Let’s go exploring !

En commençant ce challenge, je pensais sincèrement que lire 100 livres en un an allait être une tâche facile. J’ai clairement sous estimé ce Reading Challenge. Plus j’approche de la fin de ce Reading Challenge, et moins je crois en mes chances de réussite. Surtout que je dois lire beaucoup de livres pour mes cours, ce qui va indubitablement me ralentir. Lire un classique ou un livre sur la politique me prend beaucoup plus de temps qu’un YA. Étonnant, hein ? J’ai encore 24 livres à lire et un peu moins de trois mois. Donc si vous connaissez un peu vos tables de multiplication, cela me fait à peu près 8 livres par mois. Si je n’avais pas de cours, de partiels et plein d’exposés et dossiers à préparer dans les trois mois à venir, ça serait beaucoup plus simple. Oui, c’est un peu dur. C’est d’autant plus dur car je suis très proche de mon but. Ugh. J’y crois encore mais c’est loin d’être gagné.

READING CHALLENGE : JULY 2013

YAY !! !

(favorite of all time)

The Essential Calvin and Hobbes by Bill Watterson (x)

« Things are never quite as scary when you’ve got a best friend. »

Tout le monde connaît à présent mon obsession pour Amy Poehler et mon amour pour les sourcils pornographiques d’Adam Scott. Mais tout le monde ne sait pas que Calvin and Hobbes est mon screen locker sur mon téléphone. Tout le monde ne sait pas que Calvin and Hobbes est ma BD préférée au monde entier. Tout le monde ne sait pas que Calvin and Hobbes est une des rares BD capables de me faire rire et pleurer en même temps. Comme quoi, on en apprend tous les jours sur moi !

J’ai découvert Calvin and Hobbes quand j’étais au collège. J’avais peut être 12 ans ? Bref, on s’en fout des détails. Ce qui importe c’est qu’une de mes meilleures amies m’a offert The Essential Calvin and Hobbes lors de mon 19ème anniversaire. Je n’avais encore jamais lu Calvin and Hobbes en version originale, ce qui est une honte. J’ai découvert et redécouvert Calvin and Hobbes en lisant ce livre. Et je n’ai qu’une envie à présent, c’est d’acheter l’intégrale. (en version originale, bien sûr)

 Aucune BD ne me fait aussi réfléchir que Calvin and Hobbes. (questionnement sur l’existence, le deuil, la mort)  Aucune BD n’a autant de citations cultes que Calvin and Hobbes. Aucune BD ne me fait aussi sourire et rire que Calvin and Hobbes.

Lire Calvin and Hobbes à 19 ans est une expérience différente que celle de lire Calvin and Hobbes à 12 ans. Mais le résultat est toujours le même : Je suis complètement amoureuse de Calvin and Hobbes. Si ce n’est plus car il y avait tellement de choses que je n’avais pas comprises lors de ma première lecture. Grâce à cet excellent cadeau, j’ai non seulement redécouvert Calvin and Hobbes mais également mon amour pour ce petit garçon et son tigre en peluche. Donc merci à ma meilleure amie ! (même si elle ne tombera jamais sur cet article. Pourquoi est ce que mes amis ne lisent pas mon blog ???!!! Ah oui, peut être parce que je leur ai explicitement demandé de ne pas le lire et mes amis sont des gens qui respectent leurs promesses.)

tumblr_mlheki2Zvx1r9mxlto2_250

(I like like like it)

Unsticky by Sarra Manning (x)

“Maybe relationships shoudn’t be such hard work. Like, if you’re right for someone then shouldn’t everything fall into place really easily?”

Sarra Manning est une reine. Cette auteure est une de mes découvertes cette année. Et je suis reconnaissante envers mon Reading Challenge. Sans ça, je n’aurais probablement pas lu autant d’auteurs divers et variés. You Don’t Have To Say You Love Me de cette auteure est une des mes chick lit préférées et un des meilleurs livres que j’ai lus cette année.

