I’m sick of not having the courage to be an absolute nobody.

Je ne pense pas que j’arriverai à bout de ce challenge.

Je sais, on en est à la moitié et il reste encore la moitié. C’est toujours à cette période que je commence à douter. De là où je suis, la moitié me semble juste insurmontable. D’ailleurs, je n’ai même pas encore fini cette première moitié. En effet, je suis à 45 livres et je suis en retard de 4 livres. Est ce que j’ai une bonne raison à ce retard ? Hum, oui, plutôt.

Je vais bientôt partir, et j’essaie vraiment de profiter des gens que j’aime et que je ne reverrai plus avant pas mal de temps : ma famille, ma BFF et mon BF. Donc il se peut en effet que je passe moins de temps à lire et plus de temps à sortir avec ma BFF, voir mon BF et discuter avec mon frère. En plus de ça, j’ai beaucoup de choses administratives à régler : Permis d’étude, logement, cours, inscription et plein d’autres trucs bien boring et chiant.

J’ai beaucoup moins de moments où je me pose tranquillement pour lire. C’est plus des instants volés de lecture : dans les transports, dans une salle d’attente, juste avant de m’endormir.

Je ne sais pas non plus ce qu’il en sera, une fois que je serai au Canada. Peut être qu’il fera si froid que la seule chose à faire sera de rester cloîtré dans ma minuscule chambre étudiante et lire des anthologies. On verra.

Pour l’instant, je le sens moyen ce Reading Challenge.

READING CHALLENGE : MAI 2014

tumblr_mzjvmzozQD1qclilyo1_250

(GREAT!)

Franny and Zooey by J.D Salinger (x)

“I’m just sick of ego, ego, ego. My own and everybody else’s. I’m sick of everybody that wants to get somewhere, do something distinguished and all, be somebody interesting. It’s disgusting.”

Une des choses les plus clichés me concernant : The Catcher in the Rye était genre mon livre préféré pendant toute mon adolescence. Il y avait une période où je tentais d’imiter la façon de parler de Holden Caulfield. Beaucoup de « genre »; « ça me tue » et une tendance à l’hyperbole et l’exagération en général. Ce qui est en fait assez commun des adolescents donc ce n’était pas spécialement difficile pour moi. J’ai toujours hésité à lire Franny and Zooey. The Catcher in the Rye et J.D Salinger étaient tellement importants pour moi que je savais que je ne pouvais être que déçue. Bon, je sais maintenant que J.D Salinger était un peu un asshole. Et que Holden Caulfield n’est peut être pas SI cool que ça.

Franny and Zooey n’aura pas la même place que The Catcher in the Rye. Ce ne sera pas mon Imperial Affliction. Mais cela reste une lecture tout à fait intéressante qui a des airs d’épisode de Mad Men. Il y a un certain las pour la vie, un questionnement sur l’impact qu’on a sur le monde, les gens et l’existence de chacun. C’était plutôt court et j’ai bien aimé. Donc je ne suis plus aussi réticente à lire d’autres œuvres de J.D Salinger à présent. J’aimerais bien lire toute sa bibliographie. Cela sera en effet plutôt rapide.

Fun Home : A Family Tragicomic by Allison Bechdel (x)

“It was not a triumphal return. Home, as I had known it, was gone.”  

Alison Bechdel que je connaissais avant tout en tant que créatrice du Bechdel Test. Bechdel Test ou un des tests les plus déprimants et qu’il faut éviter de faire à chaque fois qu’on regarde une œuvre de fiction. Je ne savais pas du tout qu’elle était avant tout dessinatrice. Dès que je l’ai su, lire un de ses romans graphiques était une évidence pour moi. J’ai un faible pour les romans graphiques autobiographiques. Je pense que vous avez dû le remarquer depuis. Il y a en effet une certain récurrence dans mes choix de romans graphiques. J’ai beaucoup aimé le focus sur sa relation avec son père. Son père était définitivement un personnage fascinant. Je m’attendais pour des raisons un peu clichés que le roman graphique soit centré sur son orientation sexuelle ou un truc du genre. Et ce n’était pas du tout le cas et franchement, c’est mieux ainsi selon moi. J’ai beaucoup aimé le dessin d’Alison Bechdel. Beaucoup de détail, de précision et de finesse. Et j’ai tout simplement adoré la conclusion.

tumblr_mxmtepgmQa1qa6s9eo1_250

(Good.)

We Were Liars by E. Lockhart (x)

“Be a little kinder than you have to.”

J’ai le sentiment que cela fait très longtemps que je n’ai pas lu de YA. En tout cas de bons YA. J’ai beaucoup aimé We Were Liars. J’ai dû le lire en quelques jours, ce qui ne m’arrive que trop peu ces derniers temps. Peu de livres réussissent à me captiver d’une façon telle que je ne peux les reposer. Je l’ai lu sur une recommandation de John Green. Of fucking course… J’ai lu que des gens comparent ce livre à Gone Girl de Gillian Flynn. Une sorte de YA Gone Girl. Personnellement, je n’irai pas jusqu’à là. Je vois très bien les points de similitude avec Gone Girl. Mais Gone Girl est clairement d’un autre niveau pour moi.

Je pense que les twists ne sont peut être pas si surprenants que ça. Je ne dirais pas que je voyais clairement le fil rouge mais on a quelques doutes pendant la lecture. Cela reste néanmoins une lecture tout à fait prenante, addictive et sympathique. C’est un livre parfait à lire sur la plage !

