And I hate to speak so free but you mean nothing to me

Je crois qu’une infime part de moi s’est toujours dit que les gens ne venaient pas vers moi  car j’étais potelée/ avais de l’acné / étais une personne triste à cause de ma dépression.

Je sais que c’est ridicule mais c’était juste rassurant de pouvoir se raccrocher à ça. Me dire que les gens ne m’aimaient pas à cause de certains aspects de ma personne que je pouvais changer, et par conséquent changer la perception des gens sur moi. C’était plus facile de me dire que les gens ne m’aimaient pas pour des choses que je n’ai pas choisi d’être.

Mais bien sûr que c’est faux.

Je suis moins potelée car je pratique une activité physique régulièrement et je mange moins de pain. (« Bread makes you fat ????« )  Je n’ai plus d’acné car j’ai suivi un traitement. Je ne suis plus en dépression bien qu’il m’arrive parfois d’être triste.

Et pourtant, les gens ne viennent pas plus vers moi. Et le pire ? C’est que j’apprécie ça. J’apprécie le fait qu’ils ne viennent pas vers moi. Et le fait que j’apprécie ça me culpabilise énormément. J’ai l’impression d’être une horrible personne.

tumblr_m8184cLVpB1qcdg4no1_500

J’ai vraiment envie de m’améliorer et d’être un meilleur être humain. Et c’est pourquoi à chaque début d’année scolaire, je suis très sociable, amicale, souriante et gentille. Je me dis qu’à force de prétendre être cette personne, je finirai par devenir cette personne. C’est bien connu :  Fake it till you make it become it. Mais je n’y arrive pas. C’est vraiment dur d’être cette personne. D’être la personne qui s’intéresse vraiment aux autres sans jugement, la personne qui a envie de parler à tout le monde, la personne qui dit « Bonjour » à tout le monde, la personne qui sourit tellement que ça n’a plus de signification.

J’ai donc fait ma rentrée des classes il y a un peu plus d’une semaine. Et je dois dire que c’était un peu chaotique, d’où le peu d’articles pour le mois de septembre. Mais rassurez vous, une fois que je m’habituerai à ce nouveau rythme, je posterai de nouveau tous les dix jours maximum. (wow, c’est très ambitieux de ma part.) J’ai retrouvé une grande partie de ma classe de l’année précédente, minus les gens inutiles. (yay ! Mais il en reste encore.)

Et j’ai essayé d’être la personne que j’aimerais être. C’est à dire une bonne personne. Quand je pense à une bonne personne, je pense à quelqu’un que tout le monde apprécie. Et j’ai envie d’être une bonne personne mais je sais que les gens ont plus une tendance à ne pas m’apprécier que le contraire. Donc je suis allée vers eux, j’ai souri, j’ai engagé la conversation, j’ai comblé les silences et je me suis sentie terriblement seule tout le long. Je ne sais pas vraiment pourquoi. Je sais que j’étais soulagée une fois que je me suis retrouvée seule sur le chemin du retour. Après chaque séance d’intense sociabilisation, j’ai besoin de me retrouver seule ou d’aller voir des gens que j’aime.

Les gens de ma classe ne sont pourtant pas méchants. Et je suis sûre qu’ils ont tous au moins une ou deux choses intéressantes à propos d’eux. C’est rare de trouver des gens complètement et totalement inintéressants. J’ai même découvert des gens qui avaient quelque points en commun avec moi. Genre on regarde tous les deux New Girl. (et quel point en commun ! Ce n’était pas comme si tout le monde regardait New Girl.) Mais même dans le partage d’une chose en commun, je me sentais seule car je suis légèrement effusive quand je parle de quelque chose que j’aime. J’ai tendance à employer des mots très forts et des sons étranges pour exprimer cet amour et ça peut être légèrement terrifiant pour des gens qui ne sont pas spécialement familiers avec Tumblr.

J’ai eu un moment d’épiphanie qui était que malgré le fait qu’ils étaient gentils et probablement relativement intéressants, je n’avais pas particulièrement envie de faire l’effort de m’intéresser à eux. Ce qui est horrible. Je ne pense pas qu’une bonne personne pense ainsi. A cause de mon introversion combinée à mon anxiété sociale, j’ai toujours su que ça n’allait pas être facile pour moi. Mais pas à ce point.

tumblr_mo0x3khCDN1rawsk6o2_500

Être dans mon coin à lire en écoutant Welcome To Night Vale (Vous ne connaissez pas ce podcast ? Shame on you ! C’est le meilleur et le plus étrange podcast au monde !) est trop facile pour moi. Mais en même temps, être avec le groupe dans ma classe me donne l’impression d’étouffer. Je suis juste là dans le groupe, et je ne participe pas vraiment à la conversation car il est 9h du matin et je n’en ai pas envie.