Unsticky est pour moi en dessous de You Don’t Have To Say You Love Me mais cela reste néanmoins le genre de livre qu’on lit jusqu’à 3 heures du matin sous sa couette et qu’on finit en deux jours. Vous savez bien, ce genre de bouquin…. Nos préférés, j’ai envie de dire ! Même s’ils montrent à quel point on a des problèmes dans nos vies.

J’ai moins aimé Unsticky car les personnages étaient beaucoup moins attachants que dans You Don’t Have To Say You Love Me. Ils étaient même pas appréciables du tout. Mais je pense que c’était l’intention de l’auteure de créer des personnages avec autant de défauts. Unsticky est tout ce que Fifty Shades of Grey aurait aimé être . Il y a aussi une histoire de contrat, un Alpha Male (j’adore le type Alpha Male dans les bouquins car j’imagine toujours Jon Hamm.) une fille plus jeune, et une relation fucked up.

Le contrat n’est pas le même que dans Fifty Shades. Il n’y a pas une histoire de BDSM. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé le fait que leurs premiers rapports sexuels n’étaient pas extraordinaires. Afin d’avoir d’excellents rapports sexuels, ils ont appris à connaître le corps de l’autre, les goûts de l’autre et les préférences de chacun. Beaucoup de temps, de patience et d’attention avant d’arriver au FUCKING MIND BLOWING SEX ! Je trouve ça juste plus réaliste. On a donc un Alpha Male, un vrai Alpha Male pas un fake Alpha Male à la Christian Grey. Déjà il y a un vrai écart d’âge entre la fille et Alpha Male. Il a plus de 40 ans, je crois et la fille a dans les 25 ans. Un Alpha Male devrait toujours avoir plus de 30 ans au moins. Je ne peux pas imaginer un mec de 26 ans en Alpha Male. (d’une part parce que j’imagine TOUJOURS Jon Hamm quand je lis une description d’Alpha Male) La fille est l’opposé d’Anastasia Steele. Elle ne pourrait pas être plus différente. Et leur relation est fucked up mais de la meilleure manière possible : beaucoup de tension sexuelle, d’angst et d’émotions.

Comme tous les bouquins de Sarra Manning, la fin était vraiment imprévisible. Je ne savais jamais s’ils allaient finir ensemble, je ne savais même pas si je voulais qu’ils finissent ensemble.

(Bonus : on retrouve des personnages de You Don’t Have To Say You Love Me dans Unsticky. J’adore les crossovers dans les bouquins)

Amy & Roger’s Epic Detour by Morgan Matson (x)

“Tomorrow will be better.”
“But what if it’s not?” I asked.
“Then you say it again tomorrow. Because it might be. You never know, right? At some point, tomorrow will be better.”

Je n’ai lu que deux YA Road Trip mais celui ci est de loin mon préféré. Ce livre comportait tellement de détails qui rendait ce road trip tellement vrai : des tickets de caisse, des réservations de chambres, des playlists, etc… Et ces détails amusants n’étaient pas insignifiants, ils nous apprennent énormément de choses sur nos deux protagonistes : Amy et Roger. On apprend par exemple que Roger a d’excellent goûts musicaux càd EXACTEMENT LES MÊMES QUE LES MIENS. Vous trouverez dans mon Ipod tous les artistes des playlists de Roger. (genre vous trouverez du Band of Horses, Jack’s Mannequin, Vampire Weekend, Ben Lee, The Weepies, The New Pornographers, Passion Pit, The National, The Decemberists, Elliott SmithNeutral Milk Hotel, Alexi Murdoch bref vous voyez le genre) C’était juste génial d’avoir un personnage qui avait exactement les mêmes goûts musicaux que moi. Cela ne faisait que renforcer mon appréciation pour ce personnage. Même si je pouvais facilement prédire comment cela allait se terminer ou pourquoi Amy ou Roger se comportait de cette façon ou d’une autre, cela reste un livre très agréable, sympathique et amusant à lire. Meilleur YA Road Trip ! Et cette couverture est juste géniale.