Jeffrey Brown

Clumsy (x) & Unlikely (x) by Jeffrey Brown

Commençons par l’évidence : je n’ai pas lu ces romans graphiques pour le dessin. Le dessin est assez grossier, enfantin et parfois vulgaire mais cela fait partie de l’esprit et du style. J’ai lu cette trilogie (il y en a trois. J’avais oublié qu’il y en avait 3 jusqu’à que j’écrive cet article.) pour les thèmes abordés. Le thème de Clumsy m’a intéressé car je me suis dit que j’allais peut être vivre quelque chose de similaire. Et le thème d’Unlikely me parlait par rapport au stade où j’en étais dans ma relation. yep, je suis assez évasive. Si vous lisez les résumés de ces deux livres, vous comprendrez exactement de quoi je parle.

Il s’agit aussi d’un roman graphique autobiographique. Une chose est sûre : Jeffrey Brown n’a pas peur de paraître pathétique. Il a écrit sur des sujets très personnels avec une sincérité que j’ai beaucoup apprécié. Les dessins ne sont pas supers mais il y a beaucoup de réalisme, de vulnérabilité à s’exposer de cette façon et pour ça, j’ai beaucoup apprécié cette trilogie.

Twenty Love Poems and a Song of Despair by Pablo Neruda (x)

“I am no longer in love with her, that’s certain, but maybe I love her. Love is so short, forgetting is so long.”

La première fois que j’ai entendu parler de Pablo Neruda, c’était dans HIMYM. yep, la télévision m’a tout appris. Voilà où je tire ma culture. C’est effrayant, n’est ce pas ? Si je ne me trompe pas, Pablo Neruda est le poète préféré de Ted ou quelque chose comme ça ? J’avais juste envie de lire de la poésie et je me suis dit pourquoi pas Pablo Neruda. J’ai eu des envies de poésie après avoir étudié The Waste Land de T.S Eliot en classe. J’ai tellement aimé l’étude de cette œuvre que je me suis dit qu’il fallait que je lise plus de poésie. Si vous avez des recueils de poèmes cools à me proposer, n’hésitez pas ! J’essaye d’explorer différents genres cette année.

Reading Challenge 2014 : Janvier (x), Février (x), Mars & Avril (x)

Reading Challenge 2013 : (x)

Publicités

Stupid people should never read books.

Étant donné que je n’ai lu qu’un seul livre au mois de Mars, j’ai décidé de combiner les mois de Mars et Avril pour cet article Reading Challenge. Hey! Je suis presque à jour ! Cela va me faire un peu étrange d’écrire sur des livres que je viens tout juste de lire au lieu de livres que j’ai lus il y a 4 mois et dont j’ai quasi tout oubliés. Dans l’ensemble, c’était deux mois corrects. Je lis beaucoup moins de YA que lors du précédent Reading Challenge. Et j’ai aussi le sentiment de lire plus lentement. Je crois que je suis même en retard dans mon Reading Challenge.

J’avais décidé de lire 10 livres que vous me proposerez. Pour l’instant, j’ai lu Gone Girl de Gillian Flynn (proposé par Laurence.); Blankets de Craig Thompson (proposé par Melendili),  The DUFF de Kody Keplinger (proposé par Hajar) et Persepolis de Marjane Satrapi (proposé par Laura !) Il me reste donc encore 6 livres à lire ! Continuez de faire des propositions ici !

READING CHALLENGE : MARS & AVRIL 2014

Grasshopper Jungle by Andrew Smith (x)

“Sometimes it is perfectly acceptable to decide not to decide, to remain confused and wide-eyed about the next thing that will pop up in the road you build.”

Grasshopper Jungle n’est pas mon premier Andrew Smith et ça ne sera certainement pas mon dernier. Si vous avez aimé Winger, vous allez adorer Grasshopper Jungle. J’ai beaucoup d’affection pour Andrew Smith car il dépeint ses personnages adolescents de manière réaliste. Peut être trop horny ? Je ne sais pas. Personnellement, j’étais super horny durant mon adolescence. Enfin, peut être que horny n’est pas le mot qui convient. Je voulais désespérément aimer et être aimé. L’histoire de Grasshopper Jungle est vraiment délirante. Elle n’a pas vraiment de sens. Ne cherchez pas trop la logique de la chose. Pour moi, Grasshopper Jungle était surtout intéressant au niveau de la relation entre ses personnages. C’était à la fois amusant et un peu triste de voir Austin tiraillé dans son amour pour son meilleur ami et sa petite amie. yep, Austin est très confus. c’mon, qui n’a jamais eu un doute sur sa sexualité pendant son adolescence ? Objectivement, j’ai toujours trouvé les filles plus agréables à regarder que les garçons. Mais j’ai toujours été attirée par les garçons. Je n’ai jamais été attirée par une fille comme je le suis pour un garçon. Quoiqu’il m’arrive, dès fois, d’avoir quelques pensées pour ma BFF. Genre que je la trouve vraiment jolie. Mais après, c’est différent car ma BFF est genre ma personne. Bon, je viens de réaliser que je suis aussi confuse qu’Austin concernant ma sexualité.

Persepolis by Marjane Satrapi (x)

“It’s fear that makes us lose our conscience. It’s also what transforms us into cowards.”

