Maybe we could be the start of something.

READING CHALLENGE : MAY 2013

Lire à la plage est un mythe, right ? C’est genre impossible. Honnêtement, la plage n’est pas le bon cadre pour lire sur la triple pénétration, la signification de « woodman » et le face fucking (un baiser très énergique! jk.). Yep, j’ai tenté de lire à la plage Consider The Lobster de DFW. (Infinite Jest était trop lourd à transporter.)  Et j’ai appris beaucoup, beaucoup de choses sur l’industrie du porno. J’ai toujours su que c’était sexiste mais pas à ce degré. Je crois que je n’avais pas envie d’imaginer un tel degré, c’est juste trop triste.

Contrairement à ce qu’on peut penser, mon Reading Challenge a souffert de ces vacances à la plage. Je ne suis pas en retard mais je suis très juste. J’ai lu un total de 13 livres au mois de Mai ce qui est plus que satisfaisant quand on sait que j’avais des partiels au début de ce mois.

AWESOME !

The Great Gatsby by F. Scott Fitzgerald (x)

“So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past.”

BEST BOOK EVER ! ! !  Non mais presque, non ? J’ai lu pour la première fois The Great Gatsby quand j’avais 15 ans sur une recommandation de ma prof d’anglais. Je ne l’avais pas lu en version originale malgré les encouragements de ma prof d’anglais car je ne me sentais pas capable à l’époque de lire une telle œuvre en anglais. Je pensais que ça allait être trop compliqué, gâchant ainsi mon appréciation pour ce livre. Il faudra attendre deux ans, et la lecture de toutes les fanfictions existantes Leslie/Ben  pour que je me sente enfin capable de lire en anglais. (je ne mentais pas quand je disais que faire partie du fandom de Parks a un peu changé ma vie.) J’ai donc relu The Great Gatsby mais cette fois ci en VO, histoire d’avoir tout en tête avant de voir l’adaptation de Baz Luhrmann. J’ai honnêtement passé un bon moment devant le film. The Great Gatsby, étant à la première personne, est quelque chose d’assez difficile à adapter en film. Je ne suis pas fan du récit cadre mais je comprends ce choix. Tobey Maguire ne m’a pas impressionné en Nick Carraway. Mais à part ça, j’ai trouvé que le casting était solide. Je sais que certains étaient un peu sceptiques concernant la soundtrack du film mais personnellement j’ai beaucoup apprécié cette soundtrack. Elle apportait une touche de modernité. Même si vous n’avez pas aimé le film, LISEZ THE GREAT GATSBY. Il s’agit d’une des plus grandes œuvres de la littérature américaine et c’est complètement justifié.

Divergent

Divergent (x) / Free Four (x) / Insurgent (x) by Veronica Roth

“We believe in ordinary acts of bravery, in the courage that drives one person to stand up for another.”

OH. MY. GOD.

Je suis faible. Je ne voulais pas commencer Divergent car je savais que j’allais être obsédée par ces livres. Je ne sais pas si vous l’aviez remarqué depuis le temps mais je m’excite et m’enthousiasme très rapidement envers la moindre chose. (me regarder en train de regarder Teen Wolf est quelque chose de très comique et effrayant. Demandez à mon frère.)

Je me suis décidée à lire Divergent lorsque j’ai appris le casting d’Hazel Grace (ugh, à cause d’Augustus, je ne peux plus l’appeler seulement Hazel. Elle est et sera toujours pour moi Hazel Grace) Shailene Woodley a été choisi pour jouer Hazel Grace. La même Shailene Woodley qui interprète le rôle de Tris dans Divergent, un autre YA très très populaire. Shailene Woodley sera partout d’ici deux ans ! Encore plus fun, Ansel Elgort a été choisi pour jouer le rôle d‘Augustus Waters. Le même Ansel Elgort qui joue le rôle de Caleb, le frère de Tris dans Divergent. Oui, c’est très incestueux tout ça. On va donc voir Ansel Elgort jouer le frère de Shailene Woodley puis nous allons revoir, un an plus tard, Ansel Elgort jouer le grand amour de la vie de Shailene Woodley et enfin le revoir l’année suivante, jouer de nouveau son frère. Ce qui laisse à penser qu’il  y a genre 4 jeunes acteurs dans tout Hollywood qui savent jouer.

