Skip to content

Protégé : Ily.

août 21, 2014

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

All I can say is, she’s the one I think about. All the time.

août 13, 2014

J’ai huit livres en retard. Et je n’ai pas avancé dans mon challenge à l’intérieur du challenge. Il me reste encore six livres proposés par vous, et vous pouvez continuer à me soumettre vos propositions ici. Pour être honnête, je ne sais vraiment pas comment a fait la moi du Passé pour lire autant de livres l’année dernière. Je me suis un peu lassée des YA. Je crois que j’ai fait une overdose l’année dernière. Et aucun YA ne m’a vraiment passionné cette année. Ce mois ci, j’ai lu trois YA et ils étaient tous très meh. J’avais juste envie de les finir pour passer à un autre livre. Ce qui n’est en général pas très bon signe.

READING CHALLENGE : JUIN 2014

tumblr_mgupo157Mr1qapmdgo1_r1_250

Good.

American Born Chinese by Gene Luen Yang (x)

“It’s easy to become anything you wish so long as you’re willing to forfeit your soul.”

J’attendais beaucoup de ce roman graphique quand j’ai décidé de le lire. Beaucoup de thèmes me parlaient. L’essence même de ce livre me parlait. Je n’ai jamais eu un vrai sentiment d’appartenance. Plus jeune, j’avais eu beaucoup mal à accepter mes origines car je ne voulais pas être différente. Je ne me sentais pas différente et je n’avais pas envie qu’on me voit comme tel à cause de mes origines. Je n’avais pas envie d’être réduite à des stéréotypes. J’avais envie d’être plus que ça. Je voulais que les gens passent au dessus de ça. Si mes origines sont bien une partie de moi, elles ne me définissent pas pour autant. Il m’a fallu un certain temps pour accepter que des gens ne verraient que mes origines, que je n’ai pas à appartenir à une catégorie ou à une autre et qu’avoir un tel héritage est quelque chose dont je devrais être fière. Tout ça pour dire que j’étais plus que familière avec nombreuses pensées de l’auteur. Je me suis beaucoup reconnue dans certains passages. Ce roman graphique est divisé en trois histoires différentes qui finissent par se rejoindre. Je vous conseille vivement ce roman graphique autobiographique car cela vous apportera peut être un point de vue différent et très intéressant.

Any Easy Intimacy by Jeffrey Brown (x)

Le dernier tome de The Girlfriend Trilogy de Jeffrey Brown ! J’ai été un peu déçue par cette fin. Je m’attendais à une fin plus marquante. On ne sent pas vraiment l’évolution du personnage à travers les tomes. Il est toujours aussi pathétique et dépendant de ses petites amies. Il manque cruellement de confiance en lui et en sa relation avec ses copines. J’ai préféré le premier tome de cette trilogie. Les deux tomes suivants paraissent un peu redondants et lourds. Cela n’empêche pas que j’ai passé un bon moment à les lire mais je pense que ça aurait pu être tellement mieux. Cette trilogie avait selon moi beaucoup de potentiel et je m’attendais à mieux. Peut être que mes attentes étaient trop hautes. Je ne sais pas. Le dessin n’est pas exceptionnel mais l’histoire touche par son réalisme. L’auteur raconte les événements avec beaucoup d’honnêteté et le moins de subjectivité possible.

tumblr_m43fsfnaZD1r9vy1p

Meh.

I’ve Got Your Number by Sophie Kinsella (x)

Le dernier Kinsella qui me manquait !  Quand j’avais 15 ans, j’aimais beaucoup Sophie Kinsella. Je l’avais découverte avec Can you Keep A Secret ? qui reste à ce jour mon Kinsella préféré. C’est grâce/à cause d’elle qu’a commencé mon obsession avec la chick lit pendant mon adolescence. A présent, je me suis un peu lassée de Sophie Kinsella. Après avoir lu un certain nombre de ses livres, on remarque que les héroïnes, le love interest et l’intrigue sont très similaires. L’héroïne est maladroite, légèrement superficielle mais a bon cœur et part toujours d’une bonne intention. Le love interest est toujours un businessman très occupé et froid. L’héroïne va alors tout chamboulé à sa vie avec sa spontanéité, sa bonne humeur et sa joie de vivre. Yay. C’est une esquisse grossière mais un Kinsella se résume à plus ou moins ça. I’ve Got Your Number respectait bien le cahier des charges d’un bon vieux Kinsella. On a exactement ce à quoi on s’attend : pas plus, pas moins. Je n’étais pas déçue car je n’avais pas d’attentes particulières. Je savais exactement ce que j’allais lire et c’est exactement ce que j’ai lu donc je n’ai pas à me plaindre. Mais bon, j’espère vraiment que le jour où je serai surprise par un livre de Sophie Kinsella arrivera bientôt.

