Perhaps everything that frightens us is, in its deepest essence, something helpless that wants our love.

J’ai le sentiment que je me répète. Mais non, ce blog n’est pas encore à l’abandon. Il s’avère juste que j’ai passé mes vacances d’été dans un bureau. Super destination ! Je recommande. En dehors du bureau, je préférais consacrer mon temps libre à fixer un garçon avec de beaux cheveux ou bien encore bitcher avec une autre personne possédant également de beaux cheveux autour d’un verre ou dans un parc. De beaux cheveux semble être un critère essentiel dans mes amitiés et plus. Ce qui est, je réalise, discriminatoire. C’est juste que j’ai l’impression que je m’entends mieux avec les gens qui ont de beaux cheveux en général.

Vous savez ce que j’ai fait d’autre cet été ? J’ai lu ! J’avais un peu de temps pour lire, notamment durant mon trajet en transport en commun. J’avais peut être 1h de transport en commun, aller et retour, par jour. Je lisais peut être 30 minutes par jour. (Je passais les 30 autres minutes dans le métro à dormir. Je dors n’importe où. Dans le métro, à mon bureau, en cours, etc…)

Je suis extrêmement en retard dans mon Reading Challenge. J’ai 20 livres de retard mais j’y crois toujours ! J’ai également beaucoup de retard dans mon Movies Challenge (100 films en 2015). Je suis un échec ! Ne me regardez pas !

READING CHALLENGE 2015 : JUNE & JULY 2015

The Secret Diary of Lizzie Bennet by Bernie Su and Kate Rorick (x)

“Two parts of me have been at war. Your odd family, your financial troubles- your in a different world from me. People expect me to travel in certain circles. And I do respect the wishes of my family, but not today. I’ve tried to fight it for months now, but Lizzie Bennet… I’m in love with you.”
ENFIN ! Je sais ! Je ne sais pas pourquoi cela m’a pris autant de temps. Tout le monde connaît mon amour pour The Lizzie Bennet Diaries. Et pourtant, il m’a fallu tellement de temps avant de lire son journal, et LA LETTRE de Darcy ! N’étais je point curieuse de ce que Darcy avait bien pu écrire dans LA LETTRE ? Si, bien sûr. J’avais offert ce livre à ma BFF pour son anniversaire. (ce livre et bien d’autres choses, bien sûr. Je tiens à préciser car j’ai une réputation de personne qui fait des cadeaux si géniaux que cela culpabilise les gens.) Donc je l’ai offert à ma BFF l’été dernier puis elle est partie en Angleterre et je suis partie au Canada. Et je comptais le lire après qu’elle l’ait fini. Non, je n’offre pas de livres pour les lire avant puis les emballer et les offrir. C’mon. Je ne suis pas ce genre de personne. Je suis encore un peu décente. J’ai donc pu lire ce livre une fois que ma BFF fut rentrée d’Edimbourg. C’est à dire au mois de Juin. Je pensais que ce livre serait une novélisation des vlogs de Lizzie. Mais j’ai été agréablement surprise de découvrir que ce roman fonctionnait davantage comme un compagnon au vlog de Lizzie. Le roman complète et explique ce que le vlog ne peut dire. La voix de Lizzie dans le roman était parfaite. Ce journal m’a fait atrocement manqué The Lizzie Bennet Diaries. Il m’a fait manquer la période où je ne vivais que pour les lundis et jeudis après midis, où j’étais tout excitée rien qu’en cliquant sur le lien Youtube et où je re-visionnais la vidéo deux ou trois fois. J’ai peut être regardé l’intégrale de The Lizzie Bennet Diaries trois fois en l’espace de peu de temps. Je trouve cette websérie incroyablement réconfortante et familière et Lizzie, tellement vraie et parlante. Pour des conditions optimales, vous devriez lire le roman accompagné des vlogs.
 Modern Romance by Aziz Ansari (x)
“When I’ve really been in love with someone, it’s not because they looked a certain way or liked a certain TV show or a certain cuisine. It’s more because when I watched a certain TV show or ate a certain cuisine with them, it was the most fun thing ever.”
Un livre écrit par un comédien et qui n’est pas un mémoire ? Intéressant. J’attendais Modern Romance avec beaucoup d’impatience pour deux raisons : le sujet mêlé à la voix hilarante et perspicace d’Aziz Ansari. Tout d’abord, si vous avez l’occasion d’écouter l’audiobook, écoutez l’audiobook. Aziz Ansari lit le livre et c’est encore plus drôle. Les rencontres amoureuses, la façon dont on sort avec les gens, l’engagement entre deux personnes ont définitivement évolué. Le principal responsable de ce changement est la technologie et en particulier les choix infinis que semble nous offrir cette technologie. J’étais impatiente à l’idée d’en apprendre plus sur la romance moderne, un sujet de prédilection que l’on retrouve beaucoup dans les derniers stand ups d’Aziz Ansari. Et bien que ce fut une lecture agréable, drôle et rapide, je n’ai rien appris que je ne savais pas. Mis à part peut être que la notion de culture romantique est différente dans certains pays, comme au Japon par exemple. Je me doutais bien que c’était différent mais je ne savais pas à quel point. A la fin de ce livre, je me suis rendue compte que cela devait être fun et excitant d’être célibataire en cette période où les choix et rencontres semblent infinies. Et peut être que je manque quelque chose. Cependant, cela semble également extrêmement frustrant et parfois superficiel de rencontrer beaucoup de gens sans que ça n’aboutisse à un lien plus profond. Et j’ai plutôt de la chance d’avoir trouvé quelqu’un avec qui je suis incroyablement heureuse même lorsqu’on ne fait rien à part regarder Netflix.
Go Set a Watchman by Harper Lee (x)

“Prejudice, a dirty word, and faith, a clean one, have something in common: they both begin where reason ends.”

