I don’t want to screw you. I just love you.

Je n’ai lu que quatre livres durant le mois de février pour une raison que j’ignore. Probablement le début du second semestre ? Je ne sais plus. Bref, je n’ai lu que quatre livres mais ces quatre livres était tous satisfaisants. Durant ce mois, j’ai inconsciemment privilégié la qualité à la quantité. Quand on lit beaucoup de livres, on a plus de chances de tomber sur des atrocités que si on en lit moins. Étonnant, n’est ce pas ?

READING CHALLENGE : FÉVRIER 2013

I LOVE YOU

    Will Grayson, Will Grayson de John Green & David Levithan (x)

“You like someone who can’t like you back because unrequited love can be survived in a way that once-requited love cannot. ”

Mon « dernier » John Green ! C’est le dernier livre écrit par John Green qui me manquait pour compléter sa bibliographie. Même si techniquement, ce n’est pas un « John Green«  John Green. En effet, Will Grayson, Will Grayson a été co-écrit par John Green et un autre auteur que j’aime également beaucoup : David Levithan. J’ai presque tous les livres de David Levithan mais pour l’instant je n’ai lu de lui que Every Day (je recommande !), Six Days Earlier (un prequel à Every Day.) et The Lover’s Dictionary (j’ai appris plein de long mots compliqués grâce à ce livre !) On ne peut confondre les deux Will Grayson. La distinction est tellement claire entre les deux voix. Surtout si on connaît un peu le style des deux auteurs. Le Will Grayson de John Green est un peu dans le même genre que Miles (Looking For Alaska), Quentin (Paper Town) , Colin (An Abundance of Katherines) : un garçon un peu nerdy qui a tendance à tomber amoureux de l’idée d’une personne que de la personne. A l’exception de The Fault in Our Stars, John Green écrit beaucoup ce genre de personnage principal. Ce que je ne lui reproche absolument pas. Il écrit par rapport à ce qu’il connait ou a vécu. Et s’il a vécu, comme je le soupçonne très fortement, une adolescence légèrement nerdy avec un petit groupe d’amis et un crush sur une fille qu’il ne connaissait pas vraiment (whoa, parfaitement description de mon adolescence.); cela ne me surprend pas plus que ça qu’il ait envie d’écrire une adolescence qui ressemble un peu à ce qu’il a vécu. Tout ça pour dire que je pense avoir préféré le Will Grayson de David Levithan. Uniquement parce qu’il est vrai que le Will Grayson de John Green était un peu prévisible. J’ai apprécié le fait que le Will Grayson de David Levithan soit gay. J’ai l’impression que je n’ai pas lu beaucoup de YA avec des personnages gays donc c’était cool. Mais j’ai aussi beaucoup aimé le Will Grayson de John Green car il a une sorte d’obsession pour Neutral Milk Hotel. Ce qui est tout à fait compréhensible. In The Aeroplane Over the Sea est genre le meilleur album au monde.

“Now I am bit generally not given over to excitement, but Neutral Milk Hotel sort of changed my life. They released this absolutely fantastic album called In the Aeroplane Over the Sea in 1998 and haven’t been heard from since, pur-portedly because their lead singer lives in a cave in New Zealand. But anyway, he’s a genius.”

Je recommande fortement Will Grayson, Will Grayson car ce livre est vraiment drôle, a d’excellentes références (Tout le monde ne fait pas des références à Neutral Milk Hotel. Ah si, Parks and Rec ! Mais Parks and Rec est parfaite !) et plein de belles citations à recopier sur vos agendas ! ! !  YAY !

Twenty Boy Summer de Sarah Ockler (x)

“Nothing ever really goes away–it just changes into something else. Something beautiful.”

Ce livre n’est pas un léger YA avec une romance d’été. Enfin si, mais pas vraiment. Ce n’est qu’une apparence. Twenty Boy Summer m’a beaucoup fait pleurer, et ceci dès les premières pages. Ce qui est inhabituel. C’est en général à la fin que je pleure. La romance d’été n’est qu’un prétexte. J’ai lu deux livres écrit par Sarah Ockler : celui ci et The Book of Broken Hearts (j’en parlerai plus tard !). Et je remarque qu’elle a une tendance pour le angst mélangé à une histoire d’amour légère et sympathique. C’est moins une histoire d’amour, et plus une histoire de deuil, de famille et d’amitié. L’histoire d’amour est en fond, en second plan. Cela ne m’a pas intéressé plus que ça. Ce qui m’a intéressé, c’était de voir comment la mort d’une personne avait pu affecter les relations entre les personnages, voir la façon dont chacun faisait le deuil et enfin voir les personnages essayer d’avancer après la perte d’un être cher. C’était la première fois que je rencontrais un personnage féminin qui s’appelait Frankie (également le prénom de la fille d’Adam Scott). Je ne sais pas pourquoi mais dans ma tête, Frankie était uniquement un prénom masculin. (whoa, cool story, bro. N’importe quelle raison pour mentionner Adam Scott. jfc)

AND I LIKE YOU.