Donc voilà la raison qui m’a poussé à enfin lire Divergent. Et franchement, je regrette. JE REGRETTE CAR JE DOIS MAINTENANT ATTENDRE LE 22 OCTOBRE 2013 AFIN DE LIRE ALLEGIANT (le dernier de la série.) J’ai envie de pleurer car on a appris récemment que Allegiant sera raconté du point de vue de Tris et Tobias ! Oh My GOD ! Oh My God ! JE SAIS. Ça va être AMAHZING. Je ne peux plus attendre ! UGHHHHH….

Toutefois, Veronica Roth est super cool et va publier quelques nouvelles du point de vue de Four (un peu du même style que Free Four) pour nous faire patienter. La première de ces nouvelles The Transfer : A Divergent Story (x) paraitra le 3 septembre. J’ai hâte car Four est un personnage tellement intéressant et fascinant. Facilement mon personnage préféré après Tris.

Je n’ai pas envie de me précipiter mais si Allegiant est du même niveau que Divergent et Insurgent, la trilogie Divergent sera pour moi supérieure à celle de The Hunger Games. Mais je sais que les conclusions sont difficiles et peuvent parfois tout gâcher (MOCKINGJAY ! I’M LOOKING AT YOU.) donc ne nous précipitons pas et lisons Allegiant avant de faire un avis définitif.

Je suis faible quand il s’agit de dystopia bien écrite et construite, accompagné d’une bonne dose de romance donc bien sûr que j’allais aimé Divergent. J’ai forcé mes amis les plus proches à lire Divergent afin d’avoir des gens avec qui parler (s’exciter) sur Divergent (Tobias et Tris) Soit j’ai un grand talent pour la persuasion, soit j’ai fatigué mes amis avec Divergent, quoi qu’il en soit, ils l’ont lu et ils ont adoré. Et ils me vouent à présent une reconnaissance éternelle. Je suis la personne qui a apporté les dystopias principalement destinés à des préados dans leurs vies.

YAY, moi !

J’aime tout dans Divergent. Je suis amoureuse de la relation entre Tris et Four. La progression, le développement, les nuances de cette relation sont excellentes. J’ai vraiment apprécié le développement de leur relation lors du second tome. C’était tellement tendu, subtile et complexe. Et plein de MAKING OUT, ce qui devrait être requis pour toutes les dytopias. BEAUCOUP BEAUCOUP DE MAKING OUT. PLEASE ! De ce côté, je n’ai pas été gâtée avec Peeta et Katniss et c’est pour ça que j’ai été ravie de ce changement.

J’ai été agréablement surprise par Divergent car ce livre est parvenu à éviter toutes les choses que j’ai détestées dans la trilogie The Hunger Games. Lisez Divergent maintenant avant que ce livre devienne encore plus populaire et que vous devrez prétendre ne pas avoir envie de le lire car il est trop mainstream.

Who’s Afraid of Mr Wolfe ? by Hazel Osmond (x)

“Sometimes you have to realise that somebody is not coming back and there will be no happy ending. You don’t get the prince, you get the frog. And sometimes after a while the frog doesn’t seem so bad and you realise that the prince was not in fact that much of a prince.”

Ce livre m’a été recommandé par une amie. Une amie qui comme moi aime Mad Men. Elle a été attirée par ce livre car l’héroïne travaille dans le milieu de la publicité et elle a quasiment le même job que Peggy Olson et le love interest a le même rôle que Don Draper dans l’agence. J’avais déjà vu ce livre dans Goodreads mais je ne m’y suis pas attardée car le titre ou la couverture ne m’attirait pas plus que ça.

Et c’était une grave erreur car ce livre est génial ! Dans le genre chick litt, il est juste un tout petit peu en dessous de You Don’t Have To Say You Love Me qui était mon coup de cœur du mois dernier.

L’héroïne était sympathique, ce qui est souvent  primordiale dans mon appréciation d’une chick litt. J’ai besoin de ne pas complètement détester le personnage principal. Sa relation avec sa tante était touchante. Sa relation avec Jack était très hot, angsty et compliqué. Tout ce que j’aime dans les romans et tout ce que je déteste dans la vraie vie. (à part le côté hot.) Le trope  relation secrète entre supérieur et employé est un de mes préférés quand c’est bien fait, ce qui est rare.

COOL !

The Piper’s Son by Melina Marchetta (x)

“Don’t let anyone take care of you. Can you maybe leave that for me to do? I mean, take care of you? Feel free to take care of me in return… because I think I’ll need you to do that.”

