I want everyone to meet you. You’re my favorite person of all time.

Ce mois de mars était super cool car durant ce mois, j’ai lu deux livres qui font à présent partie de mes livres préférés au monde entier et de tout l’Univers. Mais j’ai également lu un horrible, terrible et affreux livre qui est un des pires livres que j’ai lu durant toute mon existence. En général, je laisse le bénéfice du doute aux livres. Je n’émets pas de jugement hâtif. Je laisse en général une trentaine de pages avant de les étiqueter comme « THE WORST ». Je finis toujours mes livres même les horribles, uniquement pour ne pas ruiner le rythme que mon challenge lecture m’impose.

READING CHALLENGE : MARS 2013

UGLY CRYING

Eleanor & Park de Rainbow Rowell (x)

« I want to be the last person who ever kisses you, too…. That sounds bad, like a death threat or something. What I’m trying to say is, you’re it. This is it for me.”

Je suis profondément, ridiculement amoureuse de ce livre. Je l’aime tellement que je n’ai pas envie de le partager. Oui, je l’aime à ce point. Eleanor et Park sont très différents de tous les personnages que j’ai pu rencontrer dans les YA. Eleanor est rousse, grosse et pauvre. Park est moitié Coréen moitié Américain, pas très grand et aime lire des comics. Ils sont différents des autres, et c’est notamment cette différence qui va les rapprocher l’un de l’autre. Ce roman décrit le premier amour de manière incroyablement juste, délicate, romantique mais jamais niaise. En même temps, le premier amour est souvent une tragédie en soi par sa nature. Il y a un petit  détail que je remarque dans tous les très bons YA : une bonne représentation des parents. Les parents de Park entrent dans cette catégorie. Aussi étonnant que cela puisse paraître, des bons parents compréhensifs élèvent souvent des adolescents sensibles, raisonnables et intelligents. Je me suis beaucoup retrouvée dans le personnage de Park pour de très nombreuses raisons. Eleanor & Park est un très beau livre et définitivement un de mes livres préférés de cette année. L’année est loin d’être fini mais ce livre est si spécial que je sais qu’il sera très haut dans la liste de mes livres préférés de l’année 2013. Je le sais, tout simplement. Ce sont des livres comme Eleanor & Park qui me font tant aimer non seulement lire le genre YA mais aussi lire des livres en général. Eleanor & Park me rappelle pourquoi j’aime tant lire. (Lisez la critique mieux écrite de John Green sur ce livre)

Me Before You de Jojo Moyes (x)

“I thought, briefly, that I would never feel as intensely connected to the world, to another human being, as I did at that moment.”

Si je peux vous donner un conseil, ne lisez pas Me Before You après avoir lu Eleanor & Park. C’est beaucoup trop d’émotions. Juste trop. Ce livre aborde un thème délicat. (je ne vais pas dire lequel car ça serait spoiler. Même si c’est assez prévisible à la lecture du résumé.) Je tiens déjà à préciser qu’il ne s’agit pas d’une romance, en tout cas pas comme on a l’habitude de lire.

Je me suis beaucoup attachée aux deux personnages principaux, Will et Lou et en particulier à Lou. Lou qui a peur de prendre des risques, qui se contente de sa routine et qui ne dépasse pas les limites qu’elle s’est imposée.

Je n’ai jamais connu ou été proche du genre de situation abordée par le livre mais je pense que ce roman est plutôt réaliste. Il m’a semblé très vrai, réel : les pensées d’une personne dans cette situation, le dilemme de son entourage, le quotidien parfois chaotique.

Oui, Me Before You va vous faire pleurer. Mais il va aussi vous faire tellement rire (Lou et Will sont deux personnes très intelligentes avec beaucoup de répartie chacune.), réfléchir sur votre vie et ce que vous voulez en faire. C’est une histoire d’amour, d’amitié, de possibilités, de désespoir mais aussi et surtout d’espoir. Très beau livre. Très émouvant. Je sais que ce livre va avoir une adaptation au cinéma, ce que je crains car ce livre est tellement spécial. Je ne suis pas sûre qu’un film de deux heures pourra rendre justice à l’histoire de Lou et Will. Je crains très fort qu’il s’oriente vers le pathos pour toucher un très vaste public. Et s’il y a une chose que Me Before You n’est pas, c’est bien pathos.