Les romans graphiques autobiographiques sont probablement mes préférés. Je connaissais Persepolis de nom. J’avais déjà lu quelques extraits de ce roman graphique dans des manuels d’histoire. Je m’étais toujours dit que je devrais le lire car les extraits étaient vraiment intéressants. Mais je ne me suis jamais vraiment donnée la peine jusqu’à que Laura me le propose. Je savais que je ne prenais pas trop de risques avec ce livre. J’étais sûre qu’il allait me plaire, et en effet, il m’a beaucoup plu.

Ce à quoi je ne m’attendais pas était probablement ce contexte si bien expliqué et de façon ni didactique ou vulgarisé. J’ai adoré suivre l’évolution du personnage de petite fille à adulte. Que voulez vous ? J’ai toujours eu un petit faible pour les bildungsroman. yep, c’est pour cette raison que je lis autant de YA. Après, peut être que j’aime tout particulièrement ça car je suis moi même dans une phase d’évolution, de développement dans ma vie. Ou du moins, j’aime penser ça.

The Realm of Possibility by David Levithan (x)

“To get something you must give something away.
To hold something you must give something away.
To love something you must give something away.”

Je l’ai dit, et je le redis : David Levithan est une valeur sûre. Il est impossible de passer un mauvais moment avec un David Levithan. Il ne sera peut être pas transcendant, mais ça sera toujours une lecture tout à fait satisfaisante. Et c’est en partie dû à sa qualité d’écriture incroyable. L’écriture de David Levithan est tellement fluide, belle et sans fioritures. C’est assez remarquable.

Nous sommes dans un lycée, et on suit les histoires d’une vingtaine de lycéens. Forcément, l’action principale se passant dans un lycée, certaines histoires vont se connecter. Une histoire va nous permettre de comprendre le contexte de l’autre. Comme quoi, il faut plusieurs points de vue pour avoir une vue d’ensemble sur une histoire.

Le livre est plutôt court, et se lit très rapidement. C’est comme une série de nouvelles.

Dark Places by Gillian Flynn (x)

“The truly frightening flaw in humanity is our capacity for cruelty – we all have it.”

Il y a quelque chose d’assez fucked up et dark dans la lecture d’un Gillian Flynn, et tout particulièrement celui ci. Mais je dis ça comme un compliment car c’est totalement l’atmosphère que Gillian Flynn tente de créer. Et elle accomplit cette tâche brillamment. Ce n’est pas fucked up comme Fifty Shades l’est. Fifty Shades est fucked up de manière non intentionnel. Ce n’est pas la même chose. E.L James tente de créer une atmosphère SEXY TIME, et ça se transforme en un truc complètement fucked up à base de « I DON’T MAKE LOVE. I FUCK. HARD. » ok, ça, c’est plus comique que fucked up. Bon, faut vraiment que j’arrête de tout ramener à Fifty Shades. Ça donne vraiment l’impression que je suis obsédée par cette trilogie.

Dark Places est difficile à lire mais de manière délibérée. Il y a quelque chose de tout particulièrement mauvais et cruel dans cette histoire. Quelque chose qui met mal à l’aise. Et pas dans le même but que les tragédies grecques, genre offrir une sorte de catharsis aux lecteurs. Le livre est plutôt long, et j’ai dû faire quelques pauses car c’était juste trop dès fois. C’est pour cette raison que Dark Places est le seul livre que j’ai lu au mois de mars. Il m’a fallu beaucoup de temps pour venir à bout de cette histoire. Et ce n’est pas du tout à cause de l’écriture, c’est à cause de l’essence de l’histoire. C’est juste horrible. Mais on a envie de savoir pourquoi. Donc on continue à lire.

Gillian Flynn m’a redonné goût aux thrillers. Et je compte lire tous les livres qu’elle a écrit. Elle a juste ce don pour les twists, c’est incroyable.

If This Isn’t Nice, What Is ? by Kurt Vonnegut (x)

“Don’t give up on books. They feel so good—their friendly heft. The sweet reluctance of their pages when you turn them with your sensitive fingertips. A large part of our brains is devoted to deciding what our hands are touching, is good or bad for us. Any brain worth a nickel knows books are good for us.”

Je ne sais pas si je vous ai déjà parlé de mon amour pour les commencement speech. Une chose à savoir : j’adore ça. C’est genre du jerking off pour mon âme comme les TED Talks sont du jerking off cérébral. Ces quinze minutes de speech m’inspirent toujours et me donne envie de conquérir le monde. Elles me donnent l’impression que les possibilités sont infinies, et qu’il suffit de travailler très dur et de prendre des risques pour avoir ce qu’on veut. Le dernier en date que j’ai regardé est celui de Charlie Day, qui est vraiment sympa.

Maintenant que vous savez tout ça, vous pouvez comprendre mon excitation quand j’ai commencé à écouter ce livre en audiobook. Je connaissais Kurt Vonnegut de nom car, duh, qui ne connaît pas Kurt Vonnegut ? Mais je n’ai jamais lu un livre de cet auteur. Je sais… SHAME ON ME ! UGLY BABY JUDGES ME ! Calmez vous, les gens. C’est prévu. Spoiler : Quelqu’un a proposé le Kurt Vonnegut de mon choix donc c’est sûr que je vais lire un Kurt Vonnegut d’ici la fin de cette année.

Ce n’est pas étonnant si je vous apprends que Kurt Vonnegut donne d’excellents conseils. Depuis ce livre, j’essaye toujours d’apprécier les bons moments. De faire une pause, d’apprécier le moment et d’être reconnaissante.

Livres lus pour les cours (1):

En anglais : Moonstone by Wilkie Collins (x)

 

Reading Challenge 2014 : Janvier (x), Février (x)

Reading Challenge 2013 : (x)

He is the silver lining in a world of darkness.