Ce livre est une sorte de suite à Saving Francesca qui est mon préféré de Melina Marchetta. Sauf que cette fois c’est Thomas Mackee qui a besoin d’être « sauvé ». Vous ne pouvez pas savoir à quel point j’étais excitée quand j’ai appris que non seulement il y avait une suite à Saving Francesca mais en plus qu’il se focalisait sur Thomas Mackee, mon personnage secondaire préféré dans Saving Francesca. Et j’ai appris ça grâce aux recommandations de Goodreads. Et rien que pour ça je pardonne Goodreads pour tous les livres pourris que j’ai lu à cause de ce site. On retrouve tous les personnages de Saving Francesca cinq ans plus tard. J’ai adoré retrouver tous ces personnages et découvrir ce qu’ils sont devenus. Le développement de certains était attendu, et d’autres très surprenant. J’ai été triste de voir mon personnage secondaire préféré dans Saving Francesca aussi perdu. Melina Marchetta écrit toujours aussi bien, même lorsque le point de vue est masculin. Certains auteurs de YA ont du mal avec les points de vue masculins, et ça se voit. C’était vraiment cool de suivre le développement de Thomas Mackee et d’en apprendre plus sur sa vie, sa famille et sa vision du monde. C’était un personnage qu’on avait toujours envie de voir davantage  dans Saving Francesca donc je suis ravie que Melina Marchetta ait décidé d’écrire un livre centré sur lui.

Cabot

Boy Meets Girl (x)  / Every Boy’s Got One (x) by Meg Cabot

“Though I imagine in your case, trying not to fall just made you fall harder.”

J’ai lu le premier de cette « trilogie » il y a très longtemps. A l’époque où j’étais obsédée par les chick litt. J’avais lu le premier (The Boy Next Door) en un jour. C’était très facile à lire car il s’agit d’une sorte de roman épistolaire. Peut on appeler ça épistolaire si c’est sous forme d’emails échangés ? J’avais adoré ce livre, j’ai d’ailleurs écrit une sorte de érotique friend fiction inspirée par ce livre. OUI, j’écrivais aussi des érotique friend fiction quand j’avais 15 ans. Sauf que je n’appelais pas ça comme ça. J’étais une sorte d’inspiration pour le personnage de Tina Belcher.

Je crois que je savais qu’il y avait une sorte de suite au premier tome. Je l’ai su à un moment de ma vie puis je l’ai oublié. Et récemment, j’ai lu un article d’une fille de mon fandom où elle mentionnait la trilogie « Boy » de Meg Cabot. Et je me suis tout de suite rappelée et me suis mise à la recherche de ces deux livres. J’étais au courant vaguement pour le second tome mais je ne savais absolument pas qu’il y en avait un troisième.

On retrouve dans le second tome quelques personnages du premier tome. Les deux protagonistes ont des attaches avec les personnages principaux du premier tome. On retrouve le même cadre. Et le roman est une nouvelle fois racontée sous forme d’e-mails sauf qu’elle a ajouté les fax, les tickets de caisse, les messages répondeur et plein d’autres trucs ce qui est très sympa.

Le troisième et dernier tome est en dessous des deux premiers. Les personnages ont déjà un peu moins d’attaches avec les personnages des deux premiers tomes. Le format du troisième tome est très étrange. Il s’agit du journal de l’héroïne. Il y a des dessins, le récit des événements passés et la transcription des conversations. Ce qui est impossible. Le personnage écrit dans son journal pendant qu’elle parle à un autre personnage. C’est très étrange mais ça reste néanmoins sympathique quand on oublie le côté logique de la chose.

OKAY…

You Had Me at Hello by Mhairi McFarlane (x)

“It’s pathetic, I knew I did from that first moment we met. It was…not love at first sight exactly, but – familiarity. Like: oh, hello, it’s you. It’s going to be you. Game over. »

J’ai été attirée par ce livre uniquement à cause du noms des protagonistes. Ben et Rachel. Je ne sais pas, ça sonne bien. Je suis à ce point superficielle. Un exemple du degré avancé de ma superficialité ? Je suis presque sûre que j’ai été attirée par mon ex-binôme uniquement parce que la première fois que je l’ai vu, il portait exactement le même windbreaker que Ben Wyatt. Il avait beau être l’opposé physiquement d’Adam Scott (très grand, châtain, et rien d’un sexy elf king), j’ai été attirée par lui uniquement à cause d’un vêtement de sa garde robe. Cela a été difficile de l’avouer mais je suis presque sûre que c’est vrai. S’il n’avait pas ce windbreaker, je ne l’aurais pas remarqué le premier jour. (je l’aurais remarqué ensuite car il est genre super grand et fait des remarques intéressantes en classe. Mais je ne l’aurais pas forcément remarqué sous un aspect romantique.) En gros, habillez vous comme Ben Wyatt (même pas. Possédez un vêtement similaire à un habit de sa garde robe) et je serai attirée par vous.