 Aristotle and Dante Discover the Secrets of the Universe de Benjamin Alire Saenz (x)

 “I had a rule that it was better to be bored by yourself than to be bored with someone else. I pretty much lived by that rule. Maybe that’s why I didn’t have any friends.”

Aristotle and Dante Discover the Secrets of the Universe est la seule raison pour laquelle je ne peux décréter qu’Eleanor & Park est mon livre préféré de cette année 2013. Aristotle and Dante Discover the Secrets of the Universe est genre parfait. Cela fait plus de trois mois que j’ai lu ce livre, et je ne me suis pas encore remise de la qualité d’écriture de ce roman. Okay, j’exagère. Mais l’idée est là. L’écriture de ce roman est poétique, tout en restant simple. Le nombre de citations que j’ai recopiées de ce livre est ridicule. J’avais l’impression de surligner (Ebooks, les gens !) une citation toutes les deux pages. J’ai rarement lu un livre avec des personnages qui décrivaient de manière si juste, si réaliste exactement ce que je ressentais. J’étais pratiquement Aristotle au lycée. Les personnages ont tellement de dimensions. La représentation des parents dans ce livre était parfaite. Je vais beaucoup utiliser l’adjectif « parfait » car je n’ai pas beaucoup de vocabulaire et « parfait » est tellement parfait pour décrire ce livre. Les parents étaient très présents. Ce qui est rare dans les YA. Les parents avaient une personnalité, une histoire, un passé. La relation avec les parents joue un rôle important dans le livre. L’amitié entre Aristotle et Dante est une des mes choses préférées au monde. Au monde, pas seulement dans ce livre ou dans les livres que j’ai lus. L’évolution des personnages, la compréhension du monde autour d’eux, leurs questionnements sur la vie sont juste incroyables à suivre. Ce livre va vous faire sourire, rire, réfléchir et pleurer. Lire ce livre est un moment assez intense et spécial. Honnêtement, je me retiens de le relire car j’ai encore beaucoup trop de livres qui m’attendent. Et qui sait, j’aurais peut être un autre Aristotle and Dante Discover the Secrets of the Universe dans cette pile de livres à lire ? Haha! De qui je me fous ? Ce livre est unique.

GNIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII!!!!!!!!!!

Saving Francesca de Melina Marchetta (x)

“Do you think people have noticed that I’m around? »
« I notice when you’re not. Does that count?”

C’est la deuxième Frankie que je rencontre dans un YA ! Comme quoi, Frankie (Francesca) est un prénom assez courant. (cf la fille d’Adam Scott. Je ne sais pas trop pourquoi mais j’ai toujours pensé que le prénom Frankie pour une fille n’était pas courant.) Mon premier Melina Marchetta ! J’aime beaucoup son écriture. Ces personnages ont toujours tellement de dimensions. Ce sont de réels personnages, et non de simples outils pour la narration de son histoire. Saving Francesca comporte beaucoup d’éléments du YA basique. Mais grâce à l’écriture de Melina Marchetta, ce roman est pour moi au dessus du YA ordinaire. Le roman n’est pas tant centré sur la romance d’ailleurs. Ce que j’ai préféré dans Saving Francesca est l’amitié développée entre les différents personnages. C’était tellement gratifiant de voir l’évolution des relations entre chaque personnage qui vont ensuite former un groupe soudé, toujours là l’un pour l’autre. Tous les personnages, même secondaires, sont très charismatiques et attachants. Ils ont tous une réelle personnalité, et plusieurs dimensions. La force de Melina Marchetta, c’est ces personnages et leurs complexités. Un de mes personnages préférés de ce roman est Thomas Mackee. Donc vous pouvez imaginer ma joie quand j’ai découvert que Melina Marchetta avait écrit une sorte de suite à Saving Francesca, The Piper’s Son avec comme personnage principal Thomas Mackee.