Contrairement au mois de Janvier, le mois de Février a été plus que satisfaisant. Aucun livre horrible. Cela va de très bon à bon. J’ai lu 12 livres ce mois ci. Je sens que je dois une explication à ce nombre impressionnant, surtout pour le mois le plus court de l’année. Premièrement, j’avais une semaine de vacances. Deuxièmement, la moitié de ce que j’ai lu consiste en roman graphiques et comics qui sont beaucoup plus rapides à lire qu’un roman. C’est Melendili qui est responsable pour cette lecture importante de romans graphiques/comics. En effet, elle m’a proposé Blankets de Craig Thompson et j’ai tellement aimé cette lecture que je me suis mise à chercher des romans graphiques/comics à lire. Si vous avez d’ailleurs des romans graphiques/comics à me proposer, c’est toujours ici.

Sur les dix livres proposés par vous, j’en ai lu trois pour l’instant. J’ai lu Gone Girl de Gillian Flynn (proposé par Laurence.); Blankets de Craig Thompson (proposé par Melendili) et enfin The DUFF de Kody Keplinger (proposé par Hajar) Je pense savoir ce que je vais lire ensuite parmi vos propositions. Mais la liste est loin d’être déjà déterminée donc continuez de proposer vos livres préférés !

READING CHALLENGE : FÉVRIER 2014

tumblr_mxmtepgmQa1qa6s9eo8_250

Blankets by Craig Thompson (x)

“Maybe I’m sad about wanting you. I’m not too comfortable with wanting someone.”

Je ne lis pas beaucoup de romans graphiques. Ce qui est étrange car je lisais beaucoup de mangas et de BD quand j’étais plus jeune. Avec ce livre, j’ai redécouvert à quel point j’aimais ça. Si je ne me trompe pas, Blankets semble être autobiographique ? J’ai eu beaucoup de plaisir à le lire. C’est un roman graphique très délicat, doux et touchant.Certains qualifient ce livre de poésie visuelle, et je suis plutôt d’accord avec cette description.

J’ai adoré suivre l’évolution du personnage, d’enfant où il partageait un lit avec son petit frère à adolescent où il partage un lit avec la fille qu’il aime.

Les dessins sont juste magnifiques. Assurez vous que vous avez une ou deux heures devant vous avant de commencer Blankets car il est assez addictif. Je l’ai lu en une après midi.

Ghost World by Daniel Clowes (x)

“The trouble is the kind of guy I want to go out with doesn’t even exist. Like a rugged, chain-smoking, intellectual, adventurer guy who’s really serious, but also really funny and mean.”

Je n’ai pas vu le film. Je ne savais même pas qu’il y avait un film quand j’ai commencé ce livre. Je le connaissais de nom. Probablement quelque chose que j’ai lu sur Rookie. Cela semble être tout à fait le genre de livre qu’un site comme Rookie recommanderait. Je suis moins fan des dessins de Ghost World mais c’est un style comme un autre. Ghost World m’a fait rire et ensuite un peu déprimé. L’ennui de l’adolescence. Définitivement plus facile de se reconnaître dans les adolescentes de Ghost World et leur monde que dans un épisode de Gossip Girl. La fin est un peu ambiguë. J’imagine que le lecteur peut choisir la fin qui lui convient. Personnellement, les fins ambiguës ne sont pas spécialement mon truc. Ce roman graphique n’est pas pour tout le monde. Il y a des gens qui ont détesté, d’autres, adoré. Personnellement, j’ai apprécié et je reconnais son originalité mais sans plus.

sexcriminals

Sex Criminals # 1,2, 3, 4 by Matt Fraction & Chip Zdarsky (x)

SEX CRIMINALS ! Mon nouveau comic préféré ! Ok, je ne lis que ce comic actuellement. Recommandé par NPR Pop Culture Happy Hour. Du sexe ? Check ! Du fantastique ? Check ! Beaucoup d’humour ? Check ! C’est à peu près tout ce que j’aime dans la vie réunis dans un comic. Malgré ce que peut laisser penser le titre, il y a en réalité peu de sexe. Les scènes de sexe ne sont pas graphiques d’une manière vulgaire. Cela reste toujours classy. Et je recommanderai définitivement ce comic, car c’est très, très drôle et extrêmement bien dessiné.

tumblr_mc2nttG39e1ql255wo2_250

One More Thing : Stories and Other Stories by B.J. Novak (x)

“If you love something, let it go.
If you don’t love something, definitely let it go.
Basically, just drop everything, who cares.”

MEILLEUR RECUEIL DE NOUVELLES AU MONDE ! PERIOD.

Voilà. C’est ma review. NEXT !

Bon, okay. Je vais essayer de me montrer un peu objective. Très drôle, très intelligent, très bien écrit. Très représentatif de la perfection qu’est B.J. Novak.

Okay… Je vais essayer plus dur.

J’ai peut être trouvé une ou deux nouvelles plus longues que nécessaire.

JK, ce livre est parfait. Bye.

MarieLu

Prodigy (x) / Champion (x) by Marie Lu

“He is beauty, inside and out.
He is the silver lining in a world of darkness.
He is my light.