Bon, parlons un peu de ce livre. Une histoire intéressante. Des personnages sympathiques. Et un aspect réaliste qui rend ce livre un peu long parfois. Je sais que c’est censé prendre du temps mais dès fois, c’était un peu trop. Il y a quelques longueurs rendant le livre un peu dur à lire. J’ai bien aimé l’alternance entre le présent et le passé à la fac, ce qui permettait de mieux comprendre leur relation ou plutôt ce qu’aurait pu être leur relation s’ils avaient osé. Le livre est plutôt bien écrit. La conclusion est satisfaisante mais le livre un peu long pour une telle histoire. Et j’aurais aimé en savoir plus sur le développement de la relation entre Ben et Rachel.

The Single Girl’s To-Do List by Lindsey Kelk (x)

« I was in love with not being on my own, with having someone there at the end of the day and now I knew I didn’t need that. My heart was not broken over him: it was breaking for the things I had wanted from him. And I didn’t want them any more. »

Ce que j’appelle une chick litt classique. Cela ne m’a pas impressionné. C’est à force de lire et relire ce même type de chick litt classique que j’ai arrêté d’être obsédée par la lecture de chick litt quand j’avais 15 ans. Tout était très prévisible. Après, cela reste un livre sympathique, parfois drôle et léger et parfois c’est exactement le genre de lecture qu’on recherche. Ce n’est pas un livre inoubliable car pour être totalement franche avec vous, je ne me rappelle de pas grand chose concernant ce livre. Je me rappelle que je n’ai pas complètement détesté la lecture de ce livre, j’ai même apprécié mais j’avais hâte de le finir pour passer à un autre livre.

How My Summer Went Up in Flames by Jennifer Salvato Doktorski (x)

“First I lost my heart. Then I lost my mind.”

Mon premier YA Road Trip ! La raison pour laquelle elle doit faire un roadtrip accompagnée de trois garçons très différents est plutôt fun. Depuis ce livre, j’ai lu d’autres YA Road trip, et celui ci fait, à vrai dire, pâle en comparaison. Un bon YA Road Trip ? Amy and Roger’s Epic Detour ! J’en parlerai dans mon prochain prochain article. Le personnage principal peut parfois être énervant et immature. Je pense que je savais à peu près avec qui elle allait finir parmi les trois garçons mais j’avais espoir qu’elle finisse avec un qui n’était pas aussi cliché et prévisible. Ce livre était assez attendu sur Goodreads et je dois dire que j’ai été déçue. Je m’attendais à beaucoup mieux. Il s’agit d’un YA ordinaire, idéal à lire pendant les vacances.

This Girl by Colleen Hoover (x)

“I lie back on my pillow and think back to that day. The day that I fell for my wife.”

This Girl raconte les événements phares de Slammed de Colleen Hoover  du point de vue de Will (le love interest). Il suit le second tome de cette série, Point of Retreat. Nos deux protagonistes sont en lune de miel où ils font l’amour 24/7 et se remémorent les débuts de leur relation entre chaque rapport sexuel. Normal, right ? C’est ce qu’on fait tous ! Ce livre n’était pas nécessaire. Je n’ai rien appris de nouveau. La voix de Will n’est pas assez distincte de Layken ou remarquable pour que ce soit vraiment intéressant. Je pensais que ça pouvait être intéressant car je préférais Will à Layken. Raconter une histoire déjà connue sous un autre point de vue est difficile et pas forcément intéressant pour le lecteur qui connait déjà l’issue de chaque action. Ce n’est intéressant si et seulement si le second point de vue a une vision des choses très différente ou a vécu des choses que le lecteur ne savait pas et qui explique ainsi certains de ses comportements. This Girl est plus une version rééditée de Slammed avec en addition quelques scènes de sexe très très vagues.