 

tumblr_mcuchyAyPh1r9mxlto2_r1_250

Boring.

Suicide Notes by Michael Thomas Ford (x)

“That’s what people do. Kill the things they’re afraid of.”

Je ne sais pas trop pourquoi mais je voulais lire un YA avec le thème du suicide. Peut être pour essayer de comprendre certaines choses, d’avoir une autre perspective que la mienne sur ce sujet. Je ne sais pas vraiment. Ce roman ne m’a pas apporté beaucoup de réponses. La raison de sa tentative de suicide parait un peu dépassée à notre époque. L’auteur tente de conserver du mystère autour justement de la raison de ce suicide mais c’était assez évident. Ce qui rend le livre très long à lire. C’est peut être pour ça que ce Reading Challenge me prend tant de temps. Je ne lis pas des livres particulièrement long mais ils sont long à lire pour moi. J’attends, j’attends que tout ce que je prédis se réalise. Ce n’était pas nul, l’écriture n’était pas horrible mais je me suis profondément ennuyée donc ne perdez pas votre temps et passez à un autre livre. Il y a tellement de livres intéressants à lire, et vraiment pas assez de temps. Ça me tue un peu de savoir que je ne pourrais jamais lire tous les livres intéressants au monde.

Mais je peux toujours essayer !

The End or Something Like That by Ann Dee Ellis (x)

Je n’ai pas beaucoup de souvenirs de ce livre. A part le fait que je voulais absolument passer à un autre livre. J’avais vu ce livre à Barnes & Nobles à New York et la couverture m’avait beaucoup plu. Je la trouvais à la fois simple et triste, un peu comme le titre. Après le thème du suicide, j’ai décidé de livre un YA qui abordait la perte d’un être cher. La narratrice perd sa meilleure amie, ce qui est une de mes peurs mais en beaucoup moins dramatique. En effet, ma BFF et moi partons toutes les deux étudier à l’étranger en Septembre. Except, on ne sera pas du tout sur le même continent et il y aura 5 heures de décalage. Je n’ai jamais passé une semaine sans parler à ma BFF. Je ne pense pas que je la perdrais car elle est ma personne. Mais j’ai peur qu’on perde en intensité, ou que l’on change et que ce ne soit plus comme avant.Peut être que ça va nous rapprocher. Ou au contraire la distance nous éloignera dans tous les sens du terme.

Ma relation avec ma BFF est l’une des plus importantes dans ma vie, si ce n’est la plus importante. Elle fait partie de la famille que j’ai choisie. Je ne peux pas me permettre de perdre ma BFF. Je ne sais pas comment je ferai sans elle pendant un an.

Zac & Mia by A.J Betts (x)

J’ai lu ce livre après avoir fini de lire TFiOS pour la quatrième fois. J’avais relu TFiOS en préparation du film que j’allais voir à New York. J’avais donc envie de lire un livre similaire à TFiOS car j’aime me faire du mal apparemment. GoodReads m’a proposé Zac & Mia et les critiques n’étaient pas trop mal donc pourquoi pas ? Surtout que c’était une autre perspective que celle de TFiOS. Parce qu’il s’agit dans ce livre de personnes en rémission. A quoi ressemble la vie après. Ce livre m’a un peu ennuyé. Je n’ai pas compris l’intérêt de Zac pour Mia et vice versa. Et pour être parfaitement honnête avec vous, je ne me rappelle pas très bien de ce livre. A part le fait qu’il était beaucoup trop long pour ce qu’il avait à raconter.

Reading Challenge 2014 : Janvier (x), Février (x), Mars & Avril (x), Mai (x)

Reading Challenge 2013 : (x)

New York, concrete jungle where dreams are made.

juillet 10, 2014

2014-06-15 00.33.52

J’ai beaucoup hésité à écrire cet article car je ne sais pas ce que mon article peut apporter de plus. Il  existe probablement des milliers d’articles similaires à celui que je vais écrire : du titre de mon article aux photos clichés de Times Square. Ensuite, je me suis dit que j’écrivais avant tout cet article pour moi. Je suis sûre que je serai contente d’avoir laissé une trace de mon passage à New York. Comme je suis à présent ravie de lire à quel point j’étais une psycho stalker au lycée. (nope. C’est mortifiant. Le pire est probablement la section commentaires. C’mon, les gens ! Vraiment ?! Pourquoi m’avez vous encouragé pendant toutes ces années ?!)