Beaucoup plus de gens devraient lire cette trilogie ! Je sais, je sais. Comme vous, je m’étais promis de ne plus lire de trilogies dystopiques après les fins horribles de The Hunger Games et Divergent. Mais je vous assure que vous pouvez lire cette trilogie sans craintes. La fin est plus que satisfaisante. Prodigy et Champion sont supérieurs au tome 1, ce qui est très rare dans ce genre de trilogie. Le premier est toujours le meilleur. J’ai beaucoup aimé l’évolution du couple June et Day. Et pourtant, je n’étais pas vraiment investie dans leur relation dans le premier tome. J’avais trouvé leur relation trop facile et rapide. Et oui, vous allez pleurer. Un peu à la fin du tome 2 et beaucoup à la fin du tome 3. Après j’étais très malade et très faible quand j’ai écouté (audiobook, remember ?) les derniers chapitres du tome 3. Donc toutes mes émotions étaient décuplées. Je suis en général un désastre humain qui ressent trop de sentiments quand je suis malade.

tumblr_ma5hf8lBZb1qeeqito2_250

It Felt Like A Kiss by Sarra Manning (x)

« When you love someone, your first and last instinct is to shield them from anything or anyone that might do them harm. »

J’attendais ce Sarra Manning avec une grande impatience. Vous connaissez à présent mon amour pour Sarra Manning. You Don’t Have To Say You Love Me reste à ce jour  la meilleure chick litt/romance que j’ai lue. Et j’en ai lu beaucoup donc vous pouvez me faire confiance. Ce roman était beaucoup moins centré sur la romance et beaucoup plus sur la relation mère/fille. C’est un point que j’ai beaucoup apprécié. Même si je lis ce genre de livre principalement pour la romance. On retrouve des personnages d’un de ses livres précédents : Unsticky. Argh, je veux avoir des nouvelles des personnages de You Don’t Have To Say You Love Me ! J’ai bien aimé It Felt Like A Kiss mais il est définitivement moins addictif que Unsticky ou encore YDHTSYLM. Après je vous avoue que j’ai été un peu déçue car je m’attendais à ce que ce livre surpasse YDHTSYLM. Il avait beaucoup de potentiel.

The DUFF : Designated Ugly Fat Friend by Kody Keplinger (x)

“No matter where you go or what you do to distract yourself, reality catches up with you eventually.”

The DUFF est un YA qui est loin d’être niais. Ce qui est ce que je reproche à la plupart des YA. Je pense que j’aurais beaucoup plus apprécié ce YA s’il n’avait pas souffert de la comparaison avec Adorkable de Sarra Manning. La relation love/hate entre les deux protagonistes est en effet très similaires. Sauf que je trouve qu’Adorkable est mieux écrit et développé. J’avais un sentiment de déjà vu en lisant ce livre. Sauf que ce n’était pas aussi bien. The DUFF est loin d’être mauvais et je vous le conseillerai définitivement.

Love Irresistibly by Julie James (x)

“I heard this theory once that love means your subconscious is attracted to someone else’s subconscious.”

Je crois que je voulais juste en finir avec cette série de livres. Même si j’ai été déçue par le précédent, je me suis dit autant tous les faire maintenant que je suis dedans. Donc voilà le dernier livre publié de cette série ! Le prochain sort cet été, je crois. Julie James est super productive. Elle doit en sortir un tous les ans. C’est vrai qu’elle ne fait pas un grand effort d’originalité à chaque tome. C’est toujours un peu la même chose, le même schéma. Mais j’ai trouvé ce tome supérieur au tome 3. J’ai même plutôt apprécié. Pour une fois, la relation n’était pas tellement en lien avec l’univers FBI/US Attorney. L’histoire part de ce point car c’est le principe de cette série. Mais elle oublie très vite ce point pour se concentrer sur la relation des deux personnages.

Reading Challenge 2014 : Janvier (x)

Reading Challenge 2013 : (x)

A lot of people lacked that gift: knowing when to fuck off.

J’ai plutôt bien commencé mon Reading Challenge 2014. J’ai lu 12 livres pour ce premier mois. Étant une élève appliquée, consciencieuse et organisée, j’ai profité des vacances d’hiver pour lire ma liste de livres pour le second semestre. J’ai d’ailleurs réussi à tous les lire à l’exception d’un qui fait 600 pages. En enlevant les livres de cours, je n’ai plus que 7 livres à présenter. Pas de véritable coup de cœur pour ce début d’année. A vrai dire, j’ai commencé cette année avec des livres très moyens. Donc si vous voulez changer ces statistiques pour l’instant très meh, n’hésitez pas à me proposer des livres qui seront, qui sait,  peut être mes nouveaux coups de cœur. (mon Eleanor & Park de 2014 !)

READING CHALLENGE : JANVIER 2014

tumblr_n0h3eeleAv1qzydh2o1_250

(wow)

Gone Girl by Gillian Flynn (x)

“There’s a difference between really loving someone and loving the idea of her.”

Il s’agit d’un des livres que vous m’avez proposés ! Merci Laurence pour cette excellente proposition. Il est vrai que je le connaissais de nom. Il est aussi vrai que j’avais l’intention de le lire et que je l’avais déjà dans ma bibliothèque. Je l’avais acheté car B.J Novak l’avait recommandé lors de sa lecture à Shakespeare & Co. Vous vous rappelez du jour où j’ai rencontré cet être humain parfait qu’est B.J Novak ? Je ne me lasserai jamais de vous rappeler que j’ai rencontré B.J Novak (ET BEN FELDMAN.)