Ewwwwwww ! ! !

Forbidden by Tabitha Suzuma (x)

“You’ve always been my best friend, my soul mate, and now I’ve fallen in love with you too. Why is that such a crime?”

Ce livre a reçu d’excellentes critiques sur Goodreads et vu le côté fucked up du livre, ça m’a beaucoup intrigué. J’ai lu une fanfic où les personnages étaient demi frère et demi soeur après le remariage de leur parent respectif et c’était extrêmement tendu, angsty et complexe. En gros, c’était génial alors qu’au départ je ne pensais pas que je pouvais aimer une telle fanfic.

Donc j’ai commencé ce livre avec le moins de préjugés possibles. Et non, je ne pouvais juste pas. C’était juste trop fucked up. Maya et Logan sont vraiment frère et sœur, nés tous les deux de l’union des mêmes parents. Ils ont un an d’écart. J’ai un frère qui est mon aîné de trois ans et c’est l’une de mes personnes préférées au monde mais non, ewwww, ewww, ewwww, cette idée ne m’a jamais effleuré l’ esprit. Parce que c’est mon frère ! C’est tout. Period. Ce livre fait passer les gens qui pensent comme moi comme des gens étriqués d’esprit et les obstacles à l’amour entre Maya et Logan.

J’ai grimacé un nombre incalculable de fois. Les scènes où ils sont intimes l’un envers l’autre sont quasiment impossibles à lire. Je me considère comme quelqu’un plutôt ouvert d’esprit mais fuck, non, cette relation, ce livre était fucked up. Et je ne comprends pas comment des gens puissent autant aimer et encourager la relation entre Maya et Logan. Est ce des gens qui n’ont pas de frères et sœurs ? C’mon, même quelqu’un qui ne sait pas ce que c’est d’avoir un frère ou une sœur peut voir à quel point c’est fucked up et dégueulasse.

L’écriture est juste correcte. Le livre a quelques longueurs. Il y a une alternance de chapitres du point de vue de Maya puis du point de vue de Logan. Ce qui est inutile car leurs voix sont bien trop similaires et ont une vision du monde presque identique. Peut être parce qu’ils sont frère et sœur et qu’ils ont grandi ensemble ??

Juste ewwwwwwwwwwwwwww…………..

Et je ne comprendrais jamais les critiques et les notes de Goodreads.

Reading Challenge 2013 : Janvier (x), Février (x), Mars (x), Avril (x)

2 réflexions sur “Maybe we could be the start of something.

  1. Hajar dit :

    The Great Gatsby est sur ma liste pour 2014 (oui ma liste des must read en 2014 est quasi prête, avec essentiellement des classiques). Divergent, j’ai adoré et pour moi cette saga est déjà bien meilleure que Hunger Games où j’avais moyennement aimé le tome 2 et détesté le 3. Who’s Afraid of Mr Wolfe ? a rejoint ma wishlist, j’ai adoré la citation !

    Forbidden a toujours été sur ma liste, je ne savais pas que le sujet était ça… ça m’intéresse mais tu sembles tellement dégoûtée que je ne sais plus. Ce livre n’est pas prioritaire en tout cas, c’est certain.

    (faut que je te raconte des choses en fait ! in private)

    • MissChanandlerB. dit :

      Ta liste est déjà prête ?! J’ai l’impression que je lis selon mes envies du moment. Je ne pourrais jamais respecter uns liste.
      Je pense pareil que toi. The Hunger Games se dégrade au fil des tomes. Après, Allegiant n’est pas encore sorti. Ça se trouve ça sera un Mockingjay bis. Je croise les doigts pour que non. Et j’ai assez confiance en Veronica Roth pour ne pas tout ruiner.
      OUI ! Who’s Afraid of Mr Wolfe est excellent malgré les premières apparences. Au début, ça peut sembler à un Fifty Shades bis mais pas du tout ! Who’s Afraid of Mr Wolfe est tout ce que Fifty Shades espérait être mais sans succès.
      Je pense que le livre aurait pu être intéressant si ça avait été bien écrit. Étant mal écrit, c’est gênant à lire et provoque un sentiment de malaise auprès du lecteur.

      (Tu m’intrigues ! Envois moi en email ! Si tu n’as plus mon adresse, je te l’enverrai sur Twitter !)

You give away nice like it doesn't cost you anything.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s