If you’ve got it, flaunt it. And if you don’t got it? Flaunt it.

Soyons réalistes, il y a très peu de chances que je finisse mon Reading Challenge pour la deuxième année consécutive. C’est triste mais c’est ainsi. J’ai accepté ce fait. Le but de ce challenge n’est pas tant de lire 100 livres, mais plus de se motiver à lire le plus de livres possible. J’ai toujours une ou plusieurs lectures en cours. Il n’y a pas un moment dans ma vie où je ne suis pas plongée dans un livre. Mais il s’avère qu’une lecture me prend plus de temps qu’auparavant car j’ai moins de temps à consacrer à la lecture. J’ai beaucoup de travail depuis que je suis en Master. Un peu naïvement, j’étais un peu prise au dépourvue par la quantité de travail. Alors que cela semble juste logique. Je vois un peu moins mes amis. D’une part, parce que ma meilleure amie se trouve à l’autre bout de la Terre et d’autre part, parce que mes autres amis sont des adultes avec un vrai travail qui cherchent à acheter (oui, acheter !) un appartement. Je me sens un peu déphasée. Je pense que ce malaise fera l’objet d’un article. Je vois autant que possible mon BF, ce qui n’est pas autant que je voudrais car on est tous les deux assez occupés par les cours. Et le reste du temps, je lis. Donc vous pouvez constater par rapport à ma progression Reading Challenge que le reste de mon temps est infime.

READING CHALLENGE 2015 : AUGUST & SEPTEMBER 2015

Why Not Me ? by Mindy Kaling (x)