Ce livre est terriblement addictif. On ne sait jamais qui croire ou si l’on doit croire l’un de ses deux narrateurs qui nous raconte les mêmes événements mais de manière si différente. Gillian Flynn joue beaucoup avec les points de vue. C’est très intéressant. Si intéressant que j’ai utilisé ce livre afin d’illustrer un point lors de mon exposé sur la notion de « Unreliable Narrator. » en classe. Ce livre est fucked up mais de la meilleure manière possible. L’écriture de Gillian Flynn est brillante. J’ai tellement aimé Gone Girl que je compte lire tous les livres de cette auteure. J’ai apparemment découvert que j’aimais beaucoup les thrillers, en particulier quand ils sont fucked up et qu’il joue avec la psychologie des personnages. J’ai hâte de voir l’adaptation de ce livre par David Fincher. Même si j’ai quelques doutes, notamment avec la fin alternative prévue par l’auteure. Je ne sais donc vraiment pas à quoi m’attendre et c’est assez excitant en fait.

tumblr_mwaatsGuvx1qebseoo6_250

(GOOD.)

Better Off Friends by Elizabeth Eulberg (x)

“Silence fell between us. This was a common occurrence whenever we’re alone. When you’re comfortable with someone, you don’t need to always fill the void with noise. I liked it when we would just be.”

Mon second livre d’Elizabeth Eulberg. Mon premier livre de cette auteure était Prom and Prejudice. C’était juste après la fin de LBD, et j’étais en manque. Je voulais lire toutes les adaptations de P&P pour combler ce manque et je pensais qu’une adaptation de P&P au lycée pouvait être mignonne. Je n’étais pas convaincue par l’adaptation mais j’avais apprécié le livre en soi. J’ai donné une seconde chance à Elizabeth Eulberg pour plusieurs raisons :

-Cette couverture est adorable.

-Le garçon s’appelle LEVI !

-J’adore lire des histoires qui s’étendent dans le temps. En particulier quand les deux protagonistes se connaissent depuis qu’ils sont très jeunes. J’adore voir cette évolution d’amis à un peu plus.

Ce livre est une adaptation moderne de When Harry Met Sally qui est un film que j’aime beaucoup (duh.) Les chapitres sont entrecoupés par des interviews des deux protagonistes. C’était donc assez prévisible vu que c’était une adaptation mais ça n’en reste pas moins adorable, drôle et juste fluffy. Tout ce que j’aime ! On suit ces deux personnages de la préadolescence jusqu’à la fin de l’adolescence. On a le droit aux deux points de vue alternés. Et j’admets que dès fois, c’était un peu frustrant. METTEZ VOUS ENSEMBLE. L’autre aime l’un quand celle ci n’est pas disponible. L’un se rend enfin compte de ses sentiments pour l’autre mais c’est trop tard. Bref, un  peu ce que je ressens avec  B.J Novak et Mindy Kaling qui DEVRAIENT totalement se marier et faire des bébés super intelligents et drôles. Ugh.

Why Can’t I Be You by Allie Larkin (x)

« We looked vibrant, wild, happy. The hair and the clothes and the makeup made me feel like someone new, but the happy is what made me unrecognizable.”

Une chick lit recommandée par Rainbow Rowell. Et je lirai n’importe quoi si Rainbow Rowell dit qu’il faut le lire. Je fais entièrement confiance en Rainbow Rowell. Et j’ai bien fait de lui faire confiance. Ce n’était pas une chick lit extraordinaire, mais une chick lit tout à fait sympathique. J’ai passé un très bon moment avec. L’héroïne n’était pas énervante, ce qui semble être une caractéristique de beaucoup de chick lit. Je comprends l’envie de l’héroïne de vouloir être quelqu’un d’autre. Il y a un petit côté HIMYM ou Friends dans ce livre, notamment grâce à la bande d’amis trentenaires proches les uns des autres. La romance n’était pas l’élément principal de cette chick lit, plus quelque chose en background. Ce livre était plus concentré sur une question d’identité et surtout d’amitié. Ce qui ne sont malheureusement pas des thèmes qu’on retrouve souvent dans les chick lit.

A Lot Like Love by Julie James (x)

“It was time to break out the don’t-fuck-with-me face.”

A Lot Like Love est le deuxième livre de la série FBI/Attorney. J’avais déjà lu et beaucoup aimé le premier. C’est d’ailleurs cette série qui m’a redonné confiance en Julie James que je considère vraiment comme une reine en matière de romance. J’ai écouté ce livre en audiobook, et la personne qui lit, Karen White, est juste excellente. Ses inflexions de voix pour les personnages, sa façon de lire les scènes excitantes, elle est parfaite. Si parfaite que j’ai écouté tous les livres de cette série en audiobook. Il est tout à fait possible de lire les livres de cette série en tant que stand alone. Mais c’est tellement mieux de tous les lire, et dans l’ordre. Il y a des personnages qui reviennent pour notre plus grand plaisir. J’adore les crossovers, et avoir des nouvelles d’anciens personnages. Il y avait un de mes tropes préférés dans ce livre : fake couple ! Les romans de Julie James sont très prévisibles car ils sont toujours un peu structurés de la même façon. Ce que j’ai particulièrement aimé ce sont nos deux protagonistes. L’héroïne est toujours une femme intelligente, indépendante, belle, sexy et sûre d’elle. Et le love interest, Nick était à vrai dire un peu comme Nick Miller sauf qu’il sait se comporter en adulte. Il était juste un peu grognon. Non, il était plus similaire à Danny dans The Mindy Project ! Vous voyez le genre.  Ce n’est pas spécialement mon type préféré mais c’est un type que je trouve toujours amusant.

tumblr_mt01kv2RYN1r0e42eo5_250

(MEH.)