Shug by Jenny Han (x)

“Some girls are pretty, and it’s like they were destined for it. They were meant to be pretty, and as for the rest of us, well, we get to exist on the outer edges of life.

Ce livre est davantage destiné aux enfants. J’ai trouvé ça très très mignon, facile et rapide à lire. J’ai l’impression de tricher un peu quand je lis ce genre de livre. Je l’ai lu sur un conseil d’une amie. Jenny Han est plus connue pour sa trilogie The Summer I Turned Pretty que pour ce livre. J’aime beaucoup lire sur cette période difficile partagée entre la fin de l’enfance et le début de l’adolescence. Tina Belcher de Bob’s Burgers en est une parfaite illustration. L’héroïne du livre ne s’intéresse pas vraiment aux garçons ou aux vêtements ou toutes les choses stupides qui prennent de l’importance une fois qu’on est adolescents pour des raisons qui m’échappent toujours tandis que ses amies semblent plus que prêtes pour entrer dans le monde de l’adolescence. C’était vraiment intéressant de lire ce tiraillement entre l’enfance et l’adolescence. Quitter l’enfance est un passage plutôt triste. Mais entrer dans l’adolescence est à la fois terriblement excitant et effrayant. Un livre sympathique qui aborde cette période difficile avec beaucoup de délicatesse.

A Game of Thrones by George R. R. Martin (x)

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”

Le temps qu’il m’a fallu pour finir ce livre est tellement ridicule que ce n’est même plus drôle. J’ai commencé ce livre entre la fin de la saison 1 de GoT et le début de la saison 2. Et je viens seulement de le finir. Yep, ce fut long.

J’ai rarement été aussi heureuse de finir un bouquin. J’aurais pu pleurer de joie lorsque je suis arrivée à la dernière page.

Le fantastique est loin d’être mon genre de prédilection comme vous avez peut être pu le remarquer. Mais j’avais envie de lire le bouquin pour faire partie de ces gens cools qui savaient ce que signifiait The Red Wedding. Je voulais faire partie de ces gens cools qui peuvent se plaindre que la série n’a pas respecté ce point dans le bouquin. Je voulais faire partie de ces gens cools qui peuvent commenter le casting des nouveaux personnages.

Il faut que je me résigne. Je ne ferai jamais partie de ces gens cools. Surtout que je n’ose toujours pas commencer le tome 2.

tumblr_lz7xttXueg1r7ny48

(meh)

Life in Outer Space by Melissa Keil (x)

« Before I met you, all I wanted was just to fast-forward through everything. But, really, I think my life was just paused, or something. You made me press play. You made everything move. And no matter where you go, or whatever you feel about me… I will love you forever for that.”

Ce n’était pas un mauvais livre, du tout. Mais j’ai eu une impression de déjà vu en lisant ce livre. Il y avait des côté de sous John Green. Du sous John Green reste toujours très bien sauf que l’écriture n’était pas à la hauteur de John Green.

On a un nerd et son groupe de nerds qui ont du mal à trouver leur place dans le lycée. Ils passent tout leur temps ensemble et ont des interactions très nerdy et amusantes à lire.

Puis tout change car une nouvelle élève arrive ! C’est une MPDG qui va tout changer dans la vie monotone de notre héros. Bref, vous voyez le genre. Ce n’est pas horrible mais je suis fatiguée avec ce genre de scénario vu et revu.

Dr Bird’s Advice for Sad Poets by Evan Roskos (x)

“When I hug trees, the bark marks my cheek and reminds me I’m alive. Or that my nervous system is still intact. The trees breathe all the time and no one really notices. They take in all the air we choke on. They live and die in silence. So I hug them. Someone should.”

Dr Bird’s Advice for Sad Poets était un livre que j’attendais. Un YA qui aborde le sujet de la dépression est bien sûr quelque chose qui m’intéresse. J’ai été déçue. Le thème de la dépression était plus quelque chose en arrière plan, un bruit de fond. Ce qui est dommage car c’était la raison qui m’a poussé à lire ce livre. La dépression n’a été touchée que de manière superficielle.