L’éditeur veut vendre ce livre comme la suite de To Kill A Mockingbird. Ça me dégoûte. Ce n’est pas une suite. C’est un brouillon qu’Harper Lee a écrit avant même To Kill A Mockingbird. Et honnêtement, je trouve que tout ce qui entoure la publication de ce livre est louche. Déjà si j’ai tout bien compris, Harper Lee n’est pas forcément dans un état mental stable pour prendre des décisions. Et à sa place, je serais mortifiée si le monde lisait un brouillon de quoi que ce soit que j’ai pu écrire. Un brouillon n’est jamais bon même si vous êtes Harper Lee.  Donc non, Go Set A Watchman n’est pas un très bon livre. Il est brouillon car c’est un brouillon. J’ai été mal à l’aise pendant la lecture de ce livre qui apparaissait de plus en plus comme une exploitation abjecte de l’auteure mais aussi d’un classique de la littérature américaine. Je l’ai lue car To Kill A Mockingbird est un des mes livres préférés et j’étais curieuse. Je pense que je ne pouvais décemment parler ou juger  ce livre sans même l’avoir lu. Je vous conseille de ne pas le lire mais je comprends que l’on soit curieux et que l’on veuille retrouver cet univers et ses personnages.

Understanding Comics by Scott McClouds (x)
 “Art, as I see it, is any human activity which doesn’t grow out of either of our species’ two basic instincts: survival and reproduction.”  
J’avais lu le mois dernier The Sculptor de cet auteur et ce roman graphique m’avait juste époustouflé. Notamment l’aspect graphique. Par conséquent, je me suis intéressée à d’autres œuvres de cet auteur. Et c’est ainsi que je me suis retrouvée à lire Understanding Comics qui est un guide en comics afin de comprendre les comics, souvent perçus comme un sous genre alors que ce genre est vraiment complexe et codifié de manière imperceptible car cela semble naturel ou évident mais c’est un véritable code. En lisant ce guide sous forme de comics, j’ai revu beaucoup de notions que j’avais déjà vues en cours de « The Graphic Novel » (Meilleur cours de littérature ever !) cette année. J’ai également beaucoup appris et ce de manière intéressante et clair. Le medium utilisé par Scott McCloud afin d’expliquer les comics fait une véritable différence. Expliquer les comics par un comic : existe t-il meilleur moyen ? Si vous voulez en savoir plus sur les comics, je vous recommande chaudement ce roman graphique.
Letters to a Young Poet by Rainer Maria Rilke (x)
« Perhaps all the dragons in our lives are princesses who are only waiting to see us act, just once, with beauty and courage. Perhaps everything that frightens us is, in its deepest essence, something helpless that wants our love.”
 Comme le titre l’indique, il s’agit d’un roman épistolaire. J’ai commencé ce livre car Lena Dunham l’avait encensé comme le livre qui l’avait inspirée quand elle était plus jeune. J’avais envie de lire de jolis mots et de jolies phrases donc j’ai commencé ce livre court. Et je voulais aussi avoir, comme Lena Dunham,  ce moment d’inspiration et d’épiphanie. Mais ce moment n’est pas venu. Je n’ai pas écrit des scénarios pour des films indie ou écrit le pitch pour ma série racontant ma vingtaine tumultueuse après la lecture de ce livre. Nope. Mais j’ai pu lire de jolis mots et de jolies phrases donc c’est déjà ça. Et j’ai vraiment envie de lire plus de poésie. C’est un genre que j’ai envie d’explorer davantage. Je suis ouverte à toutes recommandations. Vous savez où se trouve la section commentaires. lol. J’écris comme si des gens lisaient encore mon blog. Ce blog est devenu un peu schizo. Je me parle toute seule et tout.
Bon dans la moindre chance qu’une personne me lit encore et reprend le chemin de l’école tout comme moi, bonne rentrée !
 Reading Challenge 2015 : Janvier, Février, Mars (x), Avril & Mai (x)
Reading Challenge 2013 (x), Reading Challenge 2014 : (x)

4 réflexions sur “Perhaps everything that frightens us is, in its deepest essence, something helpless that wants our love.

  1. Laurence dit :

    Salut, je voulais juste savoir… est-ce que la série 3 de My Mad Fat Diary vaut la peine? Je viens de commencer cette série (oui, i know, je sais vraiment pas pourquoi j’ai attendu aussi longtemps…) et je veux pas me gâcher la fin (disons quand même assez parfaite) de la série 2….

    • MissChanandlerB. dit :

      Hey Laurence ! Commet ça va ? Tu es rentrée au Canada ? Comment s’est passé ton année en Angleterre ?
      Je comprends ton conundrum. Hmm… La saison 2 de MMFD est vraiment parfaite. Du début à la fin. La saison 3 n’est pas parfaite mais elle reste bien. Mais en effet, la saison 3 fait un peu tache à la saison 2 si parfaite. Je trouve que la fin de la saison 3 apporte une conclusion satisfaisante à la série. Je pense que ces 3 derniers épisodes en valent la peine. Mais je comprends que tu veuilles garder cette image parfaite et sans faute de la série.

You give away nice like it doesn't cost you anything.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s