Une fois que je me suis décidée à écrire cet article, il a fallu que je m’y mette. Et ça n’a pas été facile non plus car New York me manquait terriblement. Écrire cet article semblait mettre un point final, définitif à cette merveilleuse bulle. J’avais l’impression que dire que New York me manquait était déplacé par rapport à mes proches. Genre je préfère être à New York sans vous qu’être à Paris avec vous. Bien sûr que c’était cool de retrouver mes amis, mon BF et ma famille mais New York, quoi.

New York était une bulle, une pause dans le temps, un moment que j’aurais voulu étirer à l’infini.

JEUDI 12 JUIN 2014

Je vous passe tous les détails à l’aéroport JFK. C’est à peu près ce à quoi on s’attend : long, chiant, très long, légèrement stressant, extrêmement long. BFF et moi avons donc pris un taxi, et on a eu la chance de tomber sur un chauffeur extrêmement sympathique et bienveillant à notre égard. Ce qui est très rassurant pour deux filles à New York vers minuit. (yup, j’ai atterri vers 23h) Il faisait le guide pendant le trajet, nous donnait quelques conseils pour avoir des réductions dans certains grands magasins et ce qu’il fallait absolument voir. Mon premier contact avec un chauffeur de taxi New-yorkais était juste perfection. Je pouvais difficilement imaginer mieux. (Principalement car j’étais persuadée que j’allais me faire kidnapper par un chauffeur de taxi.)

Arrivées à notre hôtel à l’Upper West Side, la personne à la réception nous apprend qu’on a été upgradé et qu’on a une chambre au penthouse. Bon là, j’aime définitivement d’amour New York.

Je suis au penthouse dans un hôtel à Upper West Side, NY.  J’ai une pomme rouge qui m’attend sur mon oreiller, une très bonne réception WI-FI et il y a The Office qui passe actuellement à la télévision. Je peux difficilement demander plus.

2014-06-13 06.40.472014-06-13 06.47.52

VENDREDI 13 JUIN 2014

J’ai choisi le côté du lit proche de la fenêtre car je choisis toujours ce côté. Et c’est ce que je voyais encore emmitouflée dans ma couverture douillette. Il y a un décalage horaire de 6 heures entre Paris et New York, et ce décalage horaire était assez parfait. Je m’explique. Une journée type à NY commençait pour moi à 9h et je rentrais à PH (c’est ainsi que j’appelais ma chambre. Vous savez pour PentHouse) vers 18h pour faire une pause et ensuite repartir vers 21h pour la soirée. Puis je rentrais ensuite vers 1-2h du matin. Lorsque je rentrais à 18h, il était vers minuit à Paris. C’était donc très cool pour moi d’échanger des messages avec les gens à Paris. (à priori les gens ne dorment pas encore à minuit) Et lorsque je rentrais de soirée, les gens à Paris venaient tout juste de se réveiller donc toujours très pratique. Ce trip à New York m’a fait réaliser à quel point j’avais en réalité peu d’attaches à Paris. Au final, je ne recevais des messages que de mon BF, mon frère, mes parents et une ou deux potes. (j’ai classé dans l’ordre décroissant de quantité de messages envoyés)

J’ai toujours pensé que le métro à New York était compliqué mais en fait pas du tout. J’ai presque envie de dire que c’est beaucoup plus simple qu’à Paris. Étant à Upper West Side, on a décidé de commencer à visiter NY par le bas et remonter progressivement. On a donc fait : Staten Island (wow, la Statue de la Liberté ! wow, Ellis Island !); Wall Street (wow, Ground zero ! wow, un écureuil ! wow, bouffe EVERYWHERE !); Brooklyn Bridge et Chinatown.