On the Jellicoe Road de Melina Marchetta (x)

“It’s funny how you can forget everything except people loving you. Maybe that’s why humans find it so hard getting over love affairs. It’s not the pain they’re getting over, it’s the love.”

Mon deuxième Melina Marchetta ! Le premier m’avait tellement plu que je voulais continuer de lire plus de livres de cette auteure. Contrairement à l’opinion commune, j’ai préféré Saving Francesca à On The Jellicoe Road. On The Jellicoe Road est un très bon livre mais j’ai préféré les personnages de Saving Francesca. On retrouve dans On the Jellicoe Road toutes les qualités de Saving Francesca notamment la complexité des personnages et l’excellente qualité d’écriture. Je pense que les Melina Marchetta sont une valeur sûre. On sait que ça sera toujours des livres plus que décent. Ce ne sont pas des livres transcendants mais bien au dessus des YA ordinaires. Elle utilise des thèmes récurrents dans les YA mais les rend tellement plus complexes, profonds et intéressants.

Attachments de Rainbow Rowell (x)

“I don’t know if I even believe in that anymore. The right guy. The perfect guy. The one. I’ve lost faith in « the ».

Ce n’était pas du niveau d‘Eleanor & Park mais tellement sympa et drôle. Attachments se rapproche plus du genre « chick litt ». Le point de vue est masculin, ce qui est rare dans ce genre. On apprend à connaître la fille via les emails qu’elle envoie à son amie. Le point de départ de ce bouquin est assez creepy, stalkerish, j’imagine. Je me suis beaucoup demandée comment l’auteure allait réussir à donner un happy ending à ce bouquin. Ce n’était pas évident… Ce livre est vraiment drôle, léger, mignon et sympathique. Rainbow Rowell écrit toujours aussi bien. Et je suis impatiente de lire son prochain livre qui se nomme Fangirl. Étrangement, ça me parle.

 OKAY…

Stardust de Neil Gaiman (x)

“You have to believe. Otherwise, it will never happen.”

Il y a un livre dans cette liste que j’ai dû lire pour les cours. Sauras tu deviner lequel ? Yep, celui là. Mon professeur était genre obsédé par Neil Gaiman. Il nous a parlé de Neil Gaiman dès lors de son premier cours. Tout ce que je savais de Neil Gaiman était qu’il avait écrit un épisode de Doctor Who et qu’il était apparu dans un épisode de The Simpsons. Et si j’en crois cet épisode de The Simpsons, Neil Gaiman ne saurait même pas lire. Et je crois tout ce que The Simpsons me dit. Mais à cause de ce prof qui voulait sans doute faire l’amour à Neil Gaiman, je sais maintenant beaucoup de trucs sur cet auteur. Avant même de lire ce livre, je savais que je n’allais pas aimer. Juste par principe. J’aime tellement détester ce prof sans raison alors qu’il est plutôt cool et qu’il me donne de super notes. C’est juste fun. Objectivement, j’imagine que ce livre est correct. J’ai également vu l’adaptation de ce livre en film, et le livre est mieux. Je sais, c’est choquant. Pour une fois que le livre dont est adapté un film est meilleur que le film.

The Lover’s Dictionary de David Levithan (x)

“There has to be a moment at the beginning where you wonder whether you’re in love with the person or in love with the feeling of love itself.”

L’histoire n’est pas trop importante dans ce livre. Ce qui est intéressant, c’est la structure particulière de ce livre. Les mots choisis pour évoquer cette relation. Des mots compliqués que je ne connaissais souvent pas. C’est un David Levithan, par conséquent ça ne peut pas être horrible. David Levithan est aussi une valeur sûre. Très beau livre, très poétique. J’ai beaucoup aimé. C’était très facile et rapide à lire. Une parenthèse dont j’avais grandement besoin après certains livres trop intenses.