About That Night by Julie James (x)

“Because nine years ago, I walked up to the most beautiful girl in the bar, and tonight she’s still the only person I want to talk to.”

Je n’aurais pas dû enchaîner les Julie James. Terrible idée. Les Julie James devraient être lus avec modération. Je crois que j’ai fait une sorte d’overdose. Mais j’avais tellement envie de lire celui là. Il semblait tellement prometteur. Le héros était un personnage secondaire et le frère de l’héroïne du précédent tome. Et il y avait encore un de mes tropes préférés : deux personnes qui ont dans le passé partagé un moment spécial mais qui ne se revoient que des années plus tard dans des circonstances particulières. Je n’ai pas été impressionnée par ce troisième volet dans lequel j’avais pourtant de hautes attentes. C’est toujours sympa de retrouver les personnages des tomes 1 et 2. Trop similaires aux précédents. Pas vraiment excitant. Je n’étais pas particulièrement investie dans ce couple et leur histoire. Il n’y avait pas assez d’enjeu. C’était un peu trop facile. Petite déception de la part de Julie James.

Measuring Up by Nyrae Dawn (x)

“Love should be love. Want should be want. You can love someone with all your heart. They can be your heart, but you have to be able to stand on your own and I couldn’t.”

Je pensais que lire ce livre pouvait m’aider pour mon régime qui n’est pas vraiment un régime. Je veux dire, je continue à manger tout ce que je veux. Mon régime consiste juste à faire du sport cinq fois par semaine et de ne pas grignoter. Et je pense que ça marche. J’ai perdu 8 kilos, mon objectif était de perdre 10 kilos. Mais je suis plutôt satisfaite en ce moment. Je ne sais pas si deux kilos en moins feront une grande différence. Je sais très bien que je vais quand même essayer de les perdre car j’ai tendance à rester fixer sur mon objectif. Et je ne serai pas tranquille tant que je ne l’aurai pas atteint. J’ai lu pas mal de YA/Romance avec pour sujet une héroïne qui tente de perdre du poids. Et celui là était vraiment ordinaire. Très moyen. Je n’ai pas vraiment aimé le love interest. J’essaye de ne jamais juger les livres par leurs couvertures. Mais dans ce cas, la couverture reflète à peu près la qualité du livre.

tumblr_mexrki4y7g1rj168zo1_250

(WTF ?! AWFUL.)

Nerd Girl by Sue Lee (x)

THE WORST ! C’était du sous Fifty Shades of Grey. Déjà que Fifty Shades ne brille pas pour sa qualité, vous pouvez facilement imaginer ce que donne le Fifty Shades of Grey du pauvre. J’ai choisi de lire ce livre car je voulais lire une office romance qui est une de mes choses préférées au monde. Les débuts de Jim/Pam et Ben/Leslie me manquaient et je voulais lire quelque chose de similaire. Ce livre n’avait rien à voir avec ce que je voulais. C’était horrible. Pourquoi ce livre se nomme t-il Nerd girl ? Apparemment le fait d’aimer lire de temps en temps Harry Potter était ce qui la rendait nerdy. UGH. Et elle fait ça genre UNE FOIS pendant tout le livre. Cath de Fangirl est nerdy. Mais, elle, elle n’avait rien de nerdy. Les scènes de sexe sont chiantes et omniprésentes, donc le livre est chiant. Elles sont l’opposé d’excitant. Vous ne pouvez pas savoir à quel point c’est difficile d’écrire une bonne scène de sexe excitante. Le mec était un Christian Grey sans tout le côté fucked up. Parce que Christian Grey est fucked up à un point ridicule. C’est ce qui justifie son comportement de connard. J’arrive pas à croire que j’ai perdu mon temps à lire ce livre alors qu’il y a plein de BONS livres qui n’attendent que d’être lus. ugh. Mais bien sûr, je suis obstinée et je dois toujours terminer ce que je commence. Je me tuerais. Ce livre est une perte de temps.

Livres lus pour les cours (5):

En anglais : The Castle of Otranto by Horace Walpole (x) ; The Aspern Papers by Henry James (x) ; The Waste Land by T.S Eliot (x) ; The Piano Lesson by August Wilson (x); Games at Twilight by Anita Desai (x)

Reading Challenge 2013 : (x)

Lily m’a posé quelques questions concernant mes habitudes de lecture. Et tout comme elle, je pense que ça peut intéresser certains d’entre vous et c’est pour ça que je vais dédier un court paragraphe à ce sujet.  Je n’ai pas spécialement de trucs. C’est rare que j’emprunte des livres car je ne trouve pas les livres que j’ai envie de lire. Ce qui est compréhensible quand vous voyez le genre de livres que je lis. Il est relativement facile de trouver les classiques sur Internet. Notamment dans le cadre du projet Gutenberg. Il est également possible de trouver beaucoup de livres sur Internet quand on sait où chercher. Je ne suis pas vraiment à l’aise avec ça mais je ne suis pas riche et j’ai besoin de lire donc voilà. Et j’achète toujours les livres qui m’ont plu.