2014-06-14 03.48.40

(une magnifique photo de moi posant avec une affiche de film. Sérieusement, je pose plus souvent avec des objets inanimés que des êtres humains sur mon Instagram)

Pour notre première soirée à New York, nous sommes allées voir The Fault in Our Stars. Of fucking course. C’était la meilleure salle de cinéma de ma vie. Et pourtant, j’avais déjà été à plusieurs cinémas à Los Angeles (oui, je sais… Je n’ai pas la pire vie.) mais fuck, cette salle de cinéma était juste incroyable. On a pris des snacks. Par snacks, je n’entends pas un sachet de M&Ms. J’entends plutôt des hot dogs, chicken wings et des boissons géantes (avant de nous juger, je tiens à préciser qu’on n’avait pas mangé notre dîner)

The Fault in Our Stars est une très bonne adaptation du livre. Le film fait définitivement honneur à ce livre si important pour moi. Pendant les deux premiers tiers du film, on ne fait que sourire béatement, émettre des petits gémissements d’excitation en entendant certaines répliques et tomber amoureuse encore et encore d’Augustus Waters. Et pendant le dernier tiers du film, on ne fait que pleurer, sourire, pleurer, rire et de nouveau pleurer.

J’irai très certainement revoir le film quand il sortira en France mais cette fois avec mon BF. Il me l’a un peu promis et l’amour, c’est tenir ses promesses même s’il n’a aucune idée de ce qu’il m’a promis. Et ce qu’il m’a promis, c’est d’être à mes côtés dans une salle de cinéma remplie de filles plus ou moins jeunes et de supporter mes gémissements et mes pleurs d’hystérique. Mais il n’en avait aucune idée lorsqu’il m’a promis qu’on irait voir TFIOS ensemble. (Ha ha !) Quoique, je l’ai tellement saoulé avec TFiOS qu’il a fini par lire le livre. (que je lui ai bien sûr prêté avec beaucoup d’enthousiasme) Donc il sait peut être un peu ce qu’il l’attend mais il n’a aucune idée du degré. Je peux me montrer très intense.

SAMEDI 14 JUIN 2014

2014-06-14 23.27.22

Sauf que le NBC Studio Tour était fermé pour cause de rénovations. Je le savais avant d’y aller mais cela reste néanmoins une déception pour moi de ne pas pouvoir visiter les sets de SNL, du Tonight Show avec Jimmy Fallon ou bien encore de pouvoir m’extasier face à un NBC intern (KENNETH !)

Avant de passer par le Rockefeller Center, nous avons visité Greenwich Village (les friends de Friends habitent là !), Soho et Nolita.

J’ai mangé pour la première fois dans deux chaînes de restaurant que je ne connaissais que de nom : Dunkin’ Donuts (j’adore Dunkin’ Donuts. Un Medium là bas est l’équivalent d’ un Tall ici. Mais c’est à peu près vrai partout aux États Unis.) et à Chipotle (je sais qu’il y a un Chipotle à Paris mais je n’avais encore jamais eu l’occasion d’y manger. Chipotle est genre un Subway Mexicain.)

2014-06-14 15.42.37

(Je sais que le monde a envie de voir mes photos de bouffe déjà entamé.)

Je suis aussi passée par NYU, Macy’s (pas seulement passée. On est entré et je n’avais pas assez d’argent pour acheter quoi que ce soit de cool mais j’ai profité de leur WI-FI incroyable pour envoyer des messages.) et New York Public Library (là, on est juste passé.)

Une fois arrivées à 30 ROCK, nous sommes allées à la boutique souvenirs de NBC qui n’était pas fermé. Obviously. Étant une fan de beaucoup de programmes de NBC (Friends, Parks, The Office, 30 Rock, SNL, etc..) je pensais que j’allais dépenser tout mon argent là bas mais au final, il n’y avait pas grand chose. Il y avait bien ce t-shirt avec un de mes concepts préférés de Friends que j’ai hésité à acheter.   Et j’ai continué ma longue tradition de poser à côté d’affiches. (mais je ne vais pas vous montrer cette photo car je suis horrible dessus.) Mais yay, j’ai posé à côté de "Jimmy Fallon" ! (et "Seth Meyers" !)

2014-06-14 23.15.562014-06-14 23.24.38

Mais le truc le plus cool est probablement le fait qu’on a vu Rockefeller Center en LEGO !  Et il y avait aussi le vrai truc derrière ce qui est, j’imagine, plutôt cool mais c’mon en FREAKING LEGO. Vous n’avez pas cette obsession avec les legos depuis LEGO MOVIE ? J’ai adoré ce film, un des meilleurs films que j’ai vu cette année.

2014-06-14 23.56.34

On a bien tenté notre chance à l’Empire State Building mais il y avait beaucoup trop de monde donc on s’est contenté de Top of the Rock qui est tout aussi bien pour avoir une vue assez impressionnante de New York.

