Sometimes I catch myself staring into space, counting down the hours ’til I get to see your face.

Je ne fais pas de bonnes premières impressions. Demandez par exemple à BFF qui vous dira que la première fois que je lui ai parlé, après l’avoir ignoré des années et des années, elle pensait que j’étais une grosse bitch égocentrique et narcissique. Et on avait que 8 ans donc… Mais oui, j’étais très narcissique et égocentrique à 8 ans. Je traînais avec ce qu’on appelle des mini-Mean Girls. Avec le temps, mon égo a considérablement diminué. Et plus je vieillis, et plus il diminue. Trop d’humiliations, d’échecs et de conscience de soi sont passés par là.

J’ai eu mon premier entretien téléphonique pour un job d’été auquel j’ai postulé en… début Avril. Sauf que depuis début Avril, j’ai postulé pour beaucoup de jobs d’été et j’avais complètement oublié celui-là.

Donc oui, ce coup de téléphone m’a pris par surprise. 1) parce que je ne me souvenais même plus du nom de l’entreprise. 2) j’étais dans un intense visionnage d’un podcast vidéo d’Adam Brody. Je n’aime pas la façon dont il parle de The OC. Des acteurs auraient tué pour avoir le rôle de Seth Cohen. Il a eu la chance d’être dans une série à succès et il se plaint. Ugh. Quand je pense à tous ces acteurs qui ont dû lutter et qui luttent toujours, j’aime déjà un peu moins Adam Brody. Et je me rends compte que tout ce temps, j’étais amoureuse de Seth Cohen, et jamais d’Adam Brody. Adam Brody n’est pas même pas dorky, drôle et ironique. Par contre, je suis vraiment amoureuse d’Adam Scott ET Ben Wyatt. Adam Scott est tellement (tellement) drôle (ses expressions faciales et ses cheveux font parties du top 10 des choses que je préfère au monde), bizarre et cool. Et Ben Wyatt, c’est Ben Wyatt... Juste parfait.

Et vous savez tout ce qu’il ne faut pas faire durant les entretiens téléphoniques, je les ai probablement tous fait. Pour ma défense, c’était mon premier entretien tout court. Et elle m’a pris au dépourvu lors de mon épiphanie : Adam Brody, mon premier celebrity crush, n’est pas aussi cool que Seth Cohen. Et étrangement beaucoup moins attirant une fois que j’ai compris qu’il n’était pas vraiment drôle.

Cet entretien était tellement awkward. Je me suis immédiatement transformée en Human Disaster. Il existe deux catégories de personnes face à mon awkwardness. Il y a les gens qui me trouvent bizarre et qui s’éloignent discrètement de moi pendant la conversation. (ce sont les meilleurs. Des ninjas, quasi.) Et il y a les gens qui trouvent ça mignon mais qui en réalité les conforte juste dans leur aisance et égo de voir cette créature bizarre. Mon awkwardness se traduit de la manière la plus horrible possible au téléphone. Mes hésitations et mon humour pourri ne passent jamais par téléphone. Ça agacent les gens. Les gens sont toujours énervés et pressés au téléphone.

Lorsqu’elle m’a demandé mes motivations, j’ai dû dire un truc genre : Je n’avais pas vraiment le choix vu mon niveau d’études. Et que cette annonce ne demandait aucune compétences particulières. THE WORST. Je suis presque sûre que je n’ai pas écrit ça dans la lettre de motivation. Je suis presque sûre d’avoir brodé du blabla à base de « je veux rendre services aux gens » (WHAT ? Je déteste les gens) « être au contact des gens » (Ew…) « intéressée de côtoyer une clientèle internationale » (les acteurs américains. Oui. Sinon, les autres petites gens, pas vraiment…)

 Et je suis définitivement une fuck up, donc je me suis auto-sabotée inconsciemment je crois.

Je lui ai dit que je n’étais pas sûre et certaine d’avoir un transport pour me rendre là bas si j’avais des horaires très très matinaux.

J’ai eu une mini conversation en anglais. Ça aurait dû bien se passer sauf qu’elle m’a posé la pire question qu’on puisse me poser : « quelles sont tes hobbies ? » Mes hobbies ? Good lord. Je n’ai pas de talent pour le sport, la musique ou le dessin. Je n’ai pas de hobbies parce que j’ai compris que la seule chose pour laquelle j’étais vraiment douée, plus douée que la moyenne, était de regarder des séries pendant des journées entières sans rien foutre. Et surtout de n’avoir aucun sentiment de honte et de dégoût envers moi même après ce genre de journée, ce que beaucoup ressentent. Et c’est uniquement parce que j’ai déjà perdu, depuis longtemps, toute dignité. Donc je lui ai répondu par des réponses clichées : lecture, sports, film. Elle m’a ensuite posé une autre question qui n’a pas joué en ma faveur « Quels sont tes autres activités ? » WHAT ? « Mes hobbies » sont mes autres activités. Je ne fais que ça, rien d’autres.

Je n’étais pas super dynamique ou motivée car je n’étais plus sûre de vraiment vouloir ce job. Donc franchement, si elle n’a pas barré mon nom parmi tous les autres candidats qui ont postulé, c’est qu’ils sont vraiment vraiment désespérés.

EDIT  quelques heures après la rédaction de l’article : Aujourd’hui doit être la journée des réponses de candidatures parce que je viens de recevoir cette fois par e-mail une réponse positive pour un autre boulot qui m’intéresse pas mal. Je dois encore passer un entretien. Je n’ai pas envie de vous dire de quoi il s’agit de peur que ça me porte la guigne. Mais, ça me ferait bien rire si ce job là était mon premier job ever. (Indice : Ben Wyatt, Chuck Bartowski, Seth Cohen, Sheldon Cooper seraient fiers de moi)

5 réflexions sur “Sometimes I catch myself staring into space, counting down the hours ’til I get to see your face.

  1. Adeyle dit :

    Moi j’aimerai bien savoir quelle était cette vidéo d’Adam Brody, histoire d’être profondément déçue moi aussi (non non, je suis suicidaire seulement de temps en temps, pas tout le temps) !?
    Ton article m’a fait beaucoup rire (c’est un compliment) =)

    • MissChanandlerB. dit :

      C’est un podcast vidéo de 2h qui s’appelle Kevin Pollack’s Chat Show. Tu peux le trouver sur Itunes gratuitement. Ces podcasts sont très intéressants. On apprend tellement sur le parcours des acteurs et ce qu’ils en pensent. Tu ne seras peut être pas déçue si tu regardes seulement le podcast d’Adam Brody. Sauf que moi, j’ai regardé avant ceux de Zachary Levi, Ben Schwartz, Adam Scott, Paul Rudd et d’autres, et ces acteurs là étaient tellement plus à l’aise et drôles dans la même position qu’Adam Brody. Si tu ne le compares à aucun autre podcast, tu ne seras peut être pas si déçue. J’aimerais juste qu’il parle de The OC de manière plus enthousiaste.
      Dire que je fais rire (et par conséquent que je suis drôle, non ?) est le plus beau compliment qu’on puisse me faire.

You give away nice like it doesn't cost you anything.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s