Je lis en version papier et électronique. Je vais avoir tendance à lire les gros livres (Comme Infinite Jest, GoT)  en version papier. Ce qui n’est peut être pas logique. Mais je lis plus en version électronique. Je ne pensais pas que j’allais adopter les ebooks aussi facilement et rapidement car je fais partie de ces gens qui sniffent les livres. Je lis des ebooks sur mon portable (Très pratique pour voler quelques instants de lecture par ci par là. En attendant le début d’un cours, dans les transports en commun, dans une salle d’attente) mais aussi sur mon Ipad. En général, je peux lire 4 livres en même temps (un en version papier, un sur mon portable, un sur mon Ipad et un audiobook pour m’aider à trouver le sommeil.)

J’essaye de toujours lire en version originale. J’essaye de ne pas lire qu’en Anglais et c’est pour ça que j’ai au moins toujours un livre en Français. C’est en général des classiques. Je ne lis pas vraiment de romans français contemporains.

Je n’ai pas d’adresses particulières. J’achète mes livres sur Amazon. Je sais, je sais. Je devrais soutenir les petites librairies indépendantes. C’est juste qu’Amazon est tellement pratique pour moi. Voilà, si vous avez d’autres questions à me poser, n’hésitez pas !

 

When I look at my room, I see a girl who loves books.

tumblr_mwdgqz02IO1s4wd4go1_r1_500

La fin du premier semestre approche. Noël approche. La fin d’année approche. Ce qui veut dire que mon Reading Challenge 2013 va bientôt toucher à sa fin. Il me reste six livres à lire en un mois et demi pour compléter ce challenge. Donc on va dire que ça va.

J’ai décidé que ces articles Reading Challenge allaient devenir quelque chose de permanent sur ce blog. Vous avez l’air d’apprécier ce premier challenge donc je pense que je vais continuer. Je ne vais bien sûr pas devenir un blog « littéraire ». Je n’ai pas cette prétention. A vrai dire, j’ai toujours dû mal à croire que je vous donne envie de lire certains livres. Mes avis sont juste un désordre émotionnel et subjectif. Je vais conserver cette alternance article « Reading Challenge » et article « normal ».

J’ai beaucoup réfléchi à mon Reading Challenge 2014. Je ne pense pas que je vais augmenter le nombre de livres. 100 est un nombre assez impressionnant et je ne pense pas faire mieux. Je me la joue un peu en ce moment mais ce n’était en réalité pas facile. Mais ça m’a obligé à consacrer plus de temps à la lecture.

Je vais corser un peu ce Reading Challenge 2014. Mais je n’ai pas envie de me mettre trop de contraintes. Ce Reading Challenge doit être sympa et fun pour moi. Si c’est juste pénible et difficile, ça ne sert à rien. Il faut que je prenne du plaisir dans l’adversité de ce challenge. Je lis en fonction de mes humeurs. J’admets que je lis beaucoup de YA, Chick lit et Romance mais honnêtement je m’en fous d’être la fille qui ne lit que des YA, Chick Lit et Romance. Je lis ce que je veux. Et si c’est ce que j’aime lire pour me détendre, c’est ce que je vais lire. Ça ne veut rien dire sur moi. Ça ne veut pas dire que je ne sais pas apprécier un classique. Ou que je suis trop stupide pour lire un livre « sérieux ».

Pour ce Reading Challenge 2014, je dois absolument finir :

Infinite Jest de David Foster Wallace : ça commence à devenir ridicule. Ce livre est devenu une sorte de décoration sur ma table de chevet.

L’anthologie de Jane Austen : Je me suis offerte moi même ce truc à l’âge de 15 ans. Il est temps que je les lise tous après cinq ans.

A Clash of Kings by George R. R. Martin : J’ai acheté le Tome 3 alors que je n’ai même pas encore ouvert le tome 2. Pourquoi ? Pourquoi ? Je ne comprends pas mes choix.

Cela me fait donc déjà 10 livres pour ce Reading Challenge 2014. (J’ai déjà lu Pride and Prejudice.(x))

Et maintenant, je vais avoir besoin de vous. Yep. Je vais lire 10 LIVRES que vous me proposerez pour ce Reading Challenge 2014.

Des livres que vous aimez, des livres qui me plairont selon vous, des livres dont vous avez envie de connaître mon avis, des livres que vous n’osez pas lire, des livres qui vous impressionnent, des livres que vous n’avez pas encore eu le temps de lire, des livres que je vais détester (si j’ai peu de propositions et que quelqu’un me propose Beautiful Bastard, je serai obligée de le lire. Mais je vous détesterais pour ça), des livres à paraître pour 2014, vos livres préférés au monde entier, vos livres détestés, des livres trop peu connus bref DES LIVRES !

Je n’ai pas de conditions. Français. Anglais. TOUS LES GENRES. (TOUS. Ne vous restreignez pas à YA, Chick Lit et Romance car c’est ce que je lis habituellement) Tous les formats. N’importe quel nombre de pages.

Donnez moi un titre, et je le lirai.

Vous pouvez faire AUTANT de suggestions que vous voulez. Vous pouvez laisser un autre commentaire si un livre vous vient en tête des mois après. En effet, je vais mettre un lien à cet article à chaque article Reading Challenge. Il n’y a pas de date limite pour les propositions. Vu que je vais choisir ces 10 livres au fur et à mesure en fonction de mon humeur.

Si j’ai beaucoup de propositions, je vais devoir faire des choix bien sûr. Et vous n’avez qu’à croiser des doigts pour que je choisisse votre livre.

Je ne sais pas si c’est une bonne ou une terrible idée. Si je me retrouve avec très peu de propositions, cela va être très très triste. Donc j’espère que vous allez me proposer plein de livres.

Je vous ai proposé 100 livres durant toute cette année, c’est à présent à votre tour !