Ce qui nous laissait juste un YA moyen avec un héros qui passe son temps à réciter du Walt Whitman tout en essayant de conquérir la fille qu’il aime. Bref, pas super intéressant.

Feminism is for Everybody : Passionate Politics by Bell Hooks (x)

“If any female feels she need anything beyond herself to legitimate and validate her existence, she is already giving away her power to be self-defining, her agency.”

Je voulais en apprendre un peu plus sur le féminisme et c’est pourquoi j’ai lu ce livre. J’avais lu pas mal de liste de bouquins féministes qui présentaient ce livre comme un assez accessible et une bonne entrée en matière. Ha. Cela m’a plus rebuté qu’autre chose. Le contenu était instructif et j’ai appris des choses et un certain vocabulaire. Mais ce livre faisait très textbook donc ce n’était pas passionnant à lire. Si vous avez des recommandations sur des livres intéressants à propos du féminisme, la section commentaires est toujours ouverte.

tumblr_lv0aexoDNg1r6xvmqo1_400

(c’mon? really?!!)

The Distance Between Us by Kasie West (x)

“Sometimes it’s hard for me to start something because I’d rather not try at all than fail at it”

J’attendais ce livre pour deux raisons : 1- Duh, avez vous vu cette couverture ? So Kewwt ! 2-  Je m’attendais à une sorte de Pretty in Pink combinée à Pride and Prejudice d’après le résumé. Déception, déception, déception.

Lire comment l’appartenance à une différente classe sociale pouvait affecter une relation romantique de nos jours était quelque chose qui m’intéressait. J’ai eu le droit à une héroïne dont le sarcasme sonne terriblement faux. Toutes ces répliques consistent à du sarcasme pas naturel. L’héroïne était toujours méfiante envers le love interest pour une seule et unique raison : il avait plus d’argent qu’elle. Ce qui est ridicule. Le love interest était du genre « je suis riche mais j’ai des problèmes genre mon père a déjà un avenir tout tracé pour moi. » UGH…  Je ne sais vraiment pas pourquoi ces deux personnages étaient attirés l’un par l’autre. Je ne trouvais rien de plaisant chez l’un ou l’autre. Leur relation était tellement inintéressante et ennuyeuse. Tout est à jeter dans ce livre. A part la couverture. Quelle déception ! C’est comme stalker un mec incroyablement beau pendant des mois et des mois, avoir enfin le courage de l’aborder pour se rendre compte qu’il est incroyablement stupide et ennuyeux.

Reading Challenge 2013 : Janvier (x), Février (x), Mars (x), Avril (x), Mai (x), Juin (x)

9 réflexions sur “Let’s go exploring !

  1. Laurence dit :

    Allô!
    Je voulais juste savoir si tu es riche ou bien si tu as un bon site pour télécharger les livres. Parce que j’aimerais beaucoup les lire mais j’ai pas accès à des livres en anglais d’où je suis😦

    PS: Ton blog est super, je te lis depuis des années et j’adore tes suggestions de lectures.

    • MissChanandlerB. dit :

      Je l’ai déjà dit mais je le redis : ça me fait toujours plaisir d’avoir des compliments sur ces articles Reading Challenge car ils me prennent plus de temps à écrire qu’un article « ordinaire » et j’ai très peu de retours sur ces articles en général. Donc merci !
      Malgré le fait que tu me lis depuis des années, je crois que c’est la première fois que je te vois dans la section Commentaires ? Je le dis à tous mes « nouveaux lecteurs », n’hésites pas à te présenter à cette page si tu as le temps ET l’envie: https://haveyoumetme.wordpress.com/2012/09/04/have-you-met-them/
      (je sais que les gens ont écrit des pavés. Mais ce n’est pas requis du tout!)
      Concernant les livres, yep, je suis riche. Sérieusement, est ce que je peux t’envoyer un e-mail à l’adresse que tu as donné ?

You give away nice like it doesn't cost you anything.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s