ces mots clés : josh, hutcherson, peeta, mellark.) Dans ma tête, ça ressemble à un rire très efféminée de midinettes préados (hihihihihihi) mais je sais que dans la réalité, c’est plutôt un rire de pervers très creepy (hé hé hé hé). Un peu du même genre que le Naked lady laugh de Ted. Et il clame partout qu’il ne s’est jamais senti aussi proche d’un personnage que celui de Peeta. Il serait une sorte de Peeta mais brun ! Je le trouve juste trop mignon. Pas mignon, j’ai envie de lui faire des trucs bizarres. Mignon, j’ai envie de le prendre dans mes bras et l’embrasser. Oui, il y a pour moi différent levels de cuteness. Par exemple, les One Direction que je ne comprends pas car je suis déjà probablement trop vieille ne m’attirent pas du tout mais je ne peux pas dire qu’ils sont moches. Ils sont mignons, mais mignons comme des chatons, ou des bébés. Et j’aurai l’impression d’être une sorte de pédophile si j’étais attirée par eux.

Bref, Josh Hutcherson me transforme en une sorte de fangirl super creepy et pour l’instant, je le vis plutôt bien. (Bien, je ne sais pas. Mais je le vis en tout cas. Ça, c’est sûr.)

(A quel point suis je creepy ? A ce point là.)

Ce mégapost reflète juste mes impressions, interprétations et ressentis. Vous pouvez tout à fait en avoir d’autres et bien sûr, les partager à la section Commentaires. (Et Section commentaire ne veut pas dire Corbeille. Bien sûr. Je respecte tous les avis et opinions. Enfin, à part l’avis que Josh Hutcherson est moche. Car cet avis est insensé, bête et ridicule. Heh.)

10 réflexions sur “I wish I could freeze this moment, right here, right now and live in it forever.

  1. BloodySelena dit :

    Je crois que tu as mis le doigt sur une des raisons pour laquelle j’ai le même ordre de préférence que toi. Peeta.
    Cela étant dit, mon préféré c’est Haymitch. C’est même à lui que je dois le nom de mon tumblr. J’aime tellement son côté entier et le fait qu’il ne soit pas ce dont il a l’air. Et aussi, soyons honnêtes, le syndrome du « il est cassé je vais le réparer » joue sans aucun doute dans mon amour pour lui.
    Je partage ton avis sur la fin, aussi.
    Sinon, j’ajouterai juste que tu devrais te préparer psychologiquement à avoir des crushes plus jeunes que toi. Personnellement, je ne pensais pas avoir à le faire un jour, vu qu’à 17 ans mon idole c’était Pierce Brosnan, mais là bon, Alex Pettyfer, Josh Hutcherson, leur nombre augmente trop vite.
    J’ai pas lu ce qui concerne le film, je ne l’ai pas encore vu parce que je veux le voir en VO et chez moi les blockbusters ne passent pas en VO, donc j’attends.
    PS: J’ai aussi hâte de voir Finnick. Que je ne m’attendais pas non plus à aimer autant.
    Bon ce commentaire est à la limite du trop long, c’est l’effet fangirl, c’était passé depuis la lecture, mais ça revient.

    • MissChanandlerB. dit :

      J’adore aussi Haymitch. J’en ai pas beaucoup parlé dans mon article parce que le paragraphe « Perso secondaires » était le dernier paragraphe qu’il me restait à écrire et j’avais vraiment la flemme de développer. Je voulais publier cet article qui est dans mes brouillons depuis une semaine le plus vite possible pour passer à autre chose.
      Je ne suis pas la seule weirdo qui n’aime que des « vieux » (plus de 35 ans) à l’âge de 18 ans et qui n’est pas du tout attiré par des petits minets comme les One Direction qui sont plus proches de moi en terme d’âge ? Rassurant. J’avais une toute petite phase Alex Pettyfer parce que c’mon, son corps est indécent. Mais c’était juste physique. Sinon, je le trouve un peu lisse et pas très drôle. Contrairement à Josh Hutcherson qui est tout mignon avec son 1m70 et qui est super drôle. (L’humiliation au Base Ball, haha)
      Ton commentaire est loin d’être trop long, crois moi. J’ai vu beaucoup beaucoup plus long. Vu le peu de commentaires, je crois que mes lecteurs ne sont pas très The Hunger Games. Il faut croire que mes lecteurs sont vieux, et ne lisent pas de livres YA. Tsss…
      Il y a un tel soulèvement pour The Hunger Games sur Tumblr et aux Etats Unis qu’il est difficile de ne pas passer en mode fangirl soi même. En France, The Hunger Games ne provoque pas un tel mouvement. Étrange.

    • BloodySelena dit :

      Oui étrange. Je m’interroge aussi sur The Mortal Instruments/La Cité des Ténèbres.
      En fait, j’ai lu THG à cause de Tumblr. J’avais déjà eu envie de m’acheter le 1er, et puis j’y pensais plus. Plus tard, j’ai commencé à passer beaucoup de temps sur Tumblr, où il était impossible de ne pas y repenser.

      « Son corps est indécent », c’est ça, c’est exactement ça…

    • MissChanandlerB. dit :

      Je n’ai pas encore entendu parler de The Mortal Instruments. C’est bien ? Sur Tumblr, tout le monde en parlait. Donc j’ai commencé à lire THG pour ne pas me sentir exclue. Exclue dans la vraie vie, ET exclue sur Tumblr ? C’mon ! Pas contre, je ne conseillerai pas de lire THG en français. SI vous avez la possibilité de le lire en anglais, préférez la VO.

    • BloodySelena dit :

      Personnellement, j’aime TMI très beaucoup *.*.
      C’est de l’urban fantasy, donc, pas grand chose à voir avec THG. Les personnages sont intéressants, les dialogues sont géniaux, etc. Si ça t’intéresse, j’ai fait un post sur les 3 premiers tomes, l’année dernière.
      Et sinon, je suis d’accord pour faire lire THG en anglais, j’ai lu un seul post qui descendait le bouquin, et la personne avait lu en français. J’avoue que ça me met mal à l’aise, les gens qui critiquent à ce point l’écriture quand ils lisent une traduction, m’enfin ;o…

    • MissChanandlerB. dit :

      BloodySelena : Je n’ai pas trouvé ton post sur ton blog. Mais oui, j’aimerai bien lire ton post pour me faire une idée sur ces bouquins. En général, je ne suis pas fantasy mais si c’est pas du hardcore fantasy, ça devrait aller.
      Je pense que si j’avais seulement lu la première page de THG en VF pour me faire une idée, je l’aurais très certainement reposer sur l’étagère de la FNAC en me disant que je suis trop vieille pour ce genre de littérature. Et il y a plein de phrases, d’expressions qui pour moi sonnent mieux en anglais qu’en français. Comme je sais pas « The boy with the bread » qui sonne mieux que le garçon aux pains. (c’est comme ça qu’ils l’ont traduit non ?)
      Moi aussi, je ne comprends pas vraiment comment on peut critiquer l’écriture d’un livre quand il s’agit d’une traduction.

    • MissChanandlerB. dit :

      J’ai fait une recherche rapide, et c’est soit le « garçon aux pains », ou le « garçon avec le pain ». Bref, les deux sont moches. Merci pour le lien, je vais lire ça tout de suite !

You give away nice like it doesn't cost you anything.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s