The 100 Simple Secrets of Happy People de David Niven (x)

Je n’ai pas appris grand chose, ou plutôt je n’ai pas retenu grand chose. Personnellement, les « self help books » ne m’ont jamais vraiment beaucoup aidé. Ce n’est pas une lecture désagréable. C’est plutôt sympathique. On a un conseil pour être heureux, puis une étude avec des chiffres à l’appui et enfin un exemple et cela, 100 fois pour les 100 secrets. Je n’ai pas eu d’épiphanie en lisant ce livre. Ce ne sont pas vraiment des secrets. Ce sont des trucs tout simples que tout le monde sait mais que personne ne fait, c’est tout.

Z is for Zombie

(« Zombie zoo, zombie zoo, zombie zoo, zombie zoo. Who let those zombies out of the damn zombie zoo? »)

Reasons I fell for the Funny Fat Friend de Becca Ann (x)

THE WOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOORST

Comme vous pouvez le remarquer, je ne juge pas un livre par sa couverture. A part quand elle est jolie. J’ai vraiment envie de tuer Goodreads pour m’avoir convaincu de lire ce livre pourri. C’est nul, pourri, horrible. L’un des pires livres que j’ai lu cette année et durant toute mon existence. J’ai perdu trop de temps à lire ce livre, et je ne compte pas perdre plus de temps à en parler. C’est nul, ne le lisez pas.

Reading Challenge : Janvier 2013 (x); Février 2013 (x)

16 réflexions sur “I want everyone to meet you. You’re my favorite person of all time.

  1. Mel dit :

    Bonsoir.🙂 A vrai dire je ne sais pas par quoi commencer. Je voulais laisser un commentaire depuis longtemps, trèèèès longtemps. Mais je ne savais pas par quoi commencer.
    Donc voilà. Je suis tes articles depuis pas mal de temps. C’est devenu un peu comme ma petite chronique hebdo/mensuelle. J’aime bien lire tes avis, quand tu racontes ta vie… ça me détend, je me dis que je suis pas la seule à être en plein bordel dans ma tête parfois. (tu dois te dire « whaaaaat?wft, c’est qui cette folle? d’où est-ce qu’elle sort? ») En fait tu m’as fait découvrir pas mal de trucs : The fault in our stars, et donc John Green. J’adore John Green. New Girl, qui est juste trop drôle et trop tout. Parks and Recreation, je crois maintenant que je connais toute l’histoire même si je n’ai absolument vu aucun épisode…
    Pour en revenir à l’article, ça faisait un temps que j’avais envie de lire Me Before You, mais quelque chose m’en retenait. Puis après ton avis je me suis lancée. Je m’étais préparée, j’avais sorti tout le matos, kleenex, des p’tits gâteaux (on ne sait jamais)…. mais il n’y rien eu. Pour tout dire, pendant tout le livre je n’ai pas pu m’empêcher de penser à Intouchables et de comparer. Et je me suis ennuyée. Les personnages étaient trop dans le caricatural et puis « l’histoire » entre Lou et Will ne m’a pas vraiment touchée, je n’arrivais pas à la comprendre. Peut-être que c’est Will qui m’a gêné, j’avais l’impression que Lou était à sa commande, il était sec et parfois méprisant, et elle n’osait jamais l’affronter réellement. Puis à la fin (réf : quand elle lui dis ce qu’elle « pense » et que pour lui ce n’est pas assez) je l’ai vraiment trouvé égoïste, même si j’ai compris pourquoi il avait ce désir. Je ne sais pas, j’aurais voulu qu’il change lui aussi, peut-être pas qu’il change d’avis, mais qu’il puisse dire ce qu’il ressentait, ce que lui, il pensait réellement, et pas ce que les autres personnages imaginait, j’aurais voulu qu’il s’ouvre.
    Je crois que je devait être trop sentimentalement impliquée dans mes lectures et que celle-là m’a laissé sur ma faim. J’en attendais plus.
    Bon je crois que je vais m’arrêter là.
    J’attends tes prochains articles et courage pour ton challenge lecture 350 livres par mois (omg tu dors pas de la nuit, ou ça se passe comment?).

