You belong among the wildflowers.

« Go away somewhere all bright and new
I have seen no other
Who compares with you »

Ma meilleure amie part demain au Japon.

Je suis contente pour elle car je sais qu’elle a toujours été passionnée par ce pays et sa culture. Elle aura la chance de découvrir ce pays pendant une année. Elle a pris des cours d’introduction au japonais l’année dernière lors de son année Erasmus. Ce qui a renforcé son goût pour ce pays, sa langue et sa culture. Cela va être une expérience formidable pour elle.

Mais elle part un an au Japon. Une année entière sans meilleure amie. Bien sûr que l’on sera toujours en contact via Skype ou What’s App comme on l’a très bien fait l’année dernière. Sauf que l’année dernière j’avais peut être 15h de cours et un emploi du temps arrangeant par rapport au décalage horaire. Ce qui ne sera pas forcément le cas cette année. Je sais qu’on peut toujours faire du temps quand on le veut vraiment. Et je le veux vraiment.

Mais cela reste effrayant de ne plus avoir cette personne qui est ma constante. Cette personne qui est toujours là pour moi. Cette personne qui me tolère même dans mes pires moments. Cette personne qui comprend toutes mes références. Cette personne qui me comprend toujours. J’ai très peu de certitudes dans la vie. Je ne sais pas si je vais réussir à passer en M2. Je ne sais pas si cette voie va me plaire. Je ne sais pas si je serai toujours avec mon petit ami. Mais je sais que ma meilleure amie sera toujours ma personne.

Après son année à Edinburg, ma meilleure amie ne se voyait pas faire un master. Et je l’ai encouragé à faire la seule chose qu’elle avait vraiment aimée pendant son année, c’est à dire apprendre le japonais. Des gens vont penser qu’elle évite de faire face à son avenir incertain en partant vers une nouvelle contrée, qu’elle prend une année sabbatique, qu’elle ne sait pas ce qu’elle veut faire de sa vie. Et peut être que toutes ces choses sont un peu vraies. Et alors ? Elle est jeune, elle a obtenu sa licence, pourquoi ne pas prendre une année pour réfléchir à ce qu’elle veut faire de sa vie ? Et peut être qu’elle trouvera sa réponse au Japon. Peut être que je suis naïve de penser ainsi. Je n’ai pas envie de penser que toutes nos actions devraient nécessairement avoir une fin pragmatique. Je trouverais ça triste.

Ce n’est pas facile de ne pas avoir ma meilleure amie à mes côtés en particulier cette année. C’est une année de transition pour moi. Je suis en M1 dans une nouvelle fac. Cela a été difficile pour moi de retrouver le système français après avoir étudié au Canada. Donc je ne sais absolument pas ce que cette année académique va donner. Du côté personnel, c’est mon premier automne et hiver avec mon BF dans une même ville. On a jamais passé une année complète dans la même ville. Peut être que notre relation a duré plus d’un an et demi, justement parce qu’on était loin l’un de l’autre pendant 8 mois. Cela ne semble pas logique. Mais qui sait ? Avec ma meilleure amie partie, mon BF devient mon seul meilleur ami à proximité. C’est un peu effrayant car je dépends émotionnellement de lui. J’ai une tendance à toujours prévoir le pire scénario pour être prête au cas où. Terrible stratégie inefficace et déprimante que je ne conseille pas. Mais dans le pire scénario, je n’aime pas ce que j’étudie, je ne parviens pas à faire ce que je veux, mon BF rompt avec moi, ma meilleure amie est au Japon, et je me retrouve complètement seule. J’ai peur de ce scénario. Et pourtant, je sais que toutes ces choses plutôt communes peuvent arriver et que c’est loin d’être la fin du monde. Mais je ne sais pas si je serais assez forte pour continuer à avancer si toutes ces choses m’arrivaient.

Je me répète que je suis une femme forte, intelligente et sensuelle et que tout ira bien. Et un jour, je finirai bien par le croire.

Ma meilleure amie part demain au pays du soleil levant. Et je suis à la fois triste et contente. J’ai juste envie qu’elle soit heureuse car c’est tout ce qui compte pour moi. Et si c’est aller au Japon qui la rend heureuse, je ne peux que prendre sur moi et lui souhaiter un bon voyage. Mais elle va tellement me manquer.

« You belong among the wildflowers
You belong somewhere close to me
Far away from your trouble and worry
You belong somewhere you feel free »

You give away nice like it doesn't cost you anything.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s