She may contain the urge to run away.

IMG_0986

Je peux vous écrire un article en vous racontant à quel point tout est parfait. Et j’aimerais vraiment écrire cette version édulcorée mais ça ne serait pas la vérité.

Ceci est la vérité.

(Hazel et Gus m’ont donné quelques conseils sur comment raconter une histoire.)

Je déteste les au revoir. Je suis toujours la personne qui pleure, la personne qui rend triste, la personne qui tue un peu l’autre. J’aimerais être la personne qui se retient de pleurer pour ne pas rendre l’autre plus triste, la personne qui sourit sans y croire, la personne qui dit que tout ira bien en prenant l’autre dans ses bras. J’aimerais être cette personne forte. Mais je suis la personne qui blesse dans les au revoir et je déteste blesser les gens que j’aime.

Dire au revoir aux personnes les plus importantes de ma vie a été difficile mais pas aussi difficile que de dire au revoir à la personne qui me rend le plus heureuse au monde. Sur une échelle de 1 à 10, lui dire au revoir était un 9. Je conserve mon grand et terrible 10.

Je suis heureuse au Canada. Je suis heureuse quand je fais de nouvelles rencontres. Je suis heureuse quand je passe une bonne soirée avec des gens que je peux à présent appeler amis. Mais je ne suis pas aussi heureuse que lorsque je suis avec cette personne. Et c’est quelque chose que j’ai toujours su et que j’ai toujours craint. Une part de moi espérait que cela soit faux. C’est terrifiant de savoir qu’une seule et unique personne est capable de me rendre tellement heureuse. Et c’est également incroyable de l’avoir rencontrée.

IMG_0468

 Je me suis rarement sentie aussi seule dans ma vie que lors des premiers jours. J’étais seule dans une ville que je ne connaissais pas. Je me sentais seule dans ma chambre alors que je n’ai jamais vécu avec autant de gens autour de moi. Je me sentais seule, et je recevais des messages d’une personne qui m’aime et à qui je manque. J’ai très peu d’attaches à Paris, peu de gens qui me manquent vraiment. Je n’ai pas d’endroit que je considère véritablement comme ma maison. Mais quand je suis avec cette personne, je suis à la maison. Et ma maison me manquait.

Tout ira bien. Ça ne sera pas toujours comme ça.

C’est simple, naïf et commun mais c’est ce que je me répétais quand j’étais triste.

Et c’est vrai. Tout va mieux. Je ressens toujours ce manque, mais je pense que ça ne partira jamais vraiment.

J’ai rencontré quelqu’un, et ce quelqu’un a entraîné un autre quelqu’un et ainsi de suite. J’ai rencontré des gens avec qui je passe mon temps libre, des gens qui m’invitent à boire le soir et des gens avec qui le premier échange sera probablement également le dernier. Qu’importe, je ne me sens plus seule et c’est ce qui compte.

(Ma rencontre la plus surprenante est définitivement avec l’une d’entre vous. Une lectrice m’a reconnue ici, au Canada. C’est assez géniale et surréaliste.)

IMG_0659

 J’ai appris à connaître Toronto mais je sais que je n’ai encore rien vu et qu’elle me réserve encore de belles surprises. Je me suis rendue en pèlerinage aux Niagara Falls. Jim et Pam ont échangé leurs vœux ici ! Jim et Pam se sont mariés ici ! Jim et Pam est un couple fictionnel ! (SHUT YOUR DAMN MOUTH!)

Je n’ai presque plus besoin d’une carte pour m’orienter sur le campus. Mes cours promettent d’être à la fois intéressants et exigeants en terme de travail. J’ai eu quelques soucis avec le choix de mes cours, ce qui était extrêmement stressant pour une personne névrosée. Ces problèmes sont à présent réglés et je suis satisfaite avec tous mes cours.

Mes cours à Paris paraissent bien fades à côté. Fades n’est pas le bon terme mais tellement pareils, routiniers, sans surprises. Cette timeline ne m’intéresse plus.

Je prends goût à vivre seule et en particulier la liberté qu’elle apporte. C’est dans très longtemps donc je n’ai pas envie d’y penser. Mais vivre de nouveau avec mes parents va probablement être très dur après cette année de liberté et d’indépendance.

Il m’arrive d’être triste, de me sentir seule, d’avoir le sentiment de ne pas être à ma place mais je ne regrette aucun de mes choix. Ces choix ont mené à cet instant, cette année, cette expérience.

Et j’aime mes choix.

(Je tenais à remercier Hazel Grace et Augustus Waters pour leurs conseils sur la narration d’une histoire.)

IMG_0418

C’est ridicule le nombre de photos d’écureuils que je possède sur mon téléphone. Je ne cesse d’être émerveillée par ces écureuils et de les prendre en photo à chaque fois que j’en rencontre un. Et ils sont partout sur le campus. Si j’envoie encore une photo d’écureuil à mon BF ou ma BFF, ils vont probablement me bloquer sur What’s App.

Mais je suis tellement fascinée !

(Fuck them. Je vais leur envoyer des photos d’écureuils sur Snapchat.)

8 réflexions sur “She may contain the urge to run away.

  1. iLLy dit :

    Je me demandais justement comment ça se passait pour toi là-bas.
    J’imagine que le début n’a pas dû être très facile, étant loin de tes proches, c’est pas évident, il faut juste un peu de temps pour prendre ses marques. Ça viendra petit à petit.
    J’espère que tu te fais quand même à la vie Canadienne, et que tu te sens bien avec les personnes que tu rencontres.
    Profite de cette année, et surtout bon courage !😉

    Ps: Niagara Falls !! Jim & Pam !!!❤

    • MissChanandlerB. dit :

      Oui ça va. J’ai des amis. Je sors. Je suis toujours invitée à des trucs. C’est cool. J’ai beaucoup de travail aussi. Et les midterms arrivent très vite. Il m’arrive de me sentir seule dès fois mais sinon c’est cool.

  2. Justine dit :

    Ca faisait un moment que je n’étais pas passée par là… Ca fait toujours plaisir de lire un nouvel article ! Bon courage pour les midterms et enjoy Toronto ! Et les écureuils c’est trop mignon.

    • MissChanandlerB. dit :

      RIGHT ?! RIGHT ?! Les écureuils, c’est trop mignon ! I LOVE THEM SO MUCH. Je pourrais les observer pendant des heures. J’en ai vu un se faire poursuivre par un chien dans un parc. Il a grimpé sur un arbre. Et le chien s’est cogné à l’arbre. Ils sont tellement intelligents…
      Comme quoi tu n’avais pas beaucoup d’articles à rattraper. En effet, j’ai pas eu le temps d’écrire autant que je le souhaitais. Malheureusement.
      Merci ! J’ai encore deux midterms.

You give away nice like it doesn't cost you anything.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s