The hills in this city can be quite unforgiving.

J’aurais dû publier cet article il y a six mois. Les êtres parfaits parmi vous ont eu une petite idée du sujet de l’article rien qu’en lisant le titre. Et je suis vraiment reconnaissante d’avoir des lecteurs qui comprennent toutes mes excellentes et subtiles références. Pour les êtres un peu moins parfaits entre vous ou tout simplement les gens qui ne sont pas obsédés par tout ce qui est lié à Pride and Prejudice (je dirais qu’il s’agit d’une très grande majorité des gens mais j’espère me tromper), je vais enfin parler de mon séjour dans l’une des meilleures villes au monde :

SAN FRANCISCO.

Je ne vais pas traiter ce séjour de la même façon que je l’avais faite pour New York car ça serait trop redondant et long. J’ai décidé de choisir quelques photos et de les commenter.

Rappelons d’abord le contexte. J’étudiais à Toronto pour ma dernière année de licence et je suis allée à San Francisco pour mes vacances d’hiver. Je ne suis pas rentrée chez moi car c’était beaucoup trop cher. Et il s’avère que mon BF effectuait un stage à San Francisco, une ville que je n’ai jamais visitée malgré le fait d’être allée deux fois à Los Angeles. Je sais, je ne comprends pas non plus.

IMG_2361

Je suis arrivée à San Francisco le jeudi soir et j’ai visité Alcatraz le jour suivant. Le soir de mon arrivée était un mélange d’anxiété, d’anticipation et d’excitation. J’étais un peu nerveuse à l’idée de le retrouver après quatre mois de relation longue distance mais une fois que je l’ai vu m’attendre à mon arrivée, tous mes doutes se sont dissipés. Je savais que tout allait bien se passer. Tout se passe toujours bien quand je suis avec lui.

Pour ma premier journée entière à SF, il pleuvait. Beaucoup. Ce qui est probablement accueilli comme une aubaine en Californie mais très mal vécu par une personne qui vient en Californie pour échapper au blizzard canadien. Mon BF a pris son vendredi après midi pour que l’on puisse visiter Alcatraz ensemble. Prenez le tour de nuit si vous comptez visiter Alcatraz pour la magnifique vue de SF by night à la fin du tour. Je vous conseille le  tour qui nous immerge complètement dans la vie de cette prison, ce qui peut être légèrement terrifiant. Nous avons eu la chance de voir l’exposition d’Ai Weiwei qui était exhibée à cette période à Alcatraz. Je garde un très bon souvenir de cette journée malgré une pluie torrentielle et des chaussettes complètement trempées.

IMG_2395

Il faut vous rendre au Coit Tower pour voir cette vue à couper le souffle de San Francisco. C’est en montant Telegraph Hill que j’ai enfin compris ce que Darcy voulait vraiment dire par les collines inoubliables de San Francisco. Bien qu’arrivé à San Francisco depuis plus deux mois, mon BF a préféré m’attendre pour visiter tous les lieux touristiques ensemble. Il me semble qu’il voulait qu’on partage ces moments ensemble. Ou il n’a trouvé personne d’autre résidant à SF avec un désir profond de faire tous les endroits touristiques. Je vais dire b). Nous avons pris un ascenseur pour monter en haut de Coit Tower. Je ne me rappelle plus s’il y avait un accès par les escalier. Je ne l’aurais pas pris de toutes façons, éreintée comme je l’étais par les collines inoubliables de San  Francisco.

SF

Je sais ce que vous pensez. Je passe mon temps à visiter des librairies quand je suis dans une nouvelle vie. C’était The Strand à New York, et maintenant City Lights Books à San Francisco. Mais c’mon, City Lights est l’équivalent de Shakespeare and Co à Paris en terme de paradis littéraire. San Francisco est le berceau de la beat generation. Kerouac ! Ginsberg ! Burroughs ! City Lights Books a une POETRY ROOM ! Une poetry room ! Êtes vous excités aussi ? Ou êtes vous tous nuls comme mon BF qui semblait complètement abasourdi par mon enthousiasme agressif pour des livres ? Il n’était d’ailleurs pas à mes côtés pendant ma transe, ce qui est mieux ainsi. Il travaillait car certains ont besoin de gagner de l’argent contrairement à d’autres qui sont en vacances. Sans lui, j’ai pu déambuler dans cette librairie, caresser des livres et pousser des petits cris d’excitations intérieurement sans personne pour me juger. J’ai aussi pris le temps de lire Howl d’Allen Ginsberg dans la Poetry Room de  City Lights à San Francisco. Ce qui est probablement le lieu et la ville parfaites pour lire ce poème. Essayez de rassembler ces circonstances pour votre lecture de Howl. Si ces circonstances sont trop difficiles à rassembler, lisez le en vous imaginant dans la poetry room à City Lights à San Francisco. Après cette visite de City Lights, j’ai continué dans la même lancée en visitant le Beat museum qui ne se trouve pas loin de la librairie.

IMG_2455

#NoHashBrown

Photo obligatoire. L’anticipation trépignante aurait pu ruiner ce moment. Des captures partagées par des millions aurait pu rendre ce paysage fade. Et pourtant ce ne fut pas le cas. C’était un moment. Un moment dans lequel j’aurais aimé y vivre pour toujours. Cela restera un de mes meilleurs souvenirs à San Francisco. C’est rare de savoir qu’on vit un moment pendant qu’on le vit. Mais cette fois ci, je le savais. Je n’oublierai jamais ce sentiment de plénitude ressenti pendant ce moment. Il était à mes côtés, sa main dans la mienne et j’étais heureuse. Et je savais que j’étais heureuse. J’avais le sentiment que tout irait bien. J’étais tellement reconnaissante de partager ce moment avec lui, de l’avoir de mon côté, de l’avoir rencontré. Il n’y a personne d’autre que j’aurais plus aimé avoir à mes côtés que lui. Je ne sais pas si on sera ensemble pour toujours ou si l’on va rompre dans un an mais je sais que la moi de ce moment aimera toujours le lui de ce moment.

IMG_2491

  Je n’ai jamais vraiment regardé Full House mais je voulais quand même les voir de mes propres yeux. Il y a un certain nombre de maisons au style victorien à SF, encore une raison pour laquelle SF est une des meilleures villes au monde. J’ai visité quelques villes cools dans ma vie mais SF est probablement la seule ville, à l’exception de Paris, dans laquelle je pouvais me voir y vivre. J’aime d’amour San Francisco. J’aime le climat, le côté décontracté mêlé avec un certain dynamisme et progrès, l’histoire associée (J’ai écrit un ressearch essay sur la Counter Culture en Amérique dans les années 60 ce semestre donc cœur sur Haight Ashbury.), la drogue, la culture et juste l’esprit de cette ville.

IMG_2536

J’ai passé huit mois à Toronto mais c’est d’une autre ville dont je suis tombée amoureuse. Une chose est sûre : je reviendrai à San Francisco, un jour.

(Et ce jour fut le 13 février 2015. Je suis en effet retournée à San Francisco pour les vacances de printemps.)

You give away nice like it doesn't cost you anything.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s