2014-06-15 00.40.52

DIMANCHE 15 JUIN 2014

C’était l’anniversaire de ma BFF, ma partenaire en crime et ma compagnon pendant ce voyage ! Et pas n’importe quel anniversaire, surtout sur le territoire américain. C’était en effet son 21ème anniversaire ! Elle pouvait donc boire légalement aux États Unis. Malheureusement pour elle, elle était coincée avec une gamine de 20 ans.

Nous n’avons donc pas pu boire mais on a quand même passé une journée très cool. S’il faut être ivre pour apprécier quelque chose, cela veut probablement dire que cette chose n’est et n’a jamais été fun pour commencer. Nous avons passé toute la journée à Times Square à acheter des souvenirs et faire du shopping. Rien de mieux que Times Square pour se sentir insignifiant. Je pensais que je n’allais pas aimer Time Square à cause de la foule de touristes mais j’ai en fait beaucoup aimé. J’ai en particulier aimé le passage en boucle de Empire State of Mind de Jay-Z et Alicia Keys. C’était impossible d’ignorer le fait qu’on était à New York aka une des villes les plus cools au monde !

2014-06-15 18.03.43

J’étais poursuivie par Teen Wolf pendant tout mon séjour à New York. J’étais assaillie de Scott McCall partout à NY. C’était génial !

Après avoir fait un lieu des plus communs pour n’importe quel touriste à New York, nous nous sommes rendues à UCB Theater (Amy Poehler est l’une des fondatrices de UCB !) pour la soirée. Tous les dimanches, il y a un show d’improv hyper cool qui se nomme ASSSSCAT. Vous devriez définitivement y assister si vous êtes à New York. Le premier show est payant (10 $) et il faut réserver à l’avance. Le deuxième show est gratuit mais il faut être prêts à faire la queue pendant au moins deux heures. J’ai fait la queue pendant deux heures mais c’était cool. J’étais entourée de comedy nerds. J’étais avec ma personne préférée. Il faisait beau. J’étais à New York. C’était l’attente la moins contraignante de ma vie.

Je crois que je n’ai jamais autant ri de ma vie que pendant ASSSSCAT. Il y a parfois des gens "connus" qui font ASSSSCAT. Personnellement, je ne connaissais pas trop les gens sur scène. Il y avait le principal qui aimait Tina Fey dans Mean Girls. Et j’ai découvert Chris Kelly qui faisait le monologue. Il était juste excellent et hilarant. Je l’ai ensuite googlé et j’ai appris qu’il écrit pour SNL et travaille aussi pour Broad City. Donc tout s’explique.

2014-06-14 20.44.39

LUNDI 16 JUIN 2014

Nous sommes allées au MoMA qui est un musée assez génial. C’était vraiment cool de nous prêter un Iphone pour la visite guidée et pour prendre des photos. J’ai pu voir Starry Night de Van Gogh qui est un de mes tableaux préférés. Surtout depuis que j’ai vu un certain épisode de Doctor Who. On a passé toute la matinée au MoMA. Et si vous êtes étudiants, n’oubliez pas de ramener votre carte et la présenter dans les musées à New York car ça marche.

thumb_D8C6061F-6B09-4678-AC62-76D3F5127ADC

Je ne suis entrée dans aucune boutiques de la 5ème avenue car je n’y vois pas l’intérêt quand on est genre pauvre. J’y suis allée, juste histoire de visiter le quartier où Gossip Girl traînait tout le temps. Oops, Dan était Gossip Girl , non ? Donc Gossip Girl ne traînait probablement pas là.

Puis, je suis allée au Paradis. Du moins, mon idée de Paradis.

Et mon idée de Paradis est une librairie.

Et plus particulièrement, The Strand.

photo

The Strand est définitivement un de mes endroits préférés au monde entier. Je pourrais passer des heures et des heures à The Strand. Ce que j’ai d’ailleurs fait. J’ai aussi acheté ces deux tote bags. Je voulais tous les acheter. Ils étaient tous tellement beaux et cools.

Je dirais que je préfère The Strand à Shakespeare & Co. Je ne sais pas trop. Je me sens juste plus à l’aise à The Strand.

Je suis quand même passée ensuite par Barnes & Noble. Obviously. B & N et The Strand ne sont clairement pas comparables. Mais j’ai bien aimé B & N. Après ce n’est pas très difficile, j’aime tous les endroits où je suis entourée de livres.

2014-06-18 16.54.22

John Green a définitivement laissé sa marque à Barnes & Noble.

MARDI 17 JUIN 2014

Le programme de cette journée était plutôt tranquille. On a fait un peu de shopping. J’avais quelques vêtements à échanger car je m’étais trompée de taille. Les tailles US sont toujours plus grandes qu’en France ou j’ai beaucoup maigri. Nous avons mangé une "New York Slice" dixit Michael Scott à Sbarro. C’était correct mais rien à voir avec une pizza slice que j’ai mangé dans un petit restaurant juste à côté de mon hôtel le soir précédent. C’était de manière incontesté la meilleure pizza de ma vie. C’est la pizza qui a ruiné toutes les autres pizzas pour moi.

2014-06-17 20.36.44

Nous avons ensuite passé l’après midi à se promener à Central Park. J’étais captivé par un match de freesbie et de baseball. On devrait jouer au baseball ici. Ça a l’air super cool. Bon, okay, j’ai juste envie d’avoir une bat, Stiles Style.

Cette soirée était probablement l’une de meilleures soirées de toute ma vie. Et j’ai eu beaucoup, beaucoup de soirées cools dans ma vie. Donc cela veut dire quelque chose. Surtout quand on sait que je passe la plupart de mes soirées à regarder des séries ou lire un bon livre avec une tasse de thé. PARTY HARD. Je suis allée voir une comédie musicale à Broadway : Once. La mother de HIMYM a joué dans Once lors de sa première représentation. Puis il y a eu un changement de cast et Arthur Darvill (RORY ! ! ! Doctor Who !) a remplacé le personnage principal masculin. Et je ne vous cache pas que c’est la raison principale pour laquelle j’ai choisi de regarder cette pièce. Mais je n’avais pas prévu que le cast allait encore changer. Donc nope, je n’ai pas vu Arthur Darvill chanter en vrai. Et j’étais un peu déception à cette idée d’avoir raté Arthur Darvill.

2014-06-18 00.39.49

Mais j’ai très vite oublié cette petite déception lorsque je me suis de nouveau fait upgradé. En effet, j’avais des places que j’appelle place du paysan et ce pour un prix assez élevé pour moi. Par chance, il y avait des places vides à l’avant de la Mezzanine et on nous les a proposées donc c’était très très cool.

La pièce était incroyablement drôle et touchante. La musique était parfaite, intense et juste réelle. Les acteurs étaient tellement attachants et talentueux. (le remplaçant d’Arthur Darvill était tellement hot.)

C’était parfait. Peu de choses sont parfaites dans la vie. Mais là, c’était parfait. Et je reviendrai toujours à ce moment de ma vie.

MERCREDI 18 JUIN 2014

Tristesse. Dernière journée à New York.

Je rentre le soir mais je dois check out de mon PH chéri avant 12:00. On a donc passé la matinée à faire nos valises et on a un peu prié pour qu’on n’ait pas d’excédent bagages.

J’ai passé ma dernière après midi à New York au American Museum of Natural History. A la vue des dinosaures, je ne cessais de penser à Ross. Je me disais que c’était là où il travaillait et que c’était super cool. J’aurais tellement voulu avoir un guide comme Joey pour m’apprendre que le Tyrannsoarus rex  vient de l’ère Jurassic.

2014-06-18 20.34.14

J’ai réussi à acheter du vernis phosphorescent au musée. A quel point c’est superficiel d’acheter du vernis dans un musée ? (et d’être vraiment, vraiment excitée par ça ?) J’ai testé le vernis et le résultat n’est pas si cool que ça. Je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus fun et beaux. Là, c’est juste un peu bizarre. Ça me fait un peu penser aux dents anormalement blanche de Ross dans le noir.

J’ai terminé New York avec le meilleur hamburger de ma vie.

Oui, Shake Shack.

Je sais, je sais. Tout le monde saoule avec Shake Shack. Ça ne peut pas être SI bon que ça. C’est qu’un hamburger après tout.

SHUT YOUR DAMN MOUTH.

J’ai mangé beaucoup de burgers à New York, et aucun ne lui arrivait à la cheville. Ce burger avait un petit goût de paradis. Je n’avais jamais envie de le finir. J’aurais souhaité qu’il soit infini.

I  love you and I like you and I miss you, Shake Shack.

2014-06-19 03.11.28

Je pense que c’est approprié de terminer cet article sur une photo de burgers.

fin.