 “Work hard, know your shit, show your shit, and then feel entitled. Listen to no one except the two smartest and kindest adults you know, and that doesn’t always mean your parents. If you do that, you will be fine.”
J’avais adoré le premier livre de Mindy Kaling : Is Everyone Hanging Out Without me ? Il reste à ce jour mon mémoire de célébrité préféré. Je n’en ai pas lu tant que ça. Il faut que j’aime vraiment la célébrité en question pour lire son mémoire. J’ai lu ceux de Mindy Kaling, Tina Fey et Amy Poehler. Celui de Lena Dunham se trouve dans ma pile métaphorique de livres à lire. Mindy Kaling est indéniablement talentueuse. Et de tous ses talents, l’écriture reste selon moi sa plus grande force. J’ai lu Why Not Me ? en un weekend, et j’étais pourtant occupée. Mindy Kaling a une voix unique, reconnaissable dès les premières lignes. Son premier mémoire était centré sur son enfance, adolescence et ses débuts en tant que jeune adulte. Ce mémoire se focalise sur tout ce qui s’est passé après. Et il s’est passé beaucoup, beaucoup de choses pour Mindy Kaling après la sortie de son premier mémoire, assez pour en écrire un deuxième. J’admets que le second mémoire est un peu moins épais que le premier. J’ai préféré le premier car il me parlait. Quand Mindy abordait le sujet d’une adolescente mal dans sa peau de minorité ethnique avec très peu d’amis, ça me parle un peu plus que lorsque Mindy me parle d’être une actrice en charge de sa propre série. Mais le deuxième mémoire de Mindy Kaling est très drôle, facile à lire et très difficile à reposer. Il est mon deuxième mémoire préféré de célébrité. Et j’ai hâte de lire son prochain livre qu’elle va co-écrire avec B.J Novak qui possède également une très bonne plume, bien que très différente de celle de Kaling. Et oui, je suis aussi excitée par ce livre parce que B.J NOVAK & MINDY KALING.❤❤❤ (Fangirl, un jour. Fangirl, toujours.)
Madame Bovary by Gustave Flaubert (x)
« Pourquoi déclamer contre les passions ? Ne sont elles pas la seule belles choses qu’il y ai sur la terre, la source de l’héroïsme, de l’enthousiasme, de la poésie, de la musique, des arts, de tout enfin ? »
Oui, je n’avais encore jamais lu Madame Bovary. Non, je ne l’ai pas lu car une adaptation de ce classique va bientôt sortir en salles. Pure coïncidence. Je ne suis vraiment pas à jour dans mes classiques. Il y a tellement de livres que tout le monde a lu et que je n’ai pas lu. Et vice versa, cf mon Reading Challenge 2012 et tous les YA et romances chelous que j’ai lus. Je connaissais l’histoire de Madame Bovary car j’ai eu des cours de Français comme tout le monde. Et il est assez courant d’étudier quelques extraits de ce classique. Je ne lis pas beaucoup de romans français contemporains. Je ne saurais pas trop où commencer. Pourtant, je veux vraiment lire plus de livres écrits en Français. Il y a un léger décalage entre le nombre de livres que je lis en Anglais et le nombre de livres que je lis en Français. Ce que je trouve regrettable donc j’essaye d’arranger ça en ayant toujours un classique français sous la main. J’ai bien aimé sans être transportée. J’ai pris beaucoup de temps pour le lire. J’aime bien lire des classiques dans le contexte des cours. Après, de moi même, j’ai dû mal à vouloir faire cet effort d’analyse. J’ai juste envie de lire, oublié pour un temps où je suis. C’est probablement une manière de lire un peu passive.
Seconds by Bryan Lee O’Malley (x)
“Adult life is terrible, Hazel. Never grow up. Everything’s complicated, and there are too many rules …”
J’ai vu le film Scott Pilgrim bien avant les romans graphiques. Cela m’a mis un peu de temps avant de me mettre à lire les Scott Pilgrim malgré le fait que j’avais bien aimé le film. Je n’étais pas spécialement attirée par le dessin de Scott Pilgrim. J’ai commencé à lire Scott Pilgrim lorsque j’étais à Toronto qui se trouve être la ville où se déroule Scott Pilgrim. Donc sans préméditations, j’ai lu Scott Pilgrim au moment idéal. J’adorais reconnaître tous les décors de Scott Pilgrim. OMG ! C’est Sneaky Dee’s ! (un bar pas loin du campus d’UofT) J’attendais Seconds avec un peu d’impatience. En effet, Bryan Lee O’Malley n’avait rien publié depuis Scott Pilgrim. Et les critiques étaient plutôt positives donc j’avais hâte lire Seconds. Et je n’ai pas été déçue. On retrouve l’humour de Scott Pilgrim mais de manière plus atténuée, ce qui n’est pas nécessairement péjoratif car Scott Pilgrim partait un peu dans tous les sens. Je trouve le dessin de Seconds adorable. Les personnages sont très attachants. L’histoire repose sur les secondes chances et ce qu’on ferait différemment si on avait le droit à une seconde chance. Ce genre d’histoire ne vous est probablement pas inconnu. Mais Bryan Lee O’Malley apporte quelques touches d’originalité à cette histoire un peu vue et re-vue.
Saga # 1, 2, 3, 4, 5 by Brian K. Vaughan & Fiona Staples (x)
 Une fille de ma classe de Graphic Novel à UofT était obsédée par cette série de comics. Et comme elle avait l’air super cool et nerdy (un peu comme la grande majorité des élèves dans ce cours.), je me suis dit qu’il fallait que je les lise aussi pour être aussi cool qu’elle. Il s’avérait que Saga n’est pas le petit comics indie que j’imaginais. C’est genre super populaire. Et ce n’est pas par hasard. Saga n’est pas spécialement le genre de comics vers lequel je vais de moi même. Mais je suis contente d’avoir commencé cette série de comics. C’est très originale, drôle, intelligent, pertinent, bizarre, émouvant. Il y a déjà pas mal de numéros qui sont sortis. J’ai donc plein de Saga à lire. J’adore ce moment où j’ai plein de numéros à rattraper. Et je déteste ce moment où je suis à jour et où j’attends impatiemment la sortie de chaque numéro.
 Reading Challenge 2015 : Janvier, Février, Mars (x), Avril & Mai (x), Juin & Juillet (x)
Reading Challenge 2013 (x), Reading Challenge 2014 : (x)

Une réflexion sur “If you’ve got it, flaunt it. And if you don’t got it? Flaunt it.

You give away nice like it doesn't cost you anything.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s