Slammed de Colleen Hoover (x)

“Don’t take life too seriously. Punch it in the face when it needs a good hit. Laugh at it.”

Encore un livre sur Goodreads dont je ne comprends pas trop l’engouement autour. Il y en a beaucoup comme ça. Il y a un nombre effrayant de livres problématiques qui connaissent un succès incompréhensible sur Goodreads. Slammed fait partie de cette catégorie minus le côté problématique. Ce livre n’est pas mal écrit mais il n’est pas bien écrit non plus. C’est juste correct. Suffisamment bien écrit pour que je ne questionne pas la raison de sa publication. J’ai également été bizarrement généreuse dans ma notation pour ce livre. (cinq étoiles, wtf ????) Ça m’arrive. Cela devait être un jour où j’étais d’excellente humeur. Probablement le jour où mon binôme et moi avions eu un contact visuel très intense et excitant. Le début est un peu long, cliché et cheesy. Mais très vite, on apprend quelque chose qui va tout changer dans la relation entre les deux protagonistes. J’ai apprécié le fait que l’obstacle dans leur relation ne venait pas d’eux mais de l’extérieur. C’était quelque chose hors de leur contrôle. Très angsty, et addictif.

Point of Retreat de Colleen Hoover (x)

“Sometimes things happen in life that you didn’t plan for. All you can do is suck it up and start mapping out a new plan.”

Si addictif que j’ai dû lire la suite juste après. En effet, Point of Retreat est la suite de Slammed. Il y a un troisième livre dans cette série : This Girl qui n’est en réalité que le premier tome raconté du point de vue de Will. (Slammed étant raconté du point de vue de Layken donc.) Je parlerai de This Girl plus tard. Donc Point of Retreat est bien le livre qui conclut l’histoire entre Layken et Will. Ce livre est beaucoup plus soapy, cliché et cheesy que le précédent. L’auteur a crée des problèmes clichés pour mettre en danger la relation de ces deux personnages. Ce n’était pas organique ou logique mais plus des obstacles forcés pour créer le angst et la tension. Néanmoins, cela reste assez addictif. Je veux dire, c’est tellement soapy. C’était fun à lire mais honnêtement pas nécessaire. L’auteure aurait pu conclure avec la fin de Slammed, cela aurait été tout aussi satisfaisant. Et oui, vous pouvez donc comprendre que le troisième tome de cette série, This Girl est également inutile.

Le prochain article portant sur mon Reading Challenge me prendra peut être un peu plus de temps à écrire car j’ai un peu lu genre 11 livres au mois de Mars. Je cherchais probablement à compenser ce mois de février léger.

Voilà, n’hésitez pas à me conseiller des livres que je suis susceptible d’apprécier. Si vous avez lu certains livres mentionnés, n’hésitez pas à me donner votre avis !

Reading Challenge : Janvier 2013 (x)

11 réflexions sur “I don’t want to screw you. I just love you.

  1. Hajar dit :

    J’avais adoré Will Grayson, Will Grayson et j’avais rapidement deviné l’histoire de John Green et celle de David Levithan. J’adore John Green, it’s a fact et j’avais adoré Levithan aussi. J’ai Every day qui m’attend dans ma bibliothèque, juste à côté de The Fault In Our Stars d’ailleurs. Je sais, je ne sais pas ce que j’attends pour les lire ! Twenty boys summer est aussi dans ma pile à lire, avec Bittersweet de Sarah Ockler. Je suis impatiente de les lire ! Beaucoup de livres à lire et pas assez de temps, c’est mon dilemme !

    Comme tu as pu le constater, je n’ai pas pu être aussi patiente que d’habitude et attendre la publication d’un nouvel article pour lire celui-ci, vu que je savais que ça parlait de livres… Maintenant, je n’ai plus d’articles en stock. En attendant le prochain, je feuilletterai les BD de Margaux Motin, je passe un bon moment avec ça aussi !

    • MissChanandlerB. dit :

      Avec John Green ET David Levithan, il y avait de très mince chances pour que Will Grayson, Will Grayson soit nul. J’ai tellement de livres en attente. Mais en même temps, j’ai un peu 100 livres à lire cette année donc faut bien que j’aie toujours des bouquins en attente. J’ai lu deux Sarah Ockler, mais je n’ai pas lu Bittersweet. J’aime bien ses romans. Ce n’est pas extraordinaire mais ça reste sympathique, léger, parfait pour l’été.
      Tu vas encore devoir attendre un peu pour un nouvel article. Je vais être très occupée la semaine prochaine. Si tout se passe comme je le veux, le prochain article sera publié vendredi ou samedi. Et le prochain article Reading Challenge sera donc publié la semaine suivante. Mais comme tout ne se passe jamais comme je le veux, il y a peu de chances que ce planning soit respecté.

You give away nice like it doesn't cost you anything.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s