    • MissChanandlerB. dit :

      Merci de me laisser un commentaire. Ces derniers temps, je me sens un peu seule sur mon blog. Les gens commentent de moins en moins. Je ne sais pas si c’est une tendance générale, ou juste sur mon blog. C’est parfois un peu triste.
      Mon blog rassure les gens sur leur santé mentale since 2009 ! Je rassure probablement les gens car je suis pire qu’eux.
      Aaaahhhh, regardes Parks and Recreation ! Connaître vaguement l’histoire et la regarder, la vivre n’ont rien à voir. Toutes les personnes que j’ai convaincu de regarder Parks me vouent aujourd’hui une reconnaissance éternelle ! Bon, pas vraiment mais l’idée est là.

      Concernant Me Before You.
      Je n’ai pas vu le film Intouchables, donc ça a peut être joué en faveur du livre. Ce n’était pas quelque chose de déjà vu pour moi. Je comprenais l’attitude de Will, sa frustration. C’était énervant et j’avais envie de le tuer mais je pouvais comprendre pourquoi il agissait ainsi. Mais je comprends totalement ta frustration envers le développement du personnage. Tu soulèves des points tout à fait légitimes. J’espère que cette lecture ne va pas te rebuter de mes autres conseils lecture. (Je peux te promettre qu’Eleanor & Park est très très bien. Hey ! Même John Green le dit !)

      Haha, nope, mon reading challenge s’arrête à 100 livres pour l’année 2013. Honnêtement, je ne comprends pas moi même comment j’ai pu lire autant de livres ce mois de mars. Je pense que ce sont beaucoup de livres courts et addictifs.

      J’espère te revoir bientôt par là ! N’hésites pas à te présenter ici, si tu as un peu de temps et l’envie !

  2. Hajar dit :

    Bon Eleanor and Park est dans mon panier de commande, j’étais déjà pressée de l’acheter mais là je suis passée à l’acte, tout comme le livre parfait qui est aussi passé au panier… Je te montre le 3ème livre que j’achèterai ce mois-ci ? Qui sait, peut-être qu’il va t’attirer et que tu ne le connais pas ! http://www.goodreads.com/book/show/15764032-dr-bird-s-advice-for-sad-poets Je suis déjà amoureuse de la première citation du résumé…

    The wooorst, je ne le connaissais pas du tout et c’est tant mieux. Me before you est dans ma bibliothèque et me fait de l’œil de plus en plus…

    • MissChanandlerB. dit :

      Figures toi que je connais ce livre ! Et non seulement je le connais, mais en plus je l’ai ! Il est dans mes livres à lire. Mais j’ai tellement de livres à lire avant. Je n’ai aucune idée de quand je vais enfin pouvoir le lire ! Tu le liras probablement avant moi !
      Yayyy ! Tu vas adorer Eleanor & Park !

  3. iLLy dit :

    (Mon dieu, mon dieu. J’essaye de rattraper tout mon retard sur tes articles…)
    Moi qui cherchais de nouveaux bouquins à lire, je suis bien tombée.
    Je dois admettre que tu m’as donné clairement envie de lire Eleanor & Park. Ça me parle bien. Je pense que je me laisserais tenter. Merci!!

    • MissChanandlerB. dit :

      Et c’est pour cette raison qu’il faut lire mon blog régulièrement. Car je suis une de ces weirdos qui continue à mettre à jour mon blog tous les 10 jours maximum.
      OUI ! Excellent choix ! Lis le, et ensuite on pourra en parler !

You give away nice like it doesn't cost you anything.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s