Paradoxalement, prétendre être une personne sociable et souriante me donne un sentiment d’extrême solitude et de profonde tristesse.

Peut être que je devrais essayer plus dur jusqu’à enfin devenir cette personne, peut être que je ne suis pas une bonne personne ou peut être que je suis une bonne personne mais d’une façon bizarre qui consiste à ne pas aimer les gens en général à l’exception des gens qui comptent pour moi.

15 réflexions sur “And I hate to speak so free but you mean nothing to me

  1. Sarah dit :

    C’est fou parce que j’ai ressenti exactement la même chose en ce début d’année (et depuis mes 22 ans de vie sur terre niahaha) ! Je me dis aussi que c’est la combinaison anxiété sociale et introversion, mais je me demande toujours est-ce une névrose ou est-ce une partie de la personnalité ?
    Anyway, j’espère que tu rencontreras au moins une personne qui te donnera envie de sociabiliser un peu plus, et te fera sentir un peu moins seule que d’habitude quand tu es à la fac🙂 (on ne sait jamais, c’est ce que je me dis en tout cas)

    • MissChanandlerB. dit :

      EXACTEMENT ! Suis je ainsi à cause de mes névroses ou de ma personnalité ?! Si c’est à cause de mes névroses, cela ne dépend pas totalement de moi. Si c’est une part de ma personnalité, cela fait de moi une personne pas super gentille. Ou encore est ce vraiment une part de ma part personnalité que je mets sur le compte de mes névroses pour ne pas me faire sentir comme une horrible personne ?
      UGH. Cercle vicieux.
      J’ai déjà rencontré quelque personnes avec qui je me suis tout de suite entendue. Ce n’était pas forcément des gens qui avaient plein de choses en commun avec moi. Juste des gens que j’avais l’impression de connaître. Comme un sentiment de familiarité. Et je me sens en général à l’aise avec ces gens là. Mais c’est très très rare. Ça m’est arrivé peut être deux ou trois fois dans ma vie.
      Ou dès fois, j’ai l’impression d’avoir partagé un moment avec quelqu’un, un moment qui je pense, sera le début d’une amitié. Et puis il s’avère que non, Il s’avère que c’était juste spécial pour moi. Et que ce genre d’interaction est tout à fait habituel et normal pour cette personne. Et on finit juste par se saluer timidement quand on se voit les jours suivants. C’est juste frustrant.
      En général, je trouve toujours au moins une personne à chaque fois que je me suis retrouvée dans des classes sans mes amis au lycée et à la fac. A l’exception de mon année en droit où j’étais vraiment seule. Et c’était très déprimant.

      Je n’ai pas l’impression de t’avoir déjà vu ici. Tu viens de découvrir mon blog récemment ou es tu une lectrice silencieuse qui est enfin sorti de l’ombre ? N’hésites pas à te présenter à cette page (https://haveyoumetme.wordpress.com/2012/09/04/have-you-met-them/) si tu as le temps et l’envie bien sûr.

  2. Sarah dit :

    Hihi je dirais plutôt une lectrice silencieuse ! J’ai découvert ton blog il n’y a pas très longtemps, et j’ai décidé de sortir de l’ombre… Et je me présenterais sur cette page du coup, je n’avais pas vu cet article ! Et j’adore ton Reading Challenge d’ailleurs, ça me permet d’avoir des supers conseils de lecture🙂
    Je me dis que même si c’est une partie de la personnalité d’être introvertie-anxieuse sociale plutôt qu’une névrose, ou les deux, ce n’est peut-être pas inéluctable, ou du moins on peut probablement vivre avec et s’en accommoder (j’essaye, malgré les apparences, de rester positive) ! Et puis, je te comprends, j’ai quelques rares amis avec lesquels je me suis sentie très vite à l’aise, mais je me lasse vite des relations « superficielles » qui sont beaucoup plus nombreuses logiquement… Enfin, globalement, on arrive toujours à trouver quelques personnes avec qui on s’entend plutôt bien, sinon c’est sûr que ça peut devenir très vite déprimant !
    Contente d’avoir partagée ses confessions d’introvertie à introvertie🙂

    • MissChanandlerB. dit :

      Cool ! Je ne sais jamais si les gens apprécient mes articles Reading Challenge. Les commentaires sont une de mes seules façons de pouvoir mesurer l’appréciation d’un article et j’ai en général peu de réactions, voire pas de réactions, sur ces articles. Après je comprends, vous ne pouvez pas réagir sur des livres que vous n’avez pas lu. C’est normal.
      (Je prévois de publier un article Reading Challenge ce Mardi, au plus tard Jeudi.)
      Je suis comme toi, je ne suis pas douée pour les relations superficielles. Je suis plutôt du genre TOUT ou RIEN. J’ai besoin d’être investie à 100% dans mes relations ou pas du tout. C’est une des raisons pour laquelle je n’aime pas les très grands groupes. Je peux m’en sortir avec 3 ou 4 personnes mais après c’est juste trop.
      Même si on sait très bien qu’on n’est pas les seuls à penser ou ressentir ça, c’est toujours cool d’avoir la preuve concrète qu’il y a bien des gens qui ressentent exactement la même chose. Cela me fait me sentir moins seule d’une certaine façon.

  3. Kit dit :

    Hello, c’est la première fois que je laisse un message ici. Je te lis depuis quelques mois mais je suis restée moi aussi tapie dans l’ombre jusqu’à aujourd’hui. Je m’identifie à 100% avec tes propos. En 3 années post bac, j’ai suivi 3 parcours différents, et il n’y a qu’une année qui m’a apportée une plénitude sociale… malheureusement ce ne fut pas le cas scolairement.
    Je suis maintenant en LEA, c’est ma deuxième année, et malgré un effectif en classe de – wait for it – Q.U.A.T.R.E personnes (dont moi), nous pouvons aisément recevoir le prix de la classe la plus assomante du monde. J’ai tenté en première année de copiner, le sourire aux lèvres en souvenir de ma géniale année passée. Le choc. J’ai pensé que mes outils relationnels étaient rouillés donc j’ai insisté à grands renforts de quête de points communs (jusqu’à Candy Crush… que je ne pratique pas… oui oui…) mais rien. Et même si j’étais persuadée que je ne manquais rien, que je n’aurais jamais été épanouie en leur compagnie, cette déconvenue m’a fragilisée, m’a accompagnée dans le meeeerveilleux monde de la phobie sociale et m’a rendue terriblement craintive. Je me suis mise à tout calculer, à gommer le « moi » pour m’accorder mieux à autrui.
    J’ai vécu ça pendant plusieurs mois, seule dans cette nouvelle ville (évidemment à des centaines de kms de ma ville / de là où habitent mes amis de l’année précédente) et ce n’est que le raccord à mon « ancienne » vie qui m’a permis de me retrouver et de me réaffirmer. Revenir aujourd’hui sur les pas de feu mon anxiété le pas sûr et le sourire aux lèvres est une groooosse victoire mais je sais que ce que ce qui me semblait être un choix délibéré de rester seule (à travers le même « j’écoute un podcast/de la musique » toute seule dans mon coin) ne l’était probablement pas… – Bon après c’était une situation extrême, l’arrivée dans une ville où je ne connaissais per-sonne. Je ne sais pas si c’est le même cas pour toi. Si j’avais eu ne serait ce qu’une de « mes » personnes ici, jamais je ne serais passée par ces mois de galère, et jamais je n’aurais brisé ma délicieuse (et virtuelle) banderole « je n’aime pas les gens » que je n’hésitais pas à brandir il y a quelques temps.
    Depuis, je me suis retrouvée et suis revenue à la raison lorsque je me trouve parmi la faune étrange qu’est la fac >

    P.S : Moi aussi j’ai parfois recours à des sons étranges pour tenter d’exprimer mon amour sans borne envers une série/un film/autre, MERCI. (je crois que c’est comme ça que j’ai notamment effrayé une de mes camarades ahah)

    • MissChanandlerB. dit :

      Yay ! Nouvelle lectrice ! Comme je le dis à tous mes nouveaux lecteurs, n’hésites pas à te présenter ici (https://haveyoumetme.wordpress.com/2012/09/04/have-you-met-them/) si tu as un peu de temps et l’envie surtout ! Ce n’est pas obligé. Tout le monde n’a pas forcément envie de parler de soi sur Internet.
      Wow, 4 personnes ?! WTF ? T’es en LEA langue inconnu/langue inconnu ? JK. J’imagine que ça doit être difficile en classe. Mais au moins vous êtes un peu obligés d’être tous potes vu que vous êtes que 4.
      Je n’ai même pas envie d’imaginer arriver dans une nouvelle ville, fac, et perdre tous mes repères. Ma première année en droit était la pire année de ma vie. Je détestais la fac, les gens, les profs, la matière, tout mais au moins je savais qu’à la fin de chaque journée, j’allais rentrer chez moi. Et c’est ce qui me permettait d’avancer, l’idée de pouvoir rentrer chez moi. Donc je t’admire déjà pour ça. Je pense que je n’aurais pas tenu deux mois et j’aurais pleuré tous les soirs dans mon appartement d’étudiant.
      Gif de The Office ! Tellement de choses que j’aime dans le commentaire que tu as laissé…

      J’ai récemment eu une conversation avec une fille de ma classe qui ressemblait à ça

      Fille : J’ai vu ce film cet été. Insaisissable, je crois.
      Moi : OH MY GOD ! NOW YOU SEE ME !!!
      Fille : Hum, oui c’est ça.
      Moi : Jesse Eisenberg !
      Fille : Oui, mais le film était vraiment bien au niveau des…
      Moi : JESSE EISENBERG !!!
      Fille : ….
      Moi : JESSE EISENBERG !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! JE SUIS TROP AMOUREUSE DE JESSE EISENBERG !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      Bon, j’exagère. Mais je l’ai vécu ainsi dans ma tête.

  4. iLLy dit :

    Hey.
    Tu n’as pas à te sentir mal tu sais, même si je comprends ton sentiment.
    C’est bizarre, mais j’ai l’impression de me lire un peu…
    La plupart du temps, je préférais être seule qu’avec des gens. Enfin, quand je dis préférais, c’est encore un peu le cas aujourd’hui. Je suis du genre assez solitaire.
    Je ne sais pas me forcer non plus. Aller vers les gens n’est pas tellement mon truc.
    Ce que tu dois te dire c’est que tout ça n’est pas étrange. Vraiment. Tu es juste comme ça, c’est tout. Et je sais qu’à force, on se pose des questions.
    J’ai toujours été dans ma bulle, et c’est encore le cas aujourd’hui. J’ai l’impression de me sentir différente des autres par moment, de ne pas vraiment pouvoir partager mon petit monde avec quelqu’un. J’adore être seule, faire mes petits trucs de mon côté.
    Alors que par moment, je ne demande que ça de voir mes amis. Une bonne soirée entre potes, tous ensemble. Des petites balades la journée avec certains d’entre eux, un cinéma, passer du bon temps quoi. Mais je me sens vite étouffée quand je vois un peu de trop mes amis ou des connaissances et, aussi quand il y a trop de monde en soirée.
    Je toujours besoin d’avoir mon petit espace, et qu’on me laisse un peu tranquille.
    Mais avec le temps, j’ai su un peu m’ouvrir aux gens. Bon. J’avoue que ça m’a pris du temps. Et au final, je me suis rendue compte être vraiment sociable. Même si ma timidité prend parfois beaucoup le dessus. C’est jamais simple. Mais j’y travaille. (Foutue timidité! ça me bouffe!)
    En tout cas, j’espère que tu trouveras quelqu’un ou plusieurs personnes avec qui tu te sentiras bien, sans te forcer et avec qui tu pourras partager des choses que tu aimes. Parce que ça, c’est vrai que c’est quand même vachement cool!

    • MissChanandlerB. dit :

      A chaque fois qu’on pense « Suis je la seule à… ? « , on peut être presque sûre que la réponse est NON. Et c’est réconfortant de savoir qu’on n’est pas seuls à ressentir, penser, faire ça.
      J’en ai marre d’être la personne qui va toujours vers les autres. Pourquoi personne ne vient vers moi ? Je dois avoir une aura bizarre autour de moi. Une aura qui semble dire « fuck off » au monde entier.
      Exactement ! Il m’arrive d’être trop excitée à l’idée de passer une journée avec mes amis. Mais une fois la sortie passée, je peux facilement passer des jours et des jours sans avoir ce besoin de passer du temps avec eux. Cela n’a rien à voir avec eux. Ils sont adorables et tout. Mais c’est juste que je suis comme ça. J’ai besoin d’être seule.
      J’essaye de faire des efforts et de m’ouvrir plus aux gens. C’est difficile mais si les gens prenaient la peine d’aller un peu moi, ils verraient que je ne suis pas quelqu’un de méchant, froid, intimidant.
      J’ai l’impression d’être vraiment moi avec mes amis. Je ne fais pas attention à tout ce que je dis ou fais. Je suis juste moi.
      J’ai un peu de mal avec les gens de ma classe. Je sais pas. Je les trouve juste bruyants et fatigants dans l’ensemble. J’ai l’impression d’avoir un milliard d’années quand je suis avec eux. J’ai l’impression d’avoir une constante gueule de bois quand ils sont là. C’est très étrange comme sensation.

    • iLLy dit :

      Wow. JE SUIS COMME TOI. Exactement en tous points.
      C’est étrange… Mais ça fait plaisir de ne pas se sentir seule dans cette situation.
      Ne t’inquiète pas, ça finira par aller. J’en suis certaine. Mais je comprends que ça peut peser par moment. Courage!

    • iLLy dit :

      Tu as bien fait!
      Parce que je ne sais toujours pas comment on fait pour qu’ils soient affichés dans les commentaires.

      Ps: et si tu as besoin de parler, n’hésite pas😉

    • MissChanandlerB. dit :

      Sur le compte de l’admin, c’est plus facile de faire apparaître les gifs car on a un bouton exprès. Mais je pense que les lecteurs peuvent aussi avec l’HTLM pour les images.
      Merci ! Ce blog est très thérapeutique pour moi. Il me permet d’organiser mes idées et de voir plus clair. En général, après la publication d’un article sur un sujet qui me gênait, je me sens un peu mieux. Mais c’est vraiment gentil de le proposer !

  5. Kit dit :

    Je ne manquerai pas de faire un pavé sur ma personne!

    > Ouiiii je fais une deuxième langue «  » »rare » » » (que tous ceux qui font suédois lèvent le doigt! … wait… y’a que ça? bon.) et la promo de mon année a été exceptionnellement restreinte, alors quand tu comptes 30 à 40% d’abandon, on se retrouver vite à 4.
    Moi aussi mon moteur a été de rentrer chez moi le soir, me retrouver dans mon cocon, et c’est assez honteux à dire mais je crois que ce sera bien reçu sur ton site, les séries qui m’attendaient à mon retour étaient LE but. Mais ma fin d’année a tout de même été laborieuse, j’y allais de moins en moins, tu rates 1 fois, 2 fois, 3 fois et tu finis par avoir honte de remontrer ton visage comme si de rien n’était.

    Ahahahah ton exemple de dialogue m’arrive quasi-quotidiennement, donner le nom original des films et voir que personne ne comprend, et surtout flipper tout le monde en étant capable de mettre un nom sur quasi tous les acteurs (si seulement je pouvais utiliser ce don pour des trucs plus utiles).

    Compassion lvl 100000!

    • MissChanandlerB. dit :

      Suédois ? Je crois n’avoir jamais vu LEA Anglais/Suédois quand je parcourais les brochures post bac en Terminale. C’est original.
      Ce ne sera jamais honteux d’avouer préférer parfois la fiction à la réalité sur mon blog. Jamais. Il y a une période de ma vie où une série était mon moteur. C’était la seule chose positive de ma vie. C’était presque comme si je ne vivais que pour cette série. Ça semble et c’est probablement excessif mais c’est comme ça que je l’ai vécu. Je n’ai même pas envie d’imaginer ce qui aurait pu se passer si je n’avais pas eu cette série à ce moment de ma vie. Cette série me permettait d’avancer.
      Pareil. C’est ridicule à quel point je me souviens des noms de tous les acteurs/réalisateurs/scénaristes. J’ai de très vastes connaissances sur plein de choses que les gens considèrent comme inutiles. Pourquoi n’ai je pas cette mémoire pour des faits et dates historiques ?!!! C’est beaucoup plus impressionnant que de connaître toutes les répliques de Friends ! Dammit.

You give away nice like it doesn